REVUE CULTURELLE

Votre Webmag Culture & Luxe

1999-2022

  

ACCUEIL

CINEMA

EXPOS

TECHNOLOGIES

CD

CONCERTS

FASHION

LIVRES

DVD BRD

INTERVIEWS

SPORTS

SAVEURS

GASTRONOMIE

JARDIN

ESCAPADES

CADEAUX

 

Édition Semaine n° 21 / Mai 2022

SPORT ET SANTÉ

 

      Préparation physique et entraînement, articles, livres & interviews

 

Bien-être, Running & marche sportive...       

 

PUMA Velocity Nitro 2 Femme

La polyvalence technologique

 

 

Le tout dernier modèle de la marque Puma - Velocity Nitro 2 –a été conçu pour les femmes à la recherche d’une chaussure qui garantisse à la fois confort et maintien du pied, tout en s’inscrivant dans une démarche dynamique orientée vitesse.

 

Ce modèle idéal réunissant des critères rarement conjugués trouve son aboutissement en un concentré de technologies permettant de relever avec brio ce tour de passe-passe !
 

Les Puma Velocity Nitro 2 pour femme sont en effet équipées du fameux rembourrage NITRO FOAM, cette technologie avancée de Puma présente sous forme de mousse qui allie réactivité hors pair et amorti, le tout dans une légèreté optimale, ce que confirment les premières foulées à l’entraînement, sur courte ou longue distance.
 

La stabilité du pied fait également l’objet des priorités des concepteurs de cette chaussure polyvalente grâce à sa tige en mesh technique molletonné pour un confort encore accru.
Le renfort de talon en TPU contribue également à une stabilité maximale pour ces chaussures à silhouette basse et d’une légèreté exemplaire.
Cette légèreté n’est, cependant, pas au détriment de la résistance de la chaussure, et ce, grâce à la semelle extérieure en caoutchouc PUMAGRIP qui assurera une adhérence maximale sur tous types de surface.

 


Décidément adaptables, ces chaussures seront tout autant idéales pour les entraînements de cette saison que pour les courses plus exigeantes. Avec une esthétique incontestablement des plus réussies notamment dans cette couleur Deep Orchid et Puma Black, les Puma Velocity Nitro 2 pour femme devraient rencontrer un franc succès cette année !

 

 

Puressentiel

Soins nature des articulations et muscles

 



La marque Puressentiel propose toute une gamme de produits spécialement élaborés pour apporter réconfort et bien être spontanés des articulations et muscles endoloris par les raideurs et autres tensions.
Le Gel PURE HEAT® Articulations & Muscles procure dans les secondes qui suivent son application – et longtemps après – une sensation de chaleur apaisante permettant aux muscles de se décontracter, idéal après un entraînement intensif ou pour les réveils difficiles. Dos, bras, cuisses se trouvent décontractés grâce à sa composition innovante à 97,6% d'origine naturelle (complexe de 14 huiles essentielles et de 2 extraits végétaux - arnica et harpagophytum).

 


Dans la même gamme, Puressentiel propose également un Roller PURE HEAT® très pratique pour soulager une zone douloureuse à l’extérieur et sans se graisser les mains grâce à son application à bille.

Pour les zones plus douloureuses nécessitant une application longue durée, le choix se portera sur les Patchs Chauffants PURE HEAT® pour une sensation de chaleur durable pendant 8h. Faciles à découper, ces patchs soulageront tout au long de la journée les raideurs et tensions grâce à sa chaleur à diffusion longue.

 


Enfin, Puressentiel a également élaboré un baume calmant Articulations & Muscles qui contient 14 huiles essentielles. Ce produit 100% d’origine naturelle soulage les muscles et articulations notamment grâce au camphre et au menthol à haute concentration. Un baume à appliquer après l’effort pour une meilleure récupération.

 


Puressentiel offre ainsi l’avantage de produits sains et naturels pour la récupération et le soulagement des douleurs.


(Consulter son médecin si les douleurs persistent)

 

 

Légendes du tennis : Guillermo Vilas

avec Golden Age of Tennis

 

 

L’Argentin Guillermo Vilas, athlète d’exception, a frôlé longtemps la tête du classement mondial du tennis, sans pour autant remporter le titre suprême pendant sa longue carrière. Et pourtant, celui qui batailla des années durant auprès de Borg, son éternel rival et ami, Connors, sans oublier McEnroe remporta quatre titres en Grand Chelem pour un total d’une soixantaine de victoires dans les titres ATP. Ce palmarès enviable suffirait à lui seul pour justifier cette place au sommet. Or, tristement, c’est au moment où l’ancien joueur connaît de graves problèmes de santé qu’une étude récente a cherché à démontrer, au prix de calculs complexes des points à l’ATP, que Guillermo Vilas aurait dû figurer en tête de ce classement et enfin pouvoir être reconnu n° 1 mondial. À l’heure où une maladie dégénérative touche l’ancien champion adulé pour sa gentillesse légendaire, cette triste victoire semble bien tardive. La ténacité qui le caractérisa toute sa vie durant sur le court s’accompagnait d’une générosité légendaire et d’une sensibilité à fleur de peau qui a nourri sa poésie, autre art dans lequel il excella. Marathonien sur les courts, poète dans le privé, Guillermo Vilas peut sans conteste être considéré comme l’un des plus grands champions de l’histoire du tennis et dont le souvenir restera gravé dans la mémoire bien plus longtemps que la froide mathématique des classements.
Pour garder cette mémoire du grand style Guillermo Vilas, athlète exceptionnel et gabarit impressionnant par sa résistance et sa fameuse musculature, Golden Age of Tennis, dynamique société basée en Angleterre, propose sur son site Internet des pièces d’équipements passées à la postérité avec lui. Ainsi, avec la marque Ellesse, figure en première place des modèles vintage réédités par Golden Age of Tennis, au même titre que les marques Fila ou Tacchini.

Guillermo Vilas a toujours eu à cœur de porter des tenues saillantes mettant en valeur sa corpulence athlétique, tout en lui garantissant une liberté de jeu nécessaire à ses entraînements et matchs marathoniens (le joueur argentin passait régulièrement 7h par jour sur le terrain…) Golden Age of Tennis propose ainsi aujourd’hui des tenues complètes de qualité premium s’inspirant des vêtements portés par le célèbre joueur argentin.

 

 

Parmi de nombreuses propositions de Golden Age of Tennis, il faut retenir cette tenue composée avec le polo Ellesse Vilas Vanni, une création exclusive en une superbe livrée blanche et orange coton. Les bandes horizontales sur le torse sont du plus bel effet avec le fameux logo en demi-cercle et celui de la maque de chaque côté de la poitrine. Une création impeccable et aux finitions dans le plus pur style italien.

 


Pour compléter ce look vintage Vilas, le choix se portera sur le short de tennis Ellesse Vilas Renzo également vintage. Avec ses fines bandes orange au niveau de la ceinture rappelant celles du polo, ce short 100% nylon twill s’inspire du look inimitable des années 80, années sans équivalent pour la mode tennistique et que Golden Age of Tennis fait revivre avec bonheur et un panache certain.

https://goldenageoftennis.com

 

Tennis optimum

avec Diadora

 

Diadora S.STAR MAVERICK AG chaussures de tennis
 


Ce modèle, Diadora S.STAR MAVERICK AG, modèle iconique inspiré de celui porté naguère par Jim Courier d’un blanc immaculé, séduira assurément les nostalgiques des tenues de tennis d’antan… mais dotées des toutes dernières technologies !
Diadora a en effet équipé ce tout dernier modèle S.Star Maverick AG des avancées les plus abouties afin de maximiser les performances du joueur sur terrains durs ou terre battue, indifféremment. L’empeigne en cuir premium se trouve associée à la technologie Suprelltech.

 

 

Le bout de ce modèle conçu pour résister aux nombreux glissements du pied sur tous les terrains a été équipé de caoutchouc anti-abrasion. Côté confort, la semelle intermédiaire en EVA expansé moulé offrira à la fois amortissement et tenue maximale du pied. Le dynamisme de cette chaussure élaborée afin d’offrir toute la réactivité nécessaire au joueur de tennis est également au rendez-vous avec la technologie Axeler wi-5 Propulsion.
Confort et stabilité sont ainsi les maîtres mots de ce modèle à l’esthétique épurée et stylée, une chaussure conçue pour résister match après match !

B.ICON CLAY

 


La B. ICON Clay Diadora porte bien son nom avec une chaussure au top de la conception avancée pour la pratique tennistique. Cette chaussure au look et design typiquement italien avec ce raffinement et ligne uniques séduira également le joueur à la recherche d’une chaussure bénéficiant d’une stabilité remarquable. L’empeigne en suprelltech, air mesh et d-skin confère en effet au pied toute la sécurité nécessaire aux multiples torsions, contre-pieds et glissades inhérents à la pratique du tennis.

 

Le confort est également parmi les priorités de ce tout dernier modèle avec sa semelle de propreté amovible en EVA expansé anti-chocs. Autre caractéristique notable : La B. ICON Clay est équipée d’un composé anti-usure au niveau de la semelle afin d’offrir une chaussure bâtie pour résister à l’usure. Conçue pour la terre battue où elle excelle, cette chaussure s’adapte sans problème également aux terrains durs, faisant de ce modèle à l’esthétique des plus réussies un modèle valeur sûre à adopter sans réserve pour cette nouvelle saison.

 

Diadora propose également une sélection de textiles pour la saison printemps-été 2022 aussi élégants que performants.

 

 

Parmi les nombreuses propositions, on pourra retenir pour les échauffements la FZ JACKET, une veste de tennis entièrement zippée d’un blanc immaculé. En une parfaite association de polyamide et d’élasthanne, cette veste zippée en microfibre stetch offre à la fois une protection du haut du corps durant l’échauffement, tout en assurant une respirabilité maximale et légèreté. Chaque partie de cette veste au look vraiment réussi bénéficie du design hors pair Diadora avec ses poignets et bas de la veste côtelés, le Logo aux cinq balles sur le bras gauche et sur la poitrine sans oublier le logo fregio dans le dos. Des poches latérales ont été conçues de chaque côté de cette veste afin d’y loger ses balles durant l’entraînement. Un modèle à l’allure impeccable sur les courts.

 


A associer à cette veste, les Pants Diadora, un pantalon bénéficiant de la même composition afin d’offrir souplesse et aisance lors des entraînements. Son tissu doux en microfibre stretch et sa structure en 3D offrent confort et douceur pour les jeux intensifs. Une fermeture zippée équipe ce pantalon au bas des jambes afin de l’ôter aisément tout en gardant ses chaussures. En noir ou en blanc, il remplira avec brio sa mission, élégance et confort garanti.

 


Les WRISTBANDS WIDE LOGO Diadora viendront, enfin, complèter idéalement cette tenue avec des poignets éponge à la fois généreux en taille enveloppant une partie de l’avant-bras et une épaisseur confortable pour éponger parfaitement la transpiration. Son design, une fois de plus, est au rendez-vous avec un dégradé de bleu et blanc souligné par le logo Diadora du plus bel effet !

 

 

GEL-NIMBUS 24

ASICS Runing

 

 

24ième du nom, la tradition Gel Nimbus a encore de beaux jours devant elle avec ce tout dernier modèle d’ASICS dénommé GEL-NIMBUS 24. Ce dernier modèle parvient à repenser totalement ce classique chez Asics tout en en gardant l’esprit en termes de performance de protection et d’amorti. Un beau défi !

 


Les concepteurs de la célèbre marque japonaise ont en effet œuvré afin de protéger plus encore le pied des chocs occasionnés lors des courses longues distances. De manière globale, c’est l’amorti général qui a fait l’objet d’une suspension maximale à chaque foulée puisque cette chaussure parvient à s’alléger de 10 g de moins que la précédente version.

 

Ce tour de force a été rendu possible grâce à l’emploi de la mousse FlyteFoam Blast+ placée dans la semelle intermédiaire, garantissant ainsi une foulée à la fois réactive et parallèlement confortable, un équilibre toujours très difficile à atteindre.

Amorti et stabilité sont les premières impressions qui viennent spontanément lors des premiers kilomètres, mais, la légèreté et le dynamisme de conception de ce tout dernier modèle surprennent agréablement tout au long de la course. La stabilité de ce modèle GEL-NIMBUS 24 séduit effectivement sans pour autant se faire trop présente au risque de gêner la foulée, un bon rapport une nouvelle fois dans l’équilibre des choix opérés.

 

L’aération du pied accrue offre, par ailleurs, une plus grande respirabilité lors des courses longues sans oublier la confortable languette à soufflet contribuant à protéger au maximum le pied. Enfin, la durabilité de la semelle extérieure sera également au rendez-vous avec la Nimbus 24 notamment grâce à l’association de deux technologies éprouvées, en l’espèce le caoutchouc ASICS LITE™ pour sa résistance par rapport aux caoutchoucs traditionnels et le caoutchouc AHAR (ASICS High Abrasion Rubber) placé dans les zones de la semelle extérieure risquant le plus l’abrasion.

 


En conclusion, ce modèle GEL-NIMBUS 24 séduira spontanément tous les coureurs à la recherche d’une chaussure garantissant un amorti maximal sans être au détriment du dynamisme général de la foulée, et ce dans la plus pure tradition esthétique de la marque avec un look des plus réussis !

 

 

SHAPEHEART

Accessoires premium pour la pratique sportive

 

 

La société SHAPEHEART compte assurément parmi ces sociétés dynamiques qui ont su ces dernières années s’imposer sur le marché ultraconcurrentiel des accessoires pour téléphonie. Le secret de cette réussite ? Une expérience vécue de l’intérieur par les fondateurs de Shapeheart , Antoine et Michael, mus tous deux par un amour immodéré pour le sport et ses implications concrètes au quotidien.
Parmi les questions pragmatiques, le rangement de nos smartphones pendant les entraînements de running ou de vélo se pose souvent avec acuité, surtout quand les beaux jours reviennent. Aussi Shapeheart a-t-elle prévu des produits éprouvés pour leur praticité et leur haute résistance à l’effort et aux intempéries, et ce, grâce à des procédés ingénieux d’attaches aimantées permettant de courir ou de pratiquer le vélo en toute sécurité, tout en ayant un œil sur son smartphone et ses indispensables applis santé.

 


La pochette magnétique détachable dans laquelle se loge aisément son smartphone représente certainement l’aspect le plus ingénieux des protections Shapeheart, le téléphone étant non seulement protégé de manière maximale de l’humidité et des projections, mais également aisément consultable en le détachant instantanément de son support magnétique.

Cette pochette compatible avec la plupart des téléphones portables du marché se trouve à tout moment de votre entraînement disponible en quelques secondes et s’aimante de manière durable sur son support quelque soient les chocs subis.
Le brassard de sport Shapeheart d’une légèreté à toute épreuve est doté d’un large bandeau en néoprène qui ne glisse pas et s’adapte à tous les bras au niveau du biceps (de 22 à 40 cm).

 

Le smartphone se glisse instantanément dans sa pochette protectrice avec une face translucide d’une grande visibilité permettant de consulter ses infos à tout instant ; en un clic aimanté, le téléphone se détache et se rattache à son support. Le brassard s’ajuste également facilement sur le bras grâce à son velcro pour des courses sans contraintes et avec le maximum de visibilité aux applis santé de son smartphone.
 

 

Conçu avec la même technologie brevetée Shapeheart, le Support Téléphone pour vélo se trouve composé de deux parties. L’une se fixe très facilement sur le guidon de son vélo à l’aide de la clé fournie, ce support aimanté permettant par la suite de poser tout simplement en un clic son téléphone protégé par sa pochette magnétique Shapeheart détachable.

 

 

 

Le système est fiable et éprouvé, testé dans les conditions les plus endurantes de chocs et d’intempéries, le téléphone se trouvant ainsi protégé de manière maximale, et ce en mode portrait ou paysage.

 

 

PUMA

Deviate Nitro homme

 

 

Deviate Nitro est en passe de devenir non seulement un nom de code incontournable dans le monde du running, mais également un modèle iconique de la célèbre marque Puma tant sa conception révolutionnaire parvient à allier réactivité et amorti, deux données rarement compatibles.
L’amorti est en effet au rendez-vous pour ce dernier modèle homme Puma Deviate Nitro, un amortissement réactif qui se trouve accompagné d’une foulée dynamique grâce à la plaque en fibres de carbone Innoplate qui propulse vers l’avant et économise l’énergie. Les premières courses confirment cette impression d’un amorti maximal et d’une foulée sans effort notamment sur les longues distances.

La performance n’est pas en reste, non plus, sur courtes ou plus longues distances avec la semelle Nitro Foam équipant l’ensemble de la chaussure et offrant une légèreté surprenante dès les premiers entraînements. La pièce en TPU au talon offre, pour sa part, plus de stabilité.

Nous retrouvons également sur ce modèle technique la semelle Pumagrip en caoutchouc composite résistant facilitant une traction maximale sur tous types de terrains.
Le confort, enfin, n’a pas été oublié avec ce beau modèle bénéficiant d’une tige en mesh technique respirant ainsi que d’une languette légère et également respirante.

 

 

Au final, ce modèle combinant une légèreté étonnante à ce niveau d’amortissement séduit spontanément pour son dynamisme en course, même sur les courses de fond. Son esthétique, enfin, est des plus réussis avec cette ligne effilée et sa texture en mesh technique respirant pour une chaussure hyper aérée par temps chaud.

 

La mythique bande Puma gravée sur le côté ainsi que le marquage réfléchissant pour une visibilité maximale dans la pénombre complète cet équipement plus que réussi dans sa livrée Fizzy Light-Dark State.
Une chaussure Puma Deviate Nitro appelée à devenir un modèle iconique. À adopter !

 

 

DonJoy Immostrap™

La protection lombaire optimale

 

 

C’est à la fin des années 70 que le joueur de football de l’équipe des Eagles de Philadelphie Mark Nordquist et l’avocat Ken Reed créèrent une petite société dans un garage en Californie appelée à un bel avenir. Son nom ? DonJoy®, initiales réunies de leurs épouses Donna et Joy. Que de chemin parcouru en effet depuis cette époque qui connut la création des premières protections pour genoux, chevilles et coudes, des produits conçus à partir de combinaisons de plongée en néoprène…

Les décennies suivantes connaîtront une croissance rapide due à la professionnalisation sans cesse accrue de ses produits plébiscités par la médecine sportive. Depuis cette époque, la société s’est enrichie de multiples acquisitions d’autres marques en contention orthopédique, faisant de Donjoy le leader de son domaine en réadaptation, thérapie de la douleur, physiothérapie et d’implants chirurgicaux reconstructifs.

 

DJO se voue ainsi pleinement à sa mission consistant à permettre à tout à chacun de vivre pleinement sa vie dans les situations de blessures et rééducation et ce dans le mouvement et la pleine mobilité du corps.

Dans cet esprit, la ceinture Immostrap de DonJoy®a été conçue afin de faciliter non seulement l’effort et la pratique sportive de force en toute sécurité, mais également afin de protéger au maximum le dos et éviter les blessures, lombalgies, hernies discales et reprises d’activité. Qu’il s’agisse de travaux de force ou d’activités de loisir, la ceinture Immostrap de Donjoy enveloppe l’ensemble des lombaires en une protection couvrante et autorisant le mouvement en souplesse.

 

 

 Les quadruples sangles de rappel postural offrent en effet un degré de maintien s’adaptant à la morphologie de chacun, ainsi qu’aux contraintes individuelles. 4 baleines postérieures semi-rigides stabilisent la région lombaire, zone cruciale pour tous les efforts nécessitant le basculement du tronc notamment vers l’avant. 2 baleines antérieures souples viennent également renforcer le maintien abdominal, sans s’y substituer pour autant. Avec ses boucles coulissantes et une fermeture avec passe-mains, la mise en place de la ceinture se fait aisément et en toute sécurité. Lavable en machine, cette ceinture sera l’alliée de tous les efforts, avec une hauteur dorsale de 26 cm et disponible en 5 tailles (de XS à XL).

 

 

Chaussures montantes Merino cuir

GIESSWEIN

 

 

L’entreprise familiale Giesswein poursuit et étend encore son art de la laine avec une gamme de nouveaux produits d’exception en plein cœur de l’Europe dans le Tyrol autrichien. Cette enseigne réputée est, en effet, devenue, depuis longtemps déjà, synonyme d’excellence et de bon goût, alliant à la fois tradition et modernité, un équilibre toujours délicat à atteindre. Mais, Markus et Johannes Giesswein ont toujours été persuadés que ce legs laissé par leurs parents pouvait encore avoir du sens au XXIe siècle. Le développement ces dernières années de l’écologie et de la sauvegarde de l’environnement leur donne aujourd’hui pleinement raison, faisant de cette marque l’un des fleurons européens en ce domaine.

 


Il faut dire que la marque Giesswein a placé haut la barre de ses exigences, en ne développant et produisant que des tissus issus de leur propre production au Tyrol avec pour critères les meilleures laines sélectionnées à la main, selon des critères éthiques et écologiques sans concessions. Giesswein ne retient pour cela que les laines les plus fines et issues d’un savoir-faire unique, préservé par le temps et directement hérité de notre passé le plus ancien.

 

C’est cette chaîne ininterrompue qui donne à chaque produit Giesswein cet aspect à la fois unique et précieux, nulle production à la chaîne automatisée en ces lieux… Giesswein peut s’enorgueillir à juste titre d’être le premier fabricant européen de vêtements 100% laine vierge !
Une nouvelle gamme fait déjà parler d’elle avec des chaussures montantes Merino en cuir nubuck de toute première qualité.

La marque autrichienne réputée pour ses chaussures et chaussons en laine associe pour ces modèles d’exception, déclinés en versions femme et homme, le meilleur de la laine et du cuir pour élaborer une chaussure 100% imperméable tout en étant respirante. Ces superbes modèles, disponibles dans trois coloris très séduisants (naturel, marron et noir) s’inscrivent dans la tradition des chaussures de marche de naguère, ces brodequins résistants, mais qui nécessitaient souvent des heures et des heures de marche pour se faire au pied… Mais, avec ces tout derniers modèles Merino en cuir GIESSWEIN, place au confort immédiat !

 


Le chaussant est, en effet, instantanément souple et naturel, accueillant le pied tout en douceur et en chaleur. Taillées pour les grands froids, la doublure à 360° laine mérinos de ces chaussures se trouve associée à une tige rembourrée pour une sensation de véritables chaussons d’intérieur.

 

 

Qui plus est, ce confort et chaleur ne sont pas au détriment de la résistance aux intempéries les plus extrêmes, la semelle extérieure en caoutchouc EVA sera également capable d’affronter les terrains les plus exigeants avec son accroche exceptionnelle, alors que le cuir nubuck suédé bénéficiant d’un traitement spécial se jouera de l’humidité pour un pied toujours au sec. Aussi élégantes avec leur look et coloris à la ville comme sur les chemins de randonnée, ces chaussures d’exception montantes GIESSWEIN renouvellent le concept des chaussures de marche pour plus de confort et de chaleur, le tout avec une imperméabilité garantie. On ne résiste pas !

https://fr.giesswein.com

 

Diadora B.ELITE H ITALIA SPORT

Le vintage made in Italy

 

 

Diadora cultive depuis ses origines le luxe des détails raffinés. Dans cet esprit, une attrayante gamme vintage vient d’être lancée qui propose aux amateurs de la célèbre marque un retour aux sources dans le plus pur style rétro.


Pour cela, il faut se replonger dans les années 80, celles notamment qui connurent la médiatisation d’un joueur, Björn Borg, suivi par de nombreux autres champions, et qui contribuèrent au succès de ce modèle iconique aujourd’hui de nouveau proposé en une réinterprétation contemporaine. Les B. Elite H Italia Sport, réalisées en cuir de qualité premium, renouent ainsi avec cet esprit des eighties avec une ligne impeccable.  Design italien et fabrication artisanale ont, en effet, été convoqués pour ces modèles exclusifs aux couleurs épurées dans cette version blanche intégrale.

 La tige en cuir pleine fleur premium retient immédiatement l’attention pour son esthétique tout aussi impeccable que ses finitions irréprochables.

 

 

Le confort est également au rendez-vous avec un chaussant généreux et protecteur du pied. Le système de laçage à 4 œillets avec ses lacets blancs plats assure le maintien maximal du pied alors que de discrètes impressions de la marque sont apposées au talon et sur la languette. Superbes à la ville comme sur un terrain de sport, les B. Elite H Italia Sport garantiront à leur heureux possesseur un look à la fois tendance et vintage, le tout dans l’élégance !

www.diadora.com

 

Powerballs RPM Sports

Le renforcement musculaire premium

 

 

Cela fait maintenant plus de 22 ans que RPM Sports s’est spécialisé dans le matériel haut de gamme pour la rééducation et le renforcement musculaire. En lançant initialement un produit appelé à devenir iconique – le fameux Powerball – cette société dynamique basée au cœur de l’Irlande dans la petite ville de Thurles n’a cessé de se développer et d’étendre son activité aux différents domaines du sport. Grâce à une expertise et une volonté de proposer des produits haut de gamme, éprouvés par des bancs d’essai auprès de nombreux sportifs, RPM Power s’attache pour chaque accessoire à réunir le meilleur des matériaux pour leur durabilité et efficacité. Cette société à taille humaine a, enfin, à cœur d’offrir des prestations individualisées à chacun de ses clients grâce à une réactivité sur le web en cas de question.

 


Parmi les nombreuses propositions du catalogue de RPM Power, le choix pourra se porter tout d’abord sur le fameux Powerball, une redoutable sphère dotée d’un mécanisme gyroscopique proche de celui d’une toupie. Grâce à ce processus ingénieux, c’est une véritable force autoalimentée et ne nécessitant pas de batterie qui se trouve à disposition de l’utilisateur pour, selon les degrés d’intensité, travailler en douceur sa main, son poignet ou encore son avant-bras jusqu’à l’épaule selon les mouvements pratiqués. Très pratique pour la rééducation en kinésithérapie, le Powerball 280Hz Autostart Pro trouve également tout son intérêt pour la musculation et la préparation physique, notamment pour les sports de saisie (arts martiaux, tennis, golf, handball, etc.). Son utilisation est des plus intuitives. Le démarrage se fait automatiquement après avoir réalisé quelques rotations. Un compteur de vitesse a même été prévu selon 4 modes afin de vérifier la progression en précision de sa force, gains d’endurance, tout en précisant les vitesses de rotation. Il faudra comme toute pratique sportive aller en progressivité avec cet appareil qui peut atteindre jusqu’à 16 kg de résistance isométrique pure !

 

À faible vitesse, il sera idéal pour récupérer des blessures et opérations. Gros comme une balle de tennis, c’est un appareil qui deviendra vite indispensable pour son utilisateur.

 


En une approche plus traditionnelle, le GRIP-KIT Powerball offre tout le nécessaire et même plus pour le renforcement de la main et des avant-bras en toute sécurité. Composé de 5 pièces, ce kit permet, en effet, de travailler tous les muscles de la main et de l’avant-bras. Une poignée à ressort robuste et à intensité réglable renforce sa prise, jour après jour, grâce à sa conception solide et robuste, particulièrement agréable à saisir. Un exerciseur de doigt isométrique offrira, comme avec un instrument à piston, de travailler indépendamment ses doigts, utiles autant pour les musiciens qu’en escalade. Un écarteur de doigt élargira le champ d’action des étirements de manière progressive alors qu’un anneau de compression et un œuf en mousse faciliteront, pour leur part, la rééducation douce de la main en cas de blessure. Chacun de ces produits bénéficie de l’expertise et de la robustesse RPM Sports.

 

 

Les POWER GRIPPERS, enfin, complèteront idéalement cet équipement avec ce qui est le top du matériel de renforcement de la main et des avant-bras. Conçu à partir de ressorts en acier inoxydable renforcé, chaque grip se trouve personnalisé par une poignée de couleurs différentes en fonction de leur résistance et taillée avec un motif en diamant pour une meilleure adhérence de la main.

 

Chaque poignée est livrée avec son guide d’entraînement, les angles et manières de saisir cette pince pouvant être déclinés en de multiples versions.

https://rpmpower.com/

 

Fitness qualité à domicile

avec PROIRON

 

 

Proiron compte assurément parmi les sociétés phares de fitness depuis 1997. C’est une vision globale qui anime, en effet, cette société bénéficiant d’une expertise et d’une expérience réelles dans le domaine de la forme se traduisant par une large gamme de produits élaborés selon des critères de qualité, de performance et de résistance. Avant toute chose, Proiron conçoit et développe ses articles de sport en fonction des dernières innovations technologiques avec pour mot d’ordre « Le client en premier, la qualité avant toute chose ». Cette philosophie à l’écoute des sportifs de plus en plus nombreux a conduit cette dynamique société à élaborer une vaste gamme de produits dans 50 pays, et ce, avec des partenaires prestigieux telle la marque Addidas en 2009. Cette dimension internationale a ainsi permis à Proiron de conjuguer les atouts de chaque région concernée et d’élargir son catalogue en proposant tout aussi bien des articles de fitness, des haltères et poids que des produits pour la pratique du yoga. Fort de cette expérience et de cet investissement permanent dans les dernières recherches et technologies, cette marque réactive, comptant près de 1000 employés sur plus de 50 pays dans le monde, a gagné une belle reconnaissance internationale auprès d’utilisateurs fidèles de plus en plus nombreux.

 


Parmi les produits phares pour une séance fitness à la maison, il faut compter sur ces haltères en Neoprène Proiron, l’un des fers de lance de la marque au top de l’innovation dès leur sortie en 2002. Depuis 20 ans, en effet, ces haltères ont acquis leurs lettres de noblesse en termes de qualité, résistance et design avec leurs couleurs chatoyantes. Leur revêtement en néoprène offre un toucher inégalé, tout en douceur, ainsi qu’une prise en main efficace, sans glissement.

 

Proiron a également misé sur la protection environnementale quant à l’élaboration de ces haltères en ne retenant que des matériaux écoresponsables, un argument fort validé par les plus grands certificats SGS, INTERTEC… Disponibles en 9 couleurs correspondant à un code de poids allant du rose 2x1KG au noir 2x10KG ; un kit a même été prévu réunissant 3 paires d’haltères de 1, 2 et 3 kg accompagnées d’un support spécialement conçu pour les ranger par ordre de taille.

Ces haltères robustes dont l’intérieur est en fonte deviendront les compagnons indispensables de tout entraînement à la maison pour leur confort et une protection des sols à toute épreuve !
 

 

PROIRON offre également avec le kit Haltères courtes 20KG tout le nécessaire pour s’entraîner à la musculation avec du matériel en fonte de belle qualité. L’ensemble a été particulièrement bien conçu afin d’offrir différentes options. Les deux petites barres peuvent en quelques secondes être chargées en poids progressifs et sécurisées par deux verrous massifs et quatre joints toriques anti-desserrage afin de s’entraîner en toute sécurité.

 

 

Les poignées d’épaisseur généreuse ont été conçues afin d’autoriser une prise en main confortable et sûre pour de longues séries d’entraînements. Avec ses 12 disques - 4 x 2,5 kg; 4 x 1,25 kg; 4 x 0,5 kg, la progressivité est assurée et une barre d’extension de 35 cm permet même de transformer cet astucieux kit en une longue barre d’entraînement ! Un ensemble complet avec une fonte de qualité et offrant toutes les variations inimaginables pour la musculation du haut et bas du corps.

Autre pièce de choix en termes d’entraînement lourd aux poids : les PROIRON Kettlebells, des poids en fonte de première qualité dans la plus pure tradition avec une forme spécialement adaptée aux entraînements combinés. Leur large poignée permet qu’elles soient tenues à deux mains sans difficultés, leur forme ronde sans angles saillants leur permet, d’autre part, d’être saisies de différentes manières et de glisser le long du corps sans aucun risque.

 

 

Avec leur fond plat pour une station posée en toute sécurité, ces Kettlebells bénéficient d’une finition Premium Hammertone, une protection contre la rouille qui leur confère une plus grande durabilité même dans des conditions humides ainsi qu’un toucher plus agréable et sans couture apparente. Une large gamme est disponible de 4, 8, 12, 16, 20 et 24 kg pour une progression classique d’entraînement en force aux Kettlebells. Un produit premium à recommander sans réserve !

 


Autre classique chez PROIRON, l’ensemble Exercice Bands Set, une salle de gym à lui tout seul ! Tout a en effet été conçu avec cet Exercice Bands Set tenant en un encombrement réduit dans un petit sac (fourni) partout transportable pour faire un entraînement complet du corps, des membres inférieurs et supérieurs. Grâce à des cordes en latex ultra résistantes et recouvertes de polyester, ce produit a été réalisé selon des critères renforcés de solidité afin d’éviter toute rupture et déformation. Ces câbles de 160 cm s’accrochent en un clin d’œil avec des mousquetons à des poignées en mousse souple ou sangles de cheville confortables afin de permettre une très large gamme d’exercices d’extension et de concentration.

 

 

Qu’il s’agisse de rééducation de renforcement musculaire ou de fitness, chacun trouvera « corde » à son pied avec la large gamme de résistance allant du débutant à l’amateur sportif chevronné, et ce, grâce à un code couleur immédiatement identifiable. Un livret avec des exercices complets pour toutes les parties du corps a même été prévu faisant de cet ensemble complet une véritable salle de gym à lui seul.

 


C’est un accessoire des plus étonnants, mais extrêmement performant qui est remis au gout du jour avec le Fitness Hula Hoop PROIRON, ce cerceau bien connu lancé dans les années 50 aux USA. Revisité en un look séduisant et surtout une conception plus moderne, cet accessoire fitness apparaîtra vite comme un excellent moyen de travailler tous les muscles abdo-fessiers au fur et à mesure du rythme adopté et de la longueur des séances.

 

 

S’assemblant en quelques secondes pour permettre un rangement réduit, les différents segments du Hula Hoop PROIRON en mousse rembourrée en EVA douce s’emboîtent selon son tour de taille. Les rotations répétées brûlent les calories aussi rapidement qu’une course à pied alors que les muscles des abdos, obliques et lombaires seront plus que sollicités, attention à bien commencer en douceur et progressivité !

 


Enfin, PROIRON a également élargi la gamme de ses produits au yoga avec notamment un superbe tapis très épais de qualité premium. Avec ses 10mm d’épaisseur, ce tapis antidérapant a été conçu afin de réaliser tous les exercices de yoga dans les meilleures conditions. Respectant la peau et avec une protection des bords, il est très solide et conçu pour éviter les déchirures d’usure.

 

 

Sa mousse NBR maintient idéalement le corps durant les exercices les plus difficiles. Son revêtement se nettoie facilement et sa taille ample 183 x 66 cm conviendra à la plupart des gabarits. Ce tapis de yoga peut tout à fait être utilisé pour le fitness, méthode Pilates ou toute autre activité physique. Enfin, sa sangle de transport permettra de l’emmener partout facilement avec soi.

 

https://proiron.com

 

Diadora Equipe Atomo

La performance italienne

 

 

L’histoire de la célèbre marque Diadora remonte au milieu du siècle dernier, date à laquelle son fondateur, Marcello Danieli, eut l’idée de proposer une chaussure pour footballeurs, à la fois résistante et confortable. Une idée vouée à un bel avenir, puisque la marque italienne s’est dès lors vite imposée avec son célèbre logo représentant graphiquement le nom de la marque en forme de V, signe de liberté et de légèreté des formes. Depuis cette époque, Diadora n’a cessé d’équiper les plus grands sportifs dans de nombreuses disciplines avec des produits associant haute technicité et design exceptionnel, qu’il s’agisse de la fameuse Squadra Azzurra en football ou des grands champions de tennis tels le suédois Björn Borg et l’argentin Guillermo Villas dans les années 80. De nos jours, Diadora s’est très largement étendue au monde du running et de la course notamment avec le champion olympique Gelindo Bordin.

 


Avec le lancement de la toute dernière Équipe Atomo, c’est toute l’excellence made in Italy qui se trouve concentrée en une chaussure éminemment technique renouvellant les standards du running depuis plus de 30 ans. Les premières impressions se traduisent par une immédiate sensation à la fois d’extrême légèreté – retour aux sources de Diadora – et parallèlement d’un dynamisme et réactivité surprenants.
Chaque foulée réserve à l’utilisateur de belles et nouvelles sensations, privilégiant une foulée naturelle protégée par un amorti efficace. Un équilibre toujours délicat que les techniciens Diadora sont parvenus à atteindre avec ce modèle plus que séduisant.

Il faut dire que Diadora a su s’entourer pour cette toute dernière-née d’une équipe spécialement formée dans la recherche de la haute technicité et performances. C’est en effet la passion de la course qui anime ces femmes et ces hommes unis par le savoir-faire de la célèbre marque. Chaque détail a fait l’objet d’études scientifiques dans les laboratoires de Diadora, notamment au niveau de la semelle DD ANIMA, anima renvoyant à l’idée d’esprit chère à l’équipementier.

 

 

Cette technologie caractérisée par un nouveau composé spécial placé au niveau de la semelle intermédiaire permet cette alliance de réactivité hors pair immédiatement constatée durant les tests, tout en garantissant amorti et légèreté (250 gr pour le modèle homme). Associé à la tige en pebax ultra résistant et en maille aérée, ce nouveau procédé garantit cette transition dynamique entre la phase d’impact lors de la foulée et celle de la poussée.

 


Une autre innovation équipe encore ce modèle décidément de haute technique avec la technologie DURATECH 5000, un composé en caoutchouc anti-usure limitant l’abrasion de la semelle et du talon au fil des kilomètres avalés. La semelle intérieure perforée OrthoLite a, quant à elle, été conçue en PU expansé pour une respirabilité maxi et une fraîcheur du pied au fil des courses ; Cette semelle traitée antibactérien peut même se laver en machine sans inconvénient.
Enfin, les couleurs du drapeau italien peintes sur la semelle et le design général de la Diadora Equipe Atomo lui confèrent une esthétique des plus réussies comme à l’accoutumée chez Diadora pour ce modèle phare des entraînements et courses de cette année 2022 !

www.diadora.com

 

Golden Age of Tennis

le vintage dans l’excellence

 

 

 

 

Golden Age of Tennis basé en Angleterre a décidé de faire revivre les grandes heures du tennis vintage pour le plus grand bonheur des passionnés de ces décennies d’insouciance et de non-conformité. Chaque joueur de ces grandes années est venu apporter ses particularités, tant au niveau du jeu que de l’apparence, quel écart en effet entre le facétieux Ilie Nastase et le fameux Iceborg suédois Björn Borg ! Si les noms de Connos, McEnroe, Vilas, Gerulaitis, et bien d’autres, sonnent familiers à vos oreilles alors la ligne Golden Age of Tennis est fait pour vous.

 

 

Pour les plus jeunes, ce sera également l’occasion de découvrir des rééditions de superbes produits des plus grandes marques tout spécialement conçus pour cette société dynamique réunissant trois passionnés du tennis et de leur équipement. Jay Henley, tout d’abord, a nourri une passion pour le tennis depuis son plus jeune âge, ce qui lui a permis de devenir l’un des 20 meilleurs joueurs de tennis britannique dans les années 80. Après une blessure, il est devenu un entraîneur réputé et a compté des clients fameux tels Richard Branson ou encore Peter Gabriel. Pierre Mullin, le deuxième fondateur, voue tout à la fois une passion pour le tennis et pour les affaires pour lesquelles il bénéficie d’une véritable expertise en matière d’innovation et de qualité. Petit plus, c’est un fan de design et de vêtement ! À ce duo s’est associé Alistair Thomson, un spécialiste des hautes finances qui apporte pour sa part une solide formation de courtier. Ami avec Peter depuis vingt ans, ce projet plus en adéquation avec ses valeurs l’a conduit à monter Golden Age of Tennis, première société spécialisée dans ce domaine de niche.

 


Fort de cette riche expertise, Golden Age of Tennis propose ainsi, aujourd’hui, une large gamme de vêtements de tennis rétro des années 80 à partir des célèbres marques italiennes Tacchini, Fila et Ellesse. D’autres marques devraient rejoindre ce trio de base, à savoir Diadora, Adidas et bien d’autres encore. De nombreux projets animent cette entreprise de passionnés qui entend également se tourner vers les vêtements vintages pour femmes et enfants.

Reposant sur la qualité des produits proposés et une réactivité hors pair pour l’envoi des commandes dans le monde entier, Golden Age of Tennis offre un catalogue on-line allant croissant mois après mois afin de faire revivre cet âge d’or du tennis avec de superbes produits. Parmi ceux-ci on relèvera :

 

 

L’iconique polo Fila Monte-Carlo inspiré du modèle porté par Björn Borg lors de son fameux comeback en 1983 ! Introuvable jusqu’à maintenant, ce superbe polo élaboré en collaboration avec Fila 100% coton offre un design particulièrement réussi faisant revivre les années 80 avec ces dégradés de couleurs en fines bandes bleues, vertes et rouges. La maille fine et les détails soignés de ce magnifique polo séduiront tous les passionnés de cette époque et du grand joueur.

 


Incontournable également le fameux short Fila uni couleur bleu porté par Borg, Vilas et les plus grands champions de l’époque. Bénéficiant d’un design élégant avec cette couleur bleu ciel rehaussée par des détails bleu marine, c’est toute l’élégance à l’Italienne qui se trouve concentrée dans ce modèle à la coupe parfaite. Bouton pression au logo gravé Fila, ceinture reproduisant les fameuses lignes de la marque, les poches coupées en biais pour un confort accru sans oublier le légendaire logo brodé Fila, rien n’a été oublié pour ce short design et confortable.

 


Autre pièce de légende encore, cette veste de survêtement Ellesse Caproni portée par le grand champion argentin Guillermo Vilas. Ce superbe article compte parmi les grands classiques de la marque italienne tant son design s’est révélé intemporel, année après année. En une esthétique déclinaison de couleur bleu ciel, marine et blanc, ce Top séduit spontanément également pour sa ligne impeccable et son confort extrême. Les deux poches ventrales zippées, un col côtelé accompagné d’une capuche resserrée par un cordon ajoutent au plaisir de porter cette veste ultra confortable en coton et polyester et soulignée par l’élégant logo Ellesse !

https://goldenageoftennis.com

 

THUASNE

Chaussettes longues UP ACTIV RUNTRAIL

 

 

Fort de l’expérience acquise en milieu médical, la recherche s’est penchée depuis quelques années sur la compression en matière sportive. De ces études et multiples tests auprès des sportifs de haute compétition, il ressort que la compression du pied, cheville et mollet, séance après séance, garantit non seulement une meilleure récupération par un retour veineux facilité, mais améliore aussi la performance. De ces enseignements, Thuasne, le spécialiste du maintien et de la compression, a conçu des chaussettes longues Compression UP ACTIV élaborées tout spécialement pour le sport et l’effort, notamment dans le cadre du trail et du running.
Ces entraînements sollicitent très logiquement les membres inférieurs. Ces séances intervenant, en effet, sur route avec des revêtements très durs ou sur chemins avec de nombreuses inégalités du sol et des foulées, et se déroulant sur plusieurs heures parfois, exigent une récupération suffisante afin d’éviter toutes blessures et autres pathologies du coureur.

Or, à peine enfilées, les chaussettes longues Compression UP ACTIV Thuasne offrent une sensation immédiate et rassurante de maintien. Source de nouvelles sensations lors de la course, notamment au niveau du mollet, elles stabilisent de manière notable la cheville grâce au maintien renforcé des tendons. La compression dégressive qui se trouve au cœur de ce produit technique facilite également la récupération musculaire. La composition de ces chaussettes à base d’élasthanne, polyamide et polyester évite les frottements et glissements tout en gérant l’humidité lors de l’effort. Qui plus est, ce modèle technique fait également l’objet d’un design esthétique avec ses bandes de couleurs et son tramage visible, un modèle à adopter au plus vite pour ses prochains entraînements !
 


Disponible en Taille S, M, L, XL, Couleur Noir/Bleu foncé/Rouge ; Pointure 35 – 38 ; 39 – 42 ; 43 – 46

 

 

Gel articulaire Cartidol

allié du sportif

Nombreuses sont de nos jours les gênes et raideurs articulaires, que celles-ci soient dues à une pratique sportive intense ou aux années. Ces douleurs ne sont pas toujours une fatalité et une première approche sans contrainte et naturelle permet d’apporter un soulagement avant de retrouver sa complète mobilité.

 Le gel Cartidol des Laboratoires PhytoResearch offre une solution très efficace à partir d’huiles essentielles et d’extraits végétaux. Avec cette approche santé, point de produits dangereux comme le paraben, les nanoparticules, les colorants, le silicone et autres perturbateurs endocriniens. Cartidol a misé sur des plantes ayant fait leur preuve dans le domaine de la lutte contre les mécanismes inflammatoires des articulations tels que harpagophytum, gaulthérie et giroflier.

 

Associé à de l’argile verte et au silicium, l’absorption de ces substances apaisantes est immédiate avec une sensation de chaud et de froid apportant un confort immédiat après application. Les gênes articulaires sont atténuées, les raideurs diminuent grâce à ce gel efficace et surconcentré. Son utilisation se fait sans ordonnances et la combinaison des ingrédients agissant en synergie permet d’obtenir un soulagement durable. Cette solution naturelle évite les effets indésirables souvent constatés avec d’autres solutions médicamenteuses plus agressives et présente l’avantage d’être utilisée sur le long cours sans inconvénient. Le gel Cartidol sera l’allié du sportif après d’intenses séances d’entraînement ou de compétition.

 

 

ASICS

NOUVEAUTÉS HIVER 2021-2022

 

Belle moisson de nouveautés textiles pour la célèbre marque ASICS qui a donné la priorité à la chaleur et au confort en cet automne-hiver. En proposant toute une gamme de produits techniques et résolument inscrits en une politique écoresponsable, ASICS propose, en effet, des textiles de première qualité conçus selon les dernières technologies afin de réaliser ses courses et entraînements dans les meilleures conditions.
 

 

Pour femme, le choix se portera notamment sur cette superbe veste Lite-Show Winter Jacquet aussi esthétique que technique. Imperméable, légère et chaude à la fois, cette superbe veste relève le défi de concilier des exigences souvent difficiles à réunir. La veste Lite-Show Winter Jacquet a, en effet, été conçue pour des températures négatives et assure une imperméabilité en cas de pluie ou neige. Cette veste en tissu Soft shell possède trois couches assurant la respiration du corps, garantissant la chaleur et offrant tout le confort lors de l’effort. Un col montant protège des vents froids et des poches zippées ont été prévues pour le rangement de ses effets personnels. Ce produit haut de gamme fait partie de la collection de vêtements LITE-SHOW™ et assure, qui plus est, une visibilité maximale du coureur dans les conditions de faible luminosité grâce à une technologie rétroréfléchissante. En effet, ces inserts renvoient toute lumière projetée pour garantir la visibilité de nuit. La ligne comme la couleur de ce superbe textile feront fureur lors des entraînements de l’hiver, un produit à recommander !
 

A associer à la veste Lite-Show Winter Jacquet, ce SEAMLESS TIGHT. ASICS a en effet élaboré un collant qui laissera l’impression d’une seconde peau tant son confort séduit et surprend dès les premiers entraînements. Là encore, la respirabilité du textile lui assure à la fois chaleur et confort, les kilomètres ne se faisant pas ressentir au niveau des jambes d’autant plus que les concepteurs ASICS ont fort judicieusement élaboré ce produit technique sans coutures latérales, évitant ainsi toutes frictions.

 

 

La ligne taille haute séduit également avec un ajustement flatteur au niveau de la taille. Des détails réfléchissants ont également été prévus pour les entraînements nocturnes pour plus de sécurité. Ce collant en bleu ou gris à l’esthétique sobre et élégante fera merveille avec la veste Lite-Show Winter Jacquet.

 


Pour Homme, c’est également un choix inspiré de nouveautés textiles que propose ASICS avec notamment la WINTER ACCELERATE JACKET, une veste d’extérieur taillée pour la performance. Priorité a été donnée à la protection contre la pluie et l’humidité pour ce vêtement technique élaboré avec des coutures étanches. Sa ligne a également été conçue pour protéger le coureur avec un dos tombant.

 

 

La coupe ajustée laisse une grande liberté de mouvement et la capuche se trouve dotée d’un cordon réglable pour plus de confort lors des bourrasques hivernales. Par ses hautes finitions, cette très belle veste garantit ainsi du froid également et la même priorité a été donnée pour la visibilité nocturne grâce aux bandes réfléchissantes équipant ce modèle qui a décidément bien de l’allure !

 


Le coureur à la recherche de textiles adaptés aux frimas de l’hiver portera assurément son choix sur le collant LITE-SHOW™ WINTER TIGHT ASICS. Le tissu qui a servi à l’élaboration de ce produit technique bénéficie, en effet, de la technologie Soft shell dotée de trois couches de tissus et complété d’une doublure brossée aux mollets pour une protection accrue contre le froid lors des courses hivernales. Avec un cordon de serrage à la taille, une poche pour son téléphone ou papiers personnels, et des inserts réfléchissants, ce collant protégera avec un confort maximal le coureur lors des entraînements les plus rudes de cet hiver !
 

 

 

Sneakers L001 Lacoste

Le rétro tendance

 

Son nom de code est L001, un code synonyme de look inimitable alliant classicisme et modernité. La célèbre marque au crocodile Lacoste sait, en effet, plus que quiconque associer un héritage et une expérience de près d’un siècle dans le sportwear depuis sa création par le champion de tennis René Lacoste en 1933…

 


Avec ce tout nouveau modèle, la ligne se veut résolument inspirée des courts de tennis, véritable ADN de la marque.

 

Cuirs sélectionnés pour leur qualité et endurance, coutures impeccables, doublure en tissu pour le confort, et surtout un design élégant fait de petites touches inimitables tel le haut du talon en daim coloré en accord avec la semelle, sans oublier ce discret crocodile gravé en relief.

Pour ce modèle, la généreuse semelle extérieure en caoutchouc a été conçue pour une utilisation intensive au quotidien offrant un clin d’œil aux années 80 avec cet empiècement triangulaire, rappel des raquettes tendances de cette époque…

 

 

Ces sneakers Lifestyle s’inscrivent assurément dans une esthétique dans l’air du temps faite d’un chic décontracté, aussi à l’aise autour d’un stade que pour un drink sur une terrasse branchée. Portées tout aussi bien par l’icône du HIP-HOP A$AP Nast que par le quinqua des années Forget, les L001 sont déclinées en une palette de huit finitions répondant à tous les goûts, du blanc immaculé au marron glacé rehaussé de détails jaunes.

 

 

Ces sneakers L001 Lacoste pour femme et pour homme jouent assurément la carte du rétrotendance dans le vent, une réussite, jeu, set et match !

 

 

Préparation physique optimale

avec Christophe Geoffroy

 

 

Le nom de Christophe Geoffroy, Kinésithérapeute du sport (M.K.D.E.) et attaché à l’équipe de France de football est bien connu dans le monde de la compétition. Ce passionné de sport, également intervenant universitaire en préparation physique ne ménage aucun de ses efforts pour partager ses centres d’intérêt. Trois ouvrages méritent ainsi l’attention du sportif, qu’il soit amateur ou professionnel, des ouvrages parus aux éditions de Christophe Geoffroy.

 

 

Dans le cadre de la Collection Sport +, « Les Étirements – Méthodes et exercices pour tous » fera figure de classique tant cette bible apportera des réponses simples et claires dans un domaine où très souvent l’inverse et son contraire sont énoncés. Si vous ne savez pas répondre à la question : doit-on pratiquer les étirements avant ou après une séance de travail ? Et si vous mettez dans le même sac tout type d’entraînement, cet ouvrage est assurément fait pour vous. L’ouvrage inclut un nombre impressionnant d’exercices proposés pour être en forme, ces exercices pouvant être pratiqués soit en tant que tels au cours d’une séance spécifique ou bien dans le cadre d’un sport. La conduite des exercices est progressive et des niveaux de difficulté sont proposés afin de personnaliser l’entraînement.

Mais, ce précieux guide ne se limite pas à une compilation d’exercices, il offre également une véritable compréhension de leurs effets sur l’anatomie et la physiologie du corps. Parfaitement illustré avec de nombreux schémas montrant les muscles et les tendons sollicités, c’est une véritable somme sans équivalent en français en matière d’étirements. Après sa lecture, on serait même tenté de le rendre obligatoire au même titre qu’une visite médicale sérieuse et approfondie avant tout début ou reprise de pratique sportive.
 

 

« Coachez votre corps » du même auteur sera le guide personnel de toute personne souhaitant reprendre une activité physique en évitant les erreurs habituelles. Paul Alart dans la préface à cet ouvrage souligne combien « A tous ceux qui sont prêts à bouger mais qui se demandent comment faire, Christophe apporte des réponses claires et précises ». Il est vrai que cet ouvrage fourmille de conseils et de programmes individualisés permettant aisément sous la supervision technique de l’un des meilleurs préparateurs physiques d’élaborer une stratégie gagnante.

 

Ce guide offre ainsi une démarche globale, loin de toutes recettes faciles glanées ici ou là sur le web par des soi-disant experts autoproclamés…

Ce que recommande Christophe Geoffroy est le fruit d’années d’études, d’analyses et de pratiques auprès des plus hautes instances dans le domaine. Comment débuter sans erreurs grâce aux bilans de départ indispensables, réaliser un renforcement musculaire équilibré, comment s’alimenter selon les règles de base de la nutrition, la liste est longue des conseils prodigués dans ce livre incontournable pour le sportif ne bénéficiant pas d’un entraîneur.


À cela s’ajoutent de précieuses recommandations pour le soin des pieds, la récupération, l’équipement, le tout étant accompagné de 200 exercices abondamment illustrés. Une mine !

 


 

 

 


A souligner, enfin, l’ouvrage « Le mal de dos – Guérir et prévenir » également de Christophe Geoffroy. Mal de dos, mal du siècle, la rengaine est bien connue, mais pas forcément une fatalité grâce à la précieuse expertise de Christophe Geoffroy dans cet ouvrage largement plébiscité. À la lecture de ce livre amplement détaillé, c’est plutôt de maux de dos au pluriel dont il faudrait plus exactement parler, ce que ne manque pas de faire l’auteur. À la source, bien souvent, de mauvaises répétitions quant au positionnement du corps sont à l’origine de traumatismes qui à la longue prennent de l’ampleur jusqu’à affaiblir le corps. Pire, la pratique erronée du sport et le recours à de mauvais exercices de gainage peuvent même être à l’origine de sévères pathologies dorsales, ce qui s’avère être un comble pour des sportifs pensant se faire du bien. Aussi Christophe Geoffroy revient-il aux bases de sa formation de kinésithérapeute, une riche expérience concentrée dans sa méthode « Kiné form & santé » et qui se trouve largement développée dans cet ouvrage aux multiples illustrations.
Qu’il s’agisse de la prévention, base de toute bonne pratique sportive mais aussi curative, le mal de dos n’est pas une fatalité avec Christophe Geoffroy. Tout passe par la compréhension des chaînes musculaires et de la colonne vertébrale, ce qu’aborde l’auteur dans une première partie.

 

Cette information précise et rigoureuse a un seul objectif : faire en sorte que le pratiquant respecte à tous les instants sa courbure lombaire lors de sa pratique sportive et même en dehors. Puis vient le temps de l’évaluation des risques de lombalgie afin de se situer dans une grille détaillée en phase 2. Viendront ensuite les étapes essentielles du bon placement du bassin, les positions adéquates notamment lorsqu’elles sont prolongées comme lors de la position assise, l’attitude à adopter pour les mouvements répétés, etc. Au terme de cet ouvrage essentiel, une partie entière est consacrée aux thérapies associées telles que le taping, les massages, la chaleur, les ceintures, sans oublier la diététique. Un ouvrage de référence incontournable.

 

 

TENS EMS

Combo Machine STIM-PRO X9

La société allemande Axion propose toute une gamme de produits dans le domaine médical depuis 15 ans. Forte de cette expérience et d’une présence active sur le Web, cette société dynamique bénéficie d’une expertise poussée notamment sur le plan de l’électrostimulation et des électrodes. Cette dernière a fait l’objet d’un essor ces dernières années, sortant cette méthode de stimulation des muscles du domaine réservé jusqu’alors à la kinésithérapie. Employée notamment pour la préparation sportive et la remise en forme à domicile, l’électrostimulation couvre désormais un grand nombre d’usages organisés sur deux catégories : le traitement des douleurs et la stimulation des muscles.

 


Pour mener à bien ces deux fonctionnalités, le tout dernier électrostimulateur STIM-PRO X9 d’Axion à quatre canaux combine à lui seul ces deux approches à partir de pas moins de 37 programmes et un nombre tout aussi important de configurations, tout en restant, cependant, très simple d’emploi. Le principe consiste grâce à un courant basse fréquence et certains courants de basse polarité de soigner certains phénomènes douloureux. L’action thérapeutique du STIM-PRO X9 stimule certains points nerveux générant dès lors des endorphines luttant ainsi contre la douleur. 16 programmes sont pour cette fonction disponibles pour réduire ou éliminer les douleurs chroniques d’origine musculaire ou tendineuse.

De même, un renforcement musculaire significatif peut être également obtenu grâce à la forte sollicitation des fibres musculaires lors de la stimulation, tout en prenant bien soin de ne pas forcer sur les intensités au risque de provoquer des microlésions à l’image de l’entraînement avec haltères.

 

 

L’intérêt pour la préparation physique apparaît manifeste grâce à cette machine performante offrant jusqu’à 14 programmes différents selon les objectifs poursuivis (endurance, musculation, relaxation…). Le sportif peut dès lors optimiser son renforcement musculaire de même que sa récupération après l’effort.

 


L’emploi du STIM-PRO X9 est des plus simples et intuitif, accompagné d’un manuel complet et offrant des électrodes parmi les meilleures sur le marché. Complètement autonome grâce à ses piles ou bien toujours prêt grâce à son chargeur électrique, le STIM-PRO X9 de la société Axion sera assurément le compagnon de tous les jours pour sa santé et son bien-être.

 https://axion.shop/fr/

 

FITBIT

Les montres connectées pour la forme

FITBIT Charge 5


La marque bien connue Fitbit livre avec la Charge 5 son tout dernier modèle de bracelet pour la forme et le sport. Tout en poursuivant la ligne rectangulaire emblématique de cette gamme, l’esthétique générale évolue avec un design plus fluide et des angles adoucis. Coté technique, priorité a été donnée aux fonctions techniques aisément accessibles qui ont fait la réputation de la gamme. L’indispensable GPS équipe ce modèle idéal pour suivre et accompagner sa forme en restituant le parcours suivi, parcours pouvant être après coup analysé graphiquement directement sur l’application de son smartphone au mètre près !
Cœur de ce bracelet pour la forme, la gestion de la fréquence cardiaque a fait l’objet pour ce nouveau modèle d’un affichage encore plus lumineux (2x plus que la Charge 4) et permet de notifier toute fréquence en dessous ou au-dessus de sa zone habituelle. L’affichage peut même être permanent pour d’un coup d’œil mieux suivre encore sa progression lors de l’effort. L’indication des minutes en zone active s’avèrera, elle aussi, très précieuse afin d’optimiser au maximum la gestion de sa séance pour un travail toujours plus performant dans les zones prévues.

 


Comble de la technologie, ce tout petit objet peut se faire un allié de votre forme et de vos nuits en analysant la qualité du sommeil et de ses phases afin d’augmenter la gestion de sa récupération ; une alarme peut même vous réveiller à l’heure idéale en fonction des différentes phases de sommeil !
Dans le même esprit, ce nouveau bracelet intègre de nombreux outils aussi précieux les uns que les autres pour le suivi de sa santé au quotidien : La saturation en oxygène (Sp02) qui permet de mieux connaître l’oxygénation du sang, un paramètre important pour avoir suffisamment d’énergie lors des entraînements, une application électrocardiogramme ECG bien utile pour le contrôle de son rythme cardiaque, ainsi que bien d’autres encore indicateurs de santé (gestion du stress, SpO2…) .

La Charge 5 embarque la gestion de pas moins de 20 disciplines sportives, une manière efficace de travailler au mieux dans ses zones optimales selon ses sports préférés. Un suivi de santé féminine intégré dans l’app Fitbit permet également de prévoir ses rythmes dynamiques en fonction de ses cycles menstruels.
 


Fitbit Charge 5 sera assurément non seulement l’accessoire indispensable de toute pratique sportive mais s’avèrera être également le compagnon de la vie quotidienne, ce dont il s’acquitte avec élégance, esthétique et efficacité. Élégance avec son design chic et urbain, une ligne tendance qui se personnalise tant sur le plan des nombreuses couleurs que par la personnalisation des bracelets disponibles : bracelets « infinis » sport ou plus urbains, en quelques clics la montre se métamorphose selon l’esthétique souhaitée. L’efficacité est également au rendez-vous avec l’affichage de l’heure sous forme graphique ou digitale, ainsi que par les notifications d’appels, SMS ou autres calendriers pouvant s’afficher sur le cadran du bracelet et permettant ainsi de laisser en toute discrétion son Smartphone dans sa poche ou son sac.
La montre a une autonomie de 7 jours (5h avec le GPS) selon son degré d’utilisation après une charge avec raccord USB et une étanchéité jusqu’à 50 mètres. À noter que des éditions spéciales ont été conçues afin de proposer un design exclusif et la fonction de paiement sans contact Fitbit Pay directement au poignet. Grâce à toutes ces caractéristiques, la toute dernière Fitbit Charge 5 deviendra sans aucun doute l’alliée santé du quotidien.

 


Une récente mise à jour logicielle permet d’obtenir en 30 secondes un ECG : électrocardiogramme réalisable ainsi que le Taux de glucose dans le sang, très utile non seulement pour les diabétiques mais également pour un suivi santé plus général. Autre nouveauté le Score d’aptitude quotidienne qui sera fourni après avoir porté au moins 14 heures par jour sa montre et réaliser au moins 30 mn d’activités / 3 fois par semaine. Au fil du temps, ce score s’affinera à partir de son algorithme, score qui permettra d’affiner la conduite de son entraînement à l’image des sportifs de haut niveau.

FITBIT LUXE

 


 


Fitbit s’était jusqu’à maintenant fait remarquer pour ses bracelets d’activité pour le sport, tendances et de haute performance. Il ne manquait plus qu’une version tournée vers l’élégance et le raffinement, c’est chose faite avec le tout dernier modèle Fitbit Luxe, une montre connectée non seulement à la forme mais aussi à l’élégance. L’irrésistible design de ce dernier modèle séduira à n’en point douter les élégantes, en ville comme sur les pistes de course ! Avec ses cinq jours d’autonomie, ce boîtier en acier inoxydable platine rehaussé d’un bracelet orchidée du plus bel effet ne passera en effet pas inaperçu. Boucle et boîtier se répondent en effet de leurs reflets métalliques alors que la souplesse du bracelet couleur framboise épouse le poignet tout en douceur.

 


À cette réussite esthétique, Fitbit a associé comme toujours les toutes dernières avancées en matière de contrôle de forme et de santé. Bénéficiant d’un essai de 6 mois à Fitbit Premium, ce tout dernier modèle inclut des outils de gestion du stress, un suivi précieux et continu de la fréquence cardiaque pour toutes ses activités sportives, l’indication des minutes en zone active, une manière ainsi efficace de travailler dans les conditions optimales lors de l’entraînement.

 

Mais cette petite montre si joliment désignée recèle bien d’autres trésors encore: cette dernière peut en effet veiller sur la qualité du sommeil, présenter rapidement des indicateurs de santé avec notamment la fréquence respiratoire et la VFC (Variabilité de la Fréquence Cardiaque). 20 sports ont été intégrés dans Fitbit Luxe afin de suivre ses progrès dans ces disciplines, chacune des fonctions étant aisément activables. Connecté au GPS de son smartphone, ce bracelet décidément intelligent restitue les kilométrages et parcours réalisés ainsi que les allures pratiquées. Un suivi de la santé menstruelle a même été intégré afin de gérer efficacement le quotidien de chaque femme.

 


Ce petit bijou a décidément bien de la réserve avec encore bien d’autres fonctionnalités qui feront rapidement de lui le compagnon indispensable du quotidien, notamment avec la possibilité d’afficher les appels et SMS, le tout avec un affichage couleur et une étanchéité pour la pratique en toute sécurité de la natation ! Couplée avec l’application Fitbit sur son smartphone et ordinateur, Fitbit Luxe séduira assurément toutes les femmes à la recherche du beau et de l’utile réunis en un seul et bel objet connecté…

Jusqu'à 5 jours d'autonomie de batterie*
Coloris et Édition Spéciale - Noir/acier inoxydable graphite
Taille : 2 tailles incluses (S-L)

 

www.fitbit.com

 

Chaussures de course

Puma

Magnify Nitro femme

 


Avec les toutes dernières chaussures de course pour femme Magnify Nitro de Puma, priorité à l’amorti et au confort ! Cette étonnante sensation d’amortissement des chocs ressentie dès les premières foulées provient entre autre d’un insert NITRO FOAM dans la semelle intermédiaire. Ce confort appréciable notamment pour les longs entraînements sans chrono ne se fait pas au détriment du dynamisme et de la réactivité lors de la foulée. La légèreté est également au programme de ce très beau modèle grâce à la technologie CMEVA, de l’EVA moulé par compression.

 

 

Le travail de recherche a également porté sur la semelle extérieure afin de garantir le maximum de traction sur tous types de surface grâce au caoutchouc composite PUMAGRIP et une résistance à toute épreuve. Avec sa coupe basse et sa tige en mesh technique haut de gamme, la Magnify Nitro mise à la fois sur le confort, la protection et la réactivité avec un modèle à l’esthétique particulièrement réussie dans cette livrée corail vif du plus bel effet !

Deviate Nitro homme

 


L’amorti est également au rendez-vous pour ce dernier modèle homme Puma Deviate Nitro. La performance n’est pas en reste, non plus, sur courte ou plus longues distances avec la semelle Nitro Foam équipant l’ensemble de la chaussure et offrant une légèreté surprenante dès les premiers entraînements. L’amortissement réactif se trouve accompagné d’une foulée dynamique grâce à la plaque en fibres de carbone Innoplate qui propulse vers l’avant et économise l’énergie. Les premières courses confirment cette impression d’un amorti maximal et d’une foulée sans efforts notamment sur les longues distances.

La pièce en TPU au talon offre, pour sa part, plus de stabilité. Nous retrouvons également sur ce modèle technique la semelle Pumagrip en caoutchouc composite résistant facilitant une traction maximale sur tous types de terrains. Le confort, enfin, n’a pas été oublié avec ce beau modèle bénéficiant d’une tige en mesh technique respirant ainsi que d’une languette légère et également respirante. Une chaussure Puma Deviate Nitro appelée à devenir un modèle iconique. À adopter !

 

 

Gym à domicile

avec Domyos – Decathlon

L’origine des Medecine Balls se perd dans la nuit des temps. Appréciés des athlètes perses tout autant que des Grecs dans l’Antiquité, ces ballons lestés ont depuis longtemps gagné la faveur des sportifs cherchant un moyen pratique et accessible et permettant néanmoins de réaliser un entraînement parfaitement complet. Longtemps cantonné aux salles de sport à l’école ou aux cabinets des kinés, le Medecine ball entre désormais dans la panoplie des équipements du sportif à domicile. Domyos – Decathlon propose ainsi une gamme étendue de Medecine balls allant de 1 à 5 kg pour des diamètres de 19 à 23 cm.

 


De qualité robuste et d’une résistance à toute épreuve, ces ballons de gymnastique Domyos – Decathlon permettent une vaste gamme d’exercices allant du renforcement musculaire en alternative aux kettlebells et haltères jusqu’aux entraînements plus poussés de force explosive. Leur revêtement 100% caoutchouc garantit une prise ferme et assurée alors que cette même matière offre un usage des plus silencieux et une protection pour les sols, deux atouts appréciables pour un entraînement à domicile.
 


Une barre de traction fait également partie de l’équipement incontournable d’une salle perso de gym. La collection Corenght de Decathlon compte parmi ses nombreux accessoires une barre de traction répondant parfaitement aux usages privés et mobiles. Dotée d’un système de verrouillage perfectionné, fini les barres qui glissent et se décrochent alors que l’on se trouve en suspension à deux mètres du sol…

 La Pull up bar Corenght se monte en un instant, supporte 100 kg sans vis de fixation et 120 kg avec. Une vidéo permet même en quelques secondes de comprendre son fonctionnement par ailleurs très simple. Avec cet accessoire, une gamme très large d’exercices se trouve disponible, de la traditionnelle traction sollicitant les dorsaux mais aussi les bras et épaules jusqu’aux relevés de jambes pour les abdominaux. Avec ce matériel, c’est toute une salle de gym embarquée en un espace des plus limités et des résultats quant à eux manifestes !

 

Élastiques, quand tu nous tiens ! Avec Decathlon plus d’échappatoire, l’entraînement tendance et ludique est là, permettant de travailler l’ensemble des muscles du corps de la manière la plus efficace. D’ailleurs, qu’on ne se méprenne pas, la force et la résistance de ces bandes peuvent épuiser au point d’avoir des courbatures lors des premières séances…
Ainsi, les Training bands disponibles en différentes résistances signalées par un code couleur s’avéreront en effet redoutables pour travailler aussi bien les membres supérieurs qu’inférieurs. Une multitude d’exercices disponibles dans les ouvrages spécialisés comme sur les vidéos du Net permettront progressivement de réaliser une séance complète et ne nécessitant que peu d’espace. Complément idéal, les Bandes de Pilates Decathlon s’inscrivent dans cette même logique, la souplesse en plus. Ces bandes plus fines mais plus larges offrent des mouvements variés en tenant la bande par ces deux extrémités. Là également, différentes résistances sont disponibles pour des exercices variés.

 


De superbes produits ont également été conçus avec la Collection Corength : à noter, les Bandes pour fessiers proposant en un encombrement réduit une résistance suffisante pour travailler à fond les muscles les plus volumineux du corps humain. Réglables et ajustables, ces sangles sont également proposées en différentes résistances. Surprise avec ces nouvelles créations, ces Bandes ont intégré la technologie NFC pour un effet bluffant : le pratiquant approche de sa Bande son smartphone et spontanément a accès à toute une gamme d’exercices et d’accompagnement afin d’utiliser au mieux son produit ( un service est également possible grâce au QR code inscrit sur chaque bande), un must !
Enfin, Decathlon propose également un produit particulièrement efficace pour travailler la tonification des muscles avec l’Élastique Tonetube. Avec ses deux poignées, cet appareil très complet permet de travailler quasiment tous les groupes musculaires. Les variantes sont très nombreuses ainsi que le montrent le poster ou les vidéos disponibles sur le site et il est tout à fait possible de bloquer une poignée sous une porte ou bien d’une main étirer sa jambe pour le travail des fessiers. Esthétique et pratique, cet accessoire malin devrait satisfaire tous les pratiquants exigeants.

www.decathlon.fr

 

Ballon de Gymnastique

SISSEL® SECUREMAX® Ø65 cm

 

 

SISSEL France peut s’enorgueillir d’une longue expérience dans le domaine du matériel destiné à la kinésithérapie et au bien-être. Loin des effets de mode, cette société active et dynamique a su au fil des années tisser des relations de proximité avec le développement de produits conçus et étudiés pour leur efficacité et sécurité.
Dans cet esprit, le Ballon de Gymnastique SISSEL® SECUREMAX® Ø65 cm bénéficie d’une conception solide et sûre pouvant supporter jusqu’à 500 kg de charge et résistant à l’éclatement jusqu’à 130 kg. Parce que l’on ne s’improvise pas concepteur de matériels de cette catégorie, la société SISSEL a mis en œuvre une charte d’exigence optimale pour ce produit fabriqué en Allemagne. Réputés pour leur solidité, les ballons SISSEL supportent une utilisation intensive qu’il s’agisse d’une rééducation ou d’une pratique sportive à domicile ou en club. À noter que ces ballons n’éclatent pas lors d’un contact avec un objet coupant mais se dégonflent lentement. Enfin, sa matière très douce offre un contact agréable avec la peau alors que son esthétique réussie permet de l’intégrer sans problème à son intérieur, certains utilisateurs l’employant même comme siège afin de faire travailler les muscles stabilisateurs tout en travaillant devant son ordinateur !

L’emploi du ballon de gym ou Swiss Ball est connu de longue date en kinésithérapie. Depuis quelques années, sa pratique s’est étendue au-delà de la rééducation dans la pratique sportive et la préparation physique jusqu’au plus haut niveau. Ne nécessitant aucun matériel autre que ce ballon aisément transportable lorsqu’il est dégonflé, cet appareil accessible offre une multitude d’exercices permettant de travailler le corps entier, sans contraintes articulaires excessives.

 

 

 Dos, pectoraux, bras, jambes, abdos seront ainsi sollicités en profondeur grâce aux muscles stabilisateurs mis en œuvre lors des exercices afin de compenser les déséquilibres résultant des mouvements du ballon. Idéal pour soulager la colonne vertébrale, renforcer sa sangle abdominale ou encore pour trouver une position assise correcte, le Ballon de Gymnastique SISSEL® SECUREMAX® devient à lui seul une véritable salle de gym en un espace réduit. Livré avec un poster d’exercices, ce ballon de gym se gonfle rapidement avec la pompe AER et séduit immédiatement par son toucher agréable. Un compagnon d’entraînement qui deviendra vite indispensable !

 

 

Les nouveautés Asics

de l’été

Deux modèles phares de la marque Asics permettront de renouveler ses sensations lors des courses et entraînements de cette saison !

 

 


Pour les femmes tout d’abord la toute dernière GEL-DS TRAINER™ 26 est taillée pour la vitesse grâce à la technologie PROPULSION TRUSSTIC™ projetant le pied en avant. Son maintien spécialement étudié protège de manière efficace le pied afin de laisser toute concentration et énergie à sa foulée. Idéalement conçue pour les pieds surpronateurs (mouvement naturel du pied roulant vers l’intérieur), la technologie DUOMAX™ assure en effet une stabilité maximale, gage d’une foulée régulière et équilibrée.

 

Dans le même esprit, la désormais classique et toujours efficace technologie GEL™ doublée de l'amorti FLYTEFOAM™ permettent de mieux encaisser les chocs lors de l’impact de la foulée sur route comme sur chemins, le talon étant protégé par la technologie AHARPLUS™ pour une durabilité accrue.

 

 

Dès les premiers kilomètres avalés, la sécurité et le confort du soutien se font en effet ressentir avec cette sensation de protection accrue laissant l’esprit aux priorités de vitesse et de records. Cette impression est d’autant plus renforcée au terme de plus longues courses avec un pied bien protégé et un sentiment agréable d’amorti.

 

Le confort n’est pas en reste avec une empeigne en maille technique permettant la respirabilité de la GEL-DS TRAINER™ 26 Au final, le design particulièrement soigné et réussi de ce modèle devrait séduire un grand nombre de femmes souhaitant allier efficacité, performance et esthétique !

ASICS GLIDERIDE™ 2, tel est le nom à retenir pour ce dernier modèle homme de la célèbre marque ASICS, fruit d’une recherche approfondie et scientifique de la gestion de l’énergie de la foulée. À partir d’un patient travail en laboratoire, les techniciens et concepteurs de ce nouveau modèle de chaussures sont parvenus à réduire la consommation d’énergie dépensée lors des foulées, un gain non négligeable pour les courses longue distance. Cette priorité n’a pas été au détriment de la fluidité de la course, grâce à une empeigne plus ajustée au pied (partie supérieure de la chaussure). C’est de manière générale le confort et le bien-être du pied qui ont fait l’objet de belles innovations, notamment avec cette maille intégrée qui assure une circulation maximale de l’air.

 

L’impression 3D à la base de cette chaussure a permis de produire un modèle sans couture supplémentaire pour une ligne fluide et aérée, ce qui se constate également avec la technologie GUIDESOLE™ à la base d’une semelle courbée avec une moindre charge placée sur les membres inférieurs pour une amélioration de la course. Cette semelle bénéficie d’un rembourrage en technologie FLYTEFOAM™. Cette technologie se trouve placée sur la couche supérieure de la semelle intermédiaire avec pour résultat un contact tout en douceur. Douceur ne signifie pas pour autant absence de dynamisme grâce à la technologie FLYTEFOAM™ Propel qui quant à elle assure un rebond plus réactif. La technicité de la semelle a décidément fait l’objet d’un travail poussé avec une plaque insérée entre les deux couches de l’avant-pied pour mieux garantir l’intégrité de la semelle intermédiaire.

 

 

La foulée obtenue grâce à ce modèle séduisant se trouve spontanément poussée vers l’avant, une manière d’améliorer encore sa course en douceur et sans heurts. Le modèle ASICS GLIDERIDE™ 2 bénéficie également de la semelle extérieure AHARPLUS™ pour une meilleure durabilité de cette chaussure au look particulièrement attractif pour les courses et entraînements de cet été !

 

 

BlendJet 2

Le blender autonome

 

Il fallait oser briser les barrières de la technologie pour concevoir un blender autonome et portable, à l’image de nos tablettes et smartphones. BlendJet 2 a opéré cette révolution grâce à un procédé révolutionnaire permettant de préparer ses shakes, smoothies, soupes, sauces, cocktails et autres boissons protéinées fraîches partout où l’on se trouve ! Cette nouvelle génération de blenders offre une portabilité unique permettant de prendre une collation complète et saine facilement au bureau, comme dans la salle de sport ou encore à l’extérieur. Nul besoin de prise électrique, ni de table de cuisine, d’un format compact entrant dans n’importe quelle sacoche ou sac à dos, BlendJet 2 s’emporte partout avec soi grâce à son format ultraportable. Il se recharge aisément à partir d’une prise USB d’un ordinateur ou dans une chambre d’hôtel. La technologie TurboJet™ brevetée mixe de manière efficace en 20 secondes aussi bien les fruits surgelés, légumes verts et autres protéines. En quelques instants, sa préparation favorite est prête à consommer directement à partir du pot grâce à son embout. Puissance, facilité et efficacité caractérisent le tout nouveau BlendJet 2 en un format réduit et qui plus est très esthétique avec sa palette de 16 couleurs variées.

Avec une autonomie de charge autorisant une quinzaine de mélanges, un silence étonnant pour une telle puissance de mixage, c’est l’assurance de pouvoir contrôler où que l’on se trouve sa nourriture et boissons santé. L’entretien est des plus aisés, un peu d’eau et de savon vaisselle, mélanger puis rincer, le BlendJet 2 est nettoyé ! Avec une expédition offerte dans le monde entier, BlendJet 2 révolutionne le monde des mixeurs. Durée de vie de plus de 15 mélanges et recharge rapide. Port de charge USB-C résistant à l'eau. Câble réversible inclus.

 


A noter que la société a créé des smoothies (douceur lactée plus allégée que le milkshake) de qualité premium permettant en quelques instants de préparer une boisson santé avec des protéines végétales, compatibles à un régime Vegan. Composé d’ingrédients de qualité, chaque BlendJet 2 Jetpack offre des recettes gouteuses pour la santé et délicieuses au palais ( fraise/banane ; mûres/framboise ; orange/mangue/ananas ; chocolat/amandes ; beurre de cacahouètes ; myrtilles…). Un livre de recettes édité par BlendJet propose 50 recettes inspirantes à réaliser avec son blender.

 

 

NOUVEAUTES

PUMA TEXTILES

 

Festival de matières ultralégères et de couleurs acidulées chez PUMA pour la collection été 2021 avec ce T-shirt Cooladapt pour femme idéalement taillé pour la course ! Grâce aux technologies dryCELL et COOLadapt, ce vêtement court sait faire oublier les chaleurs estivales en évacuant spontanément l’humidité et en facilitant l’aération du corps lors des courses. Tout a été conçu pour garantir, en effet, le confort de ce T-shirt avec ses coutures plates. La sécurité a été également parmi les priorités pour la conception de ce top aux éléments réfléchissants à 360° par faible luminosité. Bénéficiant d’un design des plus réussis avec son empiècement noir sur le côté, son col rond et ses manches courtes, ce T-shirt devrait ravir les adeptes de courses en élégance avec sa couleur orange du plus bel effet !

 


À associer au Legging de course 7/8 Graphic, pour une allure parfaite. Ce collant pour la course, fonctionnel, allonge la ligne et garantit confort et souplesse grâce à l’élasthanne. Élaboré à partir de fils recyclés et écoresponsables, son allure dynamique résulte d’un design graphique particulièrement étudié avec ses motifs texturés noir fondu sur gris.

 


Parce que les courses d’été peuvent se pratiquer parfois par temps maussade, un blouson de course s’avère un produit vite incontournable dans le vestiaire de tout sportif. Doté d’une protection windCELL et de fentes intelligentes assurant l’aération, ce blouson PUMA sait également se faire oublier dès les premiers kilomètres parcourus. 100 % nylon, sa légèreté n’a d’égal que ses finitions irréprochables avec une fermeture zippée intégrale et ses poches latérales. Ce très beau produit PUMA bénéficie, qui plus est, d’une ligne séduisante avec ses empiècements asymétriques jouant des effets de couleurs. Ce blouson est également équipé d’éléments réfléchissants permettant une bonne visibilité à 360° par faible luminosité.

Pour les hommes, le T-shirt de course COOLadapt a lui aussi adopté confort et légèreté. Le tissu ultraléger de ce top assure, en effet, une aération maximale grâce à la technologie dryCELL de PUMA. Avec sa coupe raglan large, la transpiration s’évacue rapidement afin de garder la fraîcheur indispensable lors des courses estivales. Des inserts latéraux sur la couture ont même été conçus pour faciliter le mouvement. Avec son col rond et ses manches courtes, il sera le compagnon idéal des longues sorties, le tout avec élégance pour ce produit sobre et esthétique avec son fin liseré orange au niveau des épaules et sa couleur gris perle.

 


Toujours dans la plus grande légèreté et souplesse, le short tissé de course Graphic complétera idéalement cet ensemble. Son tissu recyclé offre non seulement la légèreté requise pour les courses et entraînements en pleine chaleur, mais également participe d’une démarche écoresponsable appréciable. Une doublure intérieure offre, elle aussi, un confort maximal alors que la technologie dryCELL aide à évacuer la transpiration lors de l’effort. Côté design, le motif Graphic ne passera pas inaperçu pour ce short taillé pour la performance !

 

 

A souligner également parmi les nouveautés PUMA de cette saison, le superbe Blouson de course Run Ultra homme retiendra l’attention, non seulement pour sa conception technique, mais aussi pour son design réussi. D’une légèreté surprenante, ce blouson laisse l’impression de ne porter qu’un simple top alors qu’une véritable veste technique protégera le haut du corps de toutes les intempéries possibles par temps d’été. Grâce à son tissu windCELL durable, ce vêtement technique offre, en effet, une matière ultra-fonctionnelle et respirante contre le vent et le froid tout en garantissant une température optimale du corps pendant l’effort.

 

 

Ses deux poches zippées dans la couture à l’avant permettent d’embarquer avec soi tout le nécessaire de manière pratique alors que ses éléments réfléchissants garantissent une bonne visibilité à 360° par faible luminosité. 100 % nylon, ce blouson est doté d’une fermeture zippée intégrale et de poignets et col côtelés. Sa ligne des plus esthétiques rehaussée par le logo PUMA CAT sur la gauche de la poitrine et le logo PUMA CAT réfléchissant à l’arrière fera de ce blouson Run Ultra homme de PUMA, attractif et séduisant, le choix valeur sûre de cette saison.

 

 

Été sportif

avec Decathlon

 

Parmi les accessoires malins de la forme à emporter avec soi cet été, DECATHLON a prévu une sangle des plus utiles, un équipement léger et minimal, permettant de travailler l’ensemble du corps, à l’extérieur comme à l’intérieur, ainsi qu’un Rouleau conçu spécialement pour la récupération et détente musculaire.
Le système complet de sangles d’entraînement fut mis en œuvre pour la première fois par les célèbres Navy Seals, les forces spéciales de la marine américaine. Souvent éloignés de leur base, ces soldats d’élite avaient besoin de cultiver une forme optimale dans des conditions souvent sauvages et sans matériels lourds.

 

Les sangles de parachute qui équipaient ces hommes furent ainsi adaptées afin d’utiliser cette résistance naturelle pour un entraînement des plus efficaces à partir du poids du corps du pratiquant. Loin d’être un gadget de magazine de sport, ce système allait s’avérer être d’une redoutable efficacité, chaque pratiquant ayant fait une première séance complète s’en souvenant en règle générale les deux ou trois jours suivants…

 


Dans les années 2000, cette méthode d’entraînement sollicitant le corps entier trouva d’autres pratiquants que l’armée, notamment parmi les athlètes et entraîneurs avant de gagner largement la faveur du public.
Après une rapide adaptation à ce performant concept, les sangles de suspension Decathlon permettent de mettre en application une multitude d’exercices pour le pratiquant qui découvrira très vite qu’il peut entretenir son corps dans les meilleures conditions dans n’importe quel cadre, intérieur ou extérieur, en ville, comme à la campagne.

Grâce à un point d’ancrage (arbre, crochet, poteau ou porte), c’est tout un gymnase concentré en quelques m2 qui se développe instantanément. Pompes pieds relevés, écartés latéraux, curl biceps, extensions triceps, squat et fessiers, les muscles sont travaillés en profondeur et en extension, sensation très différente des traditionnels poids et haltères surtout en ces périodes de pandémie où les entraînements en salle sont plus délicats. Cet ensemble de Sangles de suspension supportant une résistance maxi de 130 kg offrira avec son sac de transport une solution d’entraînement légère et complète idéalement conçue pour être emportée partout avec soi.

 


 

Autre accessoire utile et plaisant à garder près de soi cet été pour une relaxation maxi, le Rouleau de mobilité et massage Decathlon. Contractures et douleurs naissent souvent d’une mauvaise position ou d’une station assise trop prolongée, sans oublier les courbatures issues d’une pratique sportive intensive. À toutes ces tensions, le Rouleau de mobilité apportera un bien-être par la relaxation des muscles.

 

 

Une relaxation et une détente obtenues grâce aux multiples picots en caoutchouc équipant la surface de ce rouleau. Procurant un réel massage en profondeur, qu’il s’agisse des zones dorsales en le plaçant allongé sous son dos, ou bien au niveau des ischios pour soulager les jambes, multiples seront les exercices à pratiquer en tout lieu avec ce rouleau léger et aisément transportable dans son sac de sport.
 

 

A souligner qu’une série d’exercices spécialement élaborés pour ce Rouleau de mobilité est proposée par Decathlon sur le site www.domyos.com

 

 

ODLO

Printemps – été 2021

 

L’aventure Odlo débute en 1946 avec son fondateur, Odd Roar Lofterød Senior. Ce personnage haut en couleur assurera la conduite de cette entreprise dynamique jusqu’en 1979 avec pour mot d’ordre « Toujours s’assurer d’avoir une longueur d’avance ». Cette personnalité non conformiste allait ainsi faire bénéficier la célèbre marque de voies que personne avant lui n’avait empruntées. Inventif et créateur, il fut parmi les premiers à croire en les fibres synthétiques Helanca appelées en effet à un bel avenir. Ce fut le début d’une aventure à succès dans le domaine du sport, ski de fond, patineurs de vitesse jusqu’au niveau olympique où la marque Odlo a fourni de nombreuses équipes.

 

 

Fort de cet héritage, la marque norvégienne Odlo n’a cessé depuis d’être à la pointe de l’innovation technologique en matière de vêtements sportifs.
La nouvelle collection Odlo printemps/été 2021 confirme en effet cette haute technicité pour ses textiles toujours plus légers et confortables. La gamme Chill-Tec retiendra particulièrement l’attention du coureur avec une conception tout spécialement orientée vers la gestion de la chaleur extrême, les épisodes caniculaires ayant tendance à se répéter ces dernières années.

Afin de garder le corps à des températures confortables, Odlo a conçu cette gamme Chill-Tec reposant sur le rafraîchissement du corps par convection, la chaleur corporelle étant rapidement évacuée. Sa coupe ample assure également une aération naturelle de la peau, ainsi qu’un design tout spécialement élaboré pour rafraîchir le corps, chaque maillot Zeroweight Chill-Tec disposant, en effet, d’une zone de ventilation en maille. Les t-shirts de la gamme Chill-Tec bénéficient, enfin, de la technologie ZeroScent antiodeurs pour une meilleure gestion de la transpiration.

 


Côté design, la couleur (orange corail, bleu azur…) et le dynamisme des motifs sont au rendez-vous avec des finitions parfaites notamment ces liserés noirs sur chaque côté subtilement ouverts en bas.

 

 

Des motifs réfléchissants en haut du dos garantissent également une bonne visibilité dans la pénombre et complète cette nouvelle gamme haute technologie prête à affronter les chaleurs estivales !

 

 

Fitbit Inspire 2

Le bracelet pour la forme

 

Fitbit a acquis ces dernières années une position phare en matière de bracelet pour la forme et le sport. Avec une esthétique soignée et particulièrement design, cette marque a su, en effet, décliner toute une gamme de produits répondant aux attentes les plus variées.

Dernier-né, le modèle Inspire 2 embarque toute une série de caractéristiques qui en font le modèle idéal pour suivre et accompagner au plus près sa forme.
Rappelons que toute pratique sportive devrait pour s’accomplir en toute sécurité s’accompagner d’un cardiofréquencemètre. Fitbit Inspire 2 contrôle non seulement la fréquence cardiaque, mais également de multiples paramètres enregistrés lors de chaque séance de sport. Avec une prise de la mesure directement au poignet, ce bracelet Fitbit sait se faire oublier, tout en se faisant remarquer, avec une esthétique des plus réussies.

 

 

Une esthétique, et qui plus est, évolutive avec un choix de bracelets disponibles interchangeables permettant de changer d’humeur ou de couleur ou de la transformer de montre des stades en montre de ville en quelques secondes. La prise en main est rapide et intuitive même si des vidéos et guides clairs et pédagogiques expliquent parfaitement son fonctionnement.
L’écran tactile de Fitbit Inspire 2 offre une excellente visibilité, même à l’extérieur en plein soleil. Quelques tapotements sur sa surface et les différentes fonctions s’affichent.

La montre a une autonomie de 10 jours selon son degré d’utilisation après une charge avec raccord USB et une étanchéité jusqu’à 50 mètres.
La fonction première est bien entendu la fréquence cardiaque ; ici, enregistrée grâce à la technologie PurePulse encore améliorée et qui s’affiche de manière graphique tout au long de son entraînement avec la durée elle-même chronométrée.

 

Le bracelet peut se connecter au GPS de son téléphone afin de connaître le trajet et la distance parcourue. Une fonction aux paramètres fiables, facile d’utilisation et proposant un affichage clair et performant.
Les données recueillies par le bracelet peuvent être à loisir analysées sur l’application Fitbit sur son Smartphone en syncro sans fil, un bon moyen de vérifier que l’on n’est pas en sous ou surentraînement. Dans le même esprit, Fitbit Inspire 2 offre la possibilité d’afficher le pouls au repos. Le suivi des calories brûlées, non seulement pendant l’entraînement, mais également pendant le reste de la journée, intéressera les personnes cherchant à contrôler leur poids.
Dans cette optique, le bracelet et l’application Fitbit permettent de suivre ses activités quotidiennes comme le nombre de pas accomplis, les étages gravis, et même la distance parcourue ainsi que la pratique de plus de 20 sports, une manière dynamique de vérifier que son activité est suffisante par rapport à ses objectifs.
 


Fitbit Inspire 2 est non seulement l’accessoire indispensable de toute pratique sportive sérieuse, mais s’avère être également le compagnon de la vie quotidienne, ce dont il s’acquitte avec élégance, esthétique et efficacité. Élégance avec son design chic et urbain, une ligne tendance qui se personnalise autant sur le plan des nombreuses couleurs que par la personnalisation des bracelets disponibles : bracelets sport, classiques ou métalliques. En quelques clics la montre se métamorphose selon l’esthétique souhaitée !

 

L’efficacité est également au rendez-vous avec l’affichage de l’heure sous forme digitale, ainsi que l’affichage des appels, SMS ou autres calendriers sur le cadran du bracelet permettant ainsi de laisser en toute discrétion son Smartphone dans sa poche ou son sac à proximité.
Fitbit Inspire 2, un compagnon qui s’avérera vite indispensable pour toute pratique sportive performante !

www.fitbit.com

 

Retour gagnant pour Lacoste

avec la raquette L.20 !

 

Retour aux sources pour la marque au célèbre crocodile avec cette toute nouvelle raquette L20, fruit d’une riche collaboration avec Tecnifibre. René Lacoste, l’un des « Quatre Mousquetaires », fut un brillant champion de tennis, et notamment vainqueur de la coupe Davis il y a près d’un siècle. Et, nul doute que cette raquette haute performance le séduirait en bénéficiant notamment du fameux antivibrateur breveté qu’il avait imaginé par le passé…
Fort de ce prestigieux héritage, la raquette de tennis Lacoste L20 adopte les toutes dernières technologies avec un modèle 100% graphite. Le plan de cordage 16x19 opte pour une forte densité au « sweetspot » (pont en 8), tout en étant plus aéré aux extrémités, garantissant ainsi puissance, mais aussi souplesse pour un toucher de balle spontanément très tolérant.
Cette facilité de jeu se trouve confirmée dès les premiers échanges, avec cette rare alliance de performance avec des coups francs et puissants, tout en autorisant quelques défauts de centrage. Côté confort, le système antivibratoire composé de 25 gr d’acier encapsulé dans un matériau élastomère rendu célèbre par la marque au crocodile se trouve placé au cœur du manche.

L’objectif est atteint, notamment lors des frappes décentrées limitant les vibrations excessives au niveau du coude et du poignet.
La raquette L.20 déclinée en deux versions, une pour femme plus légère (275 gr) et l’autre pour homme (290 gr) s’avère un choix idéal et performant pour les joueurs réguliers de club ou plus occasionnels.

 

 

Sa souplesse et sa tolérance la rendent particulièrement attractive pour une palette assez large de joueurs. Côté esthétique, la L.20 fait coup double avec un design à la hauteur de la célèbre marque avec sa couleur à dominante de vert pour la version homme et blanche pour la version femme, la raquette étant, enfin, livrée cordée multifilament Tecnifibre TGV 1.30 et protégée par une housse Lacoste.


Poids 290 g et Équilibre de 315 mm
Tamis de 645cm² et longueur de 68,5 cm

 

 

Brassard de course

Bone Run Tie

 

Créée en 2005, la société Bone s’est fixée pour mission de proposer dans l’univers numérique des produits à la fois design et innovants pour nos objets du quotidien.
La marque propose ainsi pour les sportifs un brassard extensible et de qualité supérieure – le Brassard de course Bone Run Tie - qui s'adapte à toutes les circonférences de bras. De conception simple et solide en silicone, il permet d’installer en quelques secondes la plupart des smartphones grâce à ses 4 sangles élastiques aisément extensibles à la taille de son téléphone.

L’écran se trouve immédiatement accessible, en visibilité directe sans avoir à le sortir de sa poche lors de son entraînement. La surface intérieure a été conçue afin d’évacuer l’humidité avec sa structure gaufrée et sa matière en silicone offre douceur tout en garantissant une adhérence maximale empêchant le téléphone de glisser.

 


Son design minimaliste joue la carte de l’efficacité en donnant la priorité à l’extrême lisibilité du smartphone. La sangle velcro est adaptable à la circonférence du bras avec 4 tailles allant de XS à XL. L’entretien est des plus simples, le brassard étant lavable et conçu pour une durabilité maxi.

www.boneshop.com

 

ASICS

TRABUCO MAX™

 

Taillée pour arpenter les sentiers sur longue distance, la toute nouvelle Trabuco Max Asics s’appuie, sur la technologie GUIDESOLE, une technologie performante assurant adhérence et amorti sur toutes sortes de terrains. Cette conception technique consiste en une pointe de chaussure surélevée réactive avec pour résultat immédiat une économie d’énergie sur longue distance. La charge placée sur les membres inférieurs se trouve réduite sur les différentes phases de l’impulsion à la propulsion.

 


En parfait équilibre avec cette conception technologique de la Trabuco Max, la technologie ASICSGRIP a également été introduite au niveau de la semelle extérieure afin de faciliter une adhérence maximale sur les terrains plus difficiles. À base de caoutchouc, ce composant offre une meilleure et performante accroche sur les terrains glissants fréquents dans la pratique du Trail. Cette semelle extérieure éprouvée et performante fait en effet des merveilles sur des sentiers humides et roches glissantes avec des crampons très efficaces, notamment en montée et descente. La pratique du Trail implique aussi confort et amorti sur de longues distances.

Asics a ainsi introduit pour la Trabuco Max la technologie FLYTEFOAM sous le talon ainsi qu’à l’avant-pied pour assurer un amorti maximal renforcé par une hauteur accrue de la chaussure, détail non négligeable sur les terrains rocailleux ou épineux. Le confort se trouve encore accru grâce à un généreux rembourrage et une semelle intérieure ORTHOLITE.

 


Les premières sorties démontrent l’extrême polyvalence de ce tout nouveau modèle ayant fait l’objet d’intenses recherches. Polyvalence dans la ligne, sans transiger sur le confort et une accroche sans reproches avec ses crampons très efficaces ! Le laçage automatique et la possibilité d’ajouter des guêtres complètent encore ce modèle déjà bien équipé. Au fil des kilomètres, la légèreté de ce modèle devient un atout non négligeable et ce d’autant plus que la protection et l’amorti n’ont pas été relégués à l’arrière-plan pour ce modèle décidément bien séduisant et à l’esthétique, qui plus est, irrésistible !

 

 

Textiles Asics

Printemps Été 2021

 

Parmi les nombreuses nouveautés textiles Asics de cette année, une belle place est donnée aux couleurs inspirées du pays du Soleil Levant… Alors que le printemps invite au Japon à célébrer les cerisiers en fleurs, Asics a choisi les couleurs vert amande et pétales de pêche pour des ensembles à la fois techniques et d’une esthétique raffinée.

 


Ainsi le débardeur SAKURA TANK femme décoré à l’épaule droite d’une fleur de cerisier en clin d’œil à la référence culturelle japonaise séduira les amatrices de course à la recherche d’un débardeur à la fois très léger et ayant de la tenue. Son séchage rapide lui permet de gérer au mieux l’humidité résultant de la transpiration pour les courses à la belle saison. Avec un tissu en maille dans le dos pour offrir encore une meilleure ventilation, le débardeur SAKURA TANK est, qui plus est, un vêtement écoresponsable grâce à sa fabrication en matériaux recyclés.

 


Même conception technique pour le TOP SAKURA SSCROP femme, un Top à manches courtes dont la longueur totale a été légèrement raccourcie pour une ligne sans reproche et une allure élégante et séduisante notamment dans sa couleur pétales de pêche. Le dos aéré par une large bande ajourée joue la carte de la respiration maximale par temps estival.

Aux SAKURA TANK et CROP TOP, il faudra assurément associer le collant SEAMLESS TIGHT femme, pour un ensemble de même couleur ou de couleur accordée véritablement inspirant. Ce collant a opté pour un confort maximal étant conçu sans coutures latérales pour les efforts les plus intensifs lors des courses. D’une douceur extrême à même la peau, son design est des plus élégants avec sa taille haute pour une ligne encore plus impeccable. Des détails réfléchissants ont été intégrés au tissu afin de pouvoir courir en toute sécurité dans la pénombre et nuit tombante. De délicates finitions en point de riz et des bandes élastiques à la taille et aux chevilles viennent compléter cet équipement valeur sûre au look indéniablement des plus réussis !

 

Les nouveautés ASICS hommes pour le printemps-été 2021 ne sont pas en reste et proposent des vêtements ultra performants.

 


Ainsi, avec l’arrivée des beaux jours, une veste légère peut s’avérer souvent nécessaire. L’ACCELERATE JACKET™ homme sera parfaitement appropriée pour offrir à la fois légèreté et protection en cas d’intempéries. Coupe-vent, cette veste équipée d’une capuche sait se faire oublier même lors des efforts intensifs. Son logo ASICS et ses bandes réfléchissantes sur les poignets et le dos offrent un maximum de visibilité en cas de courses nocturnes ou faible luminosité. Deux poches latérales zippées et un cordon de serrage à la taille permettront d’adapter l’emploi de cette veste à la ligne esthétique souhaitée, destinée à tous les usages non seulement lors des courses mais également à la ville !

 


Enfin, pour les courses exigeant légèreté et séchage rapide le Top RACE SEAMLESS SS sera tout particulièrement indiqué. Grâce aux technologies D1 intégrées, le séchage de ce top rapide s’avère véritablement impressionnant, même au cours de l’effort. L’évacuation instantanée de l’humidité a en effet été une préoccupation au cœur de ce textile intelligent dont 50% des matériaux ont été recyclés pour une réelle démarche écologique. Côté esthétique, le Top RACE SEAMLESS SS homme offre une ligne à la fois dynamique et tendance avec ses discrètes variations de tissages sur fond chiné et sa palette de gris et de noirs du plus bel effet. Des bandes réfléchissantes et le logo ASICS équipent, enfin, ce vêtement technique et ultra confortable pour des courses plus sécurisées la nuit ou par faible luminosité.

 

 

Puma Running

Printemps Été 2021

 

La marque au célèbre félin signe avec sa nouvelle collection 2021 des produits ultra-techniques. Des contrats signés auprès d’athlètes tels Renaud Lavillenie (Perche), Pascal Martinot-Lagarde (100m haies), Fabien Palcau ( 5 000 m est 10 000 m) ou encore Emmanuel Roudolff-Levisse pour le marathon viennent concrétiser cette priorité donnée à l’athlétisme et notamment à la course. Ces nouveautés sont l’aboutissement d’une recherche au long cours menée ces dernières années, recherche ayant profondément modifié l’offre running et offrant aujourd’hui quatre nouveaux modèles.

 


Parmi ces derniers, la Deviate Nitro fait incontestablement figure d’ovni avec une technologie révolutionnaire consistant en une plaque carbone innoplate. Ce modèle phare de la marque Puma surprend dès les premières foulées tant la conception même de la chaussure a été orientée pour la vitesse. La propulsion de la foulée résultant de deux couches de mousse Nitro provient de l’emploi du nitrogène assurant réactivité, amorti et légèreté pour une foulée ultra-dynamique.

 

 

Cette technologie combinée avec une plaque en fibre de carbone composite innoPLATE propulse le pied en avant accentuant encore cette impression de dynamisme et d’impulsion lors de la foulée, même à l’entraînement. Les ingénieurs Puma ont pensé à tout avec une forme spécifique de la plaque permettant aux orteils de garder leur indépendance et d’assurer ainsi un appui maximum. Côté adhérence, la Deviate Nitro n’est pas en reste avec la technologie PumaGrip à base de caoutchouc durable pour une accroche maximale à toutes surfaces, notamment les sols mouillés. Enfin, au-delà de ses performances, la Deviate Nitro de Puma offre une esthétique des plus réussies qui ne peut que séduire.

 

 


Spécificités techniques :
Hauteur de la semelle : avant du pied 28 mm / talon 38 mm (semelle de propreté incluse)
drop : 8 mm (semelle intermédiaire uniquement) / 10 mm (semelle de propreté incluse)
Technologies clés : mousse super critical nitro ; plaque carbone innoplate ; pumagrip
Poids : 268 g

 

La nouvelle gamme Puma Running comprend également des modèles tout spécialement conçus pour les femmes. Parmi les quatre nouveaux modèles, l’Eternity Nitro séduira assurément les amatrices de chaussures innovantes et techniques. Orienté vers le maintien du pied adapté à tous types de foulées – pronateurs et universels – ce modèle ultra-performant excelle aussi bien dans les courtes distances d’entraînements qu’en semi-marathon. Le confort est également au rendez-vous, notamment pour les pieds pronateurs. Le nouveau système RunGuide assure en effet spécifiquement sur ce modèle l’alignement du pied sur un bon axe à chaque foulée grâce à sa tige à densité ferme.

 

 

Au fil des kilomètres avalés, une sensation de confort s’impose grâce à cette discrète correction au lieu d’une compensation des muscles stabilisateurs du pied. Mais ce confort n’est par cette chaussure en rien privilégié au détriment du dynamisme, bien au contraire, grâce à la mousse Nitro, nouvelle technologie Puma consistant en l’introduction de nitrogène, assurant impulsion, dynamisme et amorti. Le pied se trouve spontanément et confortablement placé pour offrir une légèreté immédiate qui se fait ressentir dès les premiers entraînements.

 

 

Les concepteurs de l’Eternity Nitro ont aussi recherché un modèle durable assurant une adhérence accrue grâce à la technologie PumaGrip, un composé déjà évoqué de caoutchouc durable facilitant cette accroche de la semelle sur tous les sols, notamment mouillés. A souligner, ce modèle intègre une conception spécifique pour les femmes avec un chaussant spécifiquement élaboré pour le pied féminin incluant un talon plus étroit, une cambrure plus faible et une forme d’arche sculptée.
Enfin, l’esthétique n’est pas la moindre des qualités de ces nouveaux modèles avec des déclinaisons de couleur à la fois tendance et élégantes, chaque détail ayant fait l’objet d’un design tout particulier pensé et réussi.
 


Avec ces nouveaux modèles été 2021, Puma signe résolument une gamme à la fois attractive et innovante, pour une pratique du running tendue vers l’excellence !

Spécificités techniques :
Hauteur de la semelle : avant du pied 25 mm / talon 34 mm drop : 7 mm semelle intermédiaire
uniquement) / 9mm (semelle de propreté incluse) technologies clés : mousse super critical nitro ; runguide ; pumagrip poids : 273 g

 

 

Lafuma

Leaf M eclipse blue

 

La célèbre marque Lafuma consciente de l’impact écologique dans la vie quotidienne a conçu une chaussure qui devrait rencontrer un franc succès à l’heure des grands questionnements sur l’environnement. Répondant, en effet, aux critères LOW IMPACT reposants sur 2 critères avec des matières à faible impact environnemental et des matières certifiées ; Les produits composant la chaussure Lafuma Leaf sont ainsi soit d’origine naturelle, soit recyclés et ce sans concessions pour autant sur son ultra-confort.

 

En effet, à l’emploi d’un caoutchouc naturel vient s’ajouter pour un confort maximal une semelle en EVA, recyclée, offrant ainsi un amorti parfaitement assuré. Confort, mais aussi souplesse caractérisent la chaussure Leaf M eclipse blue grâce à sa tige en polyester recyclé. La respirabilité extrême de ce modèle contribue également à son confort notamment en assurant l’évacuation maximale de la transpiration par temps chaud et entraînements intensifs.
Polyvalente à souhait, ce modèle décidément adaptable, résistant aux aléas des chemins de randonnée comme à la ville fera également merveille au quotidien pour une promenade urbaine, aller au travail ou tout simplement chez soi tant son confort est grand et son esthétique joliment réussie.

 


Le sentiment de contribuer à la préservation des ressources de la Terre ajoute au plaisir d’un choix responsable et des plus esthétiques. À ce titre Lafuma peut s’enorgueillir à juste titre d’être le mécène de la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand, partageant un souci commun de la biodiversité correspondant à l’image nature de la marque.

POIDS 330g

 

 

BABOLAT

Pure Drive 2021

Dernière-née de la célèbre marque Babolat, la Pure Drive jette incontestablement son dévolu sur la puissance explosive ! Modèle iconique de Babolat, la Pure Drive a depuis longtemps fait ses preuves en équipant les plus grands champions de tennis tels que Lucas Pouille, Fabio Fognini, Garbine Muguruza… La Babolat Pure Drive dernier modèle vient d’intégrer, pour sa part, le fameux système HTR (High Torsional Rigidity).
Derrière ce terme un brin barbare se trouve une technologie redoutable, véritable ressort qui augmente le retour d’énergie pour chaque frappe. Cette force explosive, qui demande quelque peu à être maîtrisée, s’avérera terriblement efficace sur le terrain dès les premiers échanges. La puissance des coups droits frappés avec ce modèle est sans pareille, de même que les services projetant la balle à toute vitesse.
Afin de pouvoir contrôler cette puissance à nulle autre pareille qui pourrait être au détriment du toucher, Babolat a très judicieusement équipé ce cadre du système SWX Pure Feel dont le nom laisse une petite idée du résultat.

Grâce, en effet, à un système de contrôle des vibrations prévu dans le cadre même, la souplesse du toucher associée à la puissance de la frappe garantit un équilibre entre force et souplesse rarement atteint jusqu’alors. Le plan de cordage ouvert 16X19 et les œillets en diamant élargissent encore la zone de centrage avec cette interaction étroite entre cadre et cordage pour une puissance accrue. La résistance du cadre est également au rendez-vous avec la forme elliptique pour plus de rigidité et une puissance une fois de plus optimale.
Adaptable, la Babolat Pure Drive dernier modèle séduira tout autant les joueurs de club que les sportifs les mieux classés. Cette raquette en graphite d’un poids de 300 g (non cordée) jouit, de surcroît, d’une esthétique à la hauteur de ses exigences techniques. Avec une alternance de bandes noir bleu métalliques du plus bel effet inscrivant son nom en lettres design, la Babolat Pure Drive est assurément taillée pour gagner, sans concession sur la puissance !
 


Babolat, c’est aussi et bien sûr toute une gamme d’accessoires pour la pratique du tennis, les cordages, ADN premier de la marque, mais aussi des balles de tennis Babolat Team de haute performance avec une pression pour toute sorte de terrains alliant confort et durabilité, des balles homologuées par l’ITF.
 

Babolat Propulse Fury All Court Men – Drive Blue Tous terrains

 

 

La célèbre marque Babolat offre avec ce nouveau modèle - Propulse Fury All Court Men - une chaussure idéalement taillée pour les compétitions et entraînements intensifs. En effet, la Propulse Fury All Court Men excelle dans toutes les facettes du jeu de jambes, appuis, glissades, torsions, extensions… rien n’a été épargné pour ce modèle doté à la fois d’une stabilité remarquable et sans concessions cependant quant au confort.
Une véritable « ceinture de sécurité » nommée Power Belt vient envelopper le pied afin de garantir un maintien maximal même dans les appuis extrêmes, fréquents en tennis intensif. Dans le même esprit, la technologie KPRS-X vient protéger le talon des nombreux chocs occasionnés lors des matchs et entraînements. Sous la forme d’un insert en mousse EVA placé sous le talon, la protection KPRS-X amortit ainsi les chocs les plus importants.
L’aspect dynamique de cette chaussure n’est cependant pas en reste grâce à la technologie Active Flexion. Brevet tout spécialement développé par Babolat, ce concept segmente en 9 points de pression déterminants la semelle aux endroits stratégiques. Le résultat se fait ressentir immédiatement avec une chaussure réactive et dynamique, répondant à toutes les exigences des amateurs et pros.

Les semelles de chaussures de tennis sont souvent mises à rude épreuve du fait des nombreuses glissades et torsions sur différents types de terrains. Afin de remédier à cette donnée incontournable du jeu, Babolat a conclu un accord avec le géant du pneu Michelin.

 

 

Les meilleurs caoutchoucs ont ainsi été retenus pour la semelle de la Propulse Fury All Court Men, résistance et durabilité garantie avec une épaisseur accrue des crampons ! Ce caoutchouc Michelin Premium offre, qui plus est, un grip véritablement efficace sur tous types de terrain.
La Babolat Propulse Fury All Court Men bénéficie enfin d’une esthétique des plus réussies à la hauteur de sa technicité, disponible en deux versions couleur noir/blanc ou bleu, cette dernière version bleue sera idéale pour accompagner la gamme Babolat Pure Drive.

Sac à dos BABOLAT Backpack Pure Drive 136

 

La fameuse gamme Pure Drive de la célèbre marque Babolat s’élargit aujourd’hui aux accessoires indispensables que ce soit pour la pratique du tennis, les loisirs ou une utilisation professionnelle.


Ainsi, le tout nouveau Sac à dos Pure Drive 136 Babolat a-t-il retenu l’option légèreté, mais aussi celle de la fonctionnalité avec tout ce qu’il faut pour emporter avec soi l’essentiel pour sa pratique sportive. Ce sac, d’un superbe bleu caractéristique de la nouvelle gamme Pure Drive, permet en effet de protéger et d’avoir avec soi jusqu’à 3 raquettes dans un compartiment isotherme les mettant parfaitement à l’abri de la chaleur et des variations de température toujours néfastes. Ce même compartiment est doté d’une petite poche latérale permettant d’y glisser ses papiers, téléphone ou clefs pour un accès facilité. Surtout, ce grand compartiment peut être replié afin d’utiliser le sac pour d’autres usages ne nécessitant pas le transport de raquettes. Le sac à dos offre également à sa base deux généreux espaces de rangement avec fermetures zippées.

Vêtements, balles de tennis, ordinateur portable ou tablette et même chaussures (un sac de propreté est fourni à l’intérieur) trouveront ainsi sans difficulté leur place dans ces compartiments décidément fonctionnels. La sécurité a aussi été étudiée avec des logos réfléchissants permettant d’être vu de nuit à pied ou à deux roues. Une démarche écoresponsable a, enfin, été retenue par Babolat pour les doublures du sac « sans couleur » en PET 100 % recyclé afin d’éviter les teintures et mieux protéger ainsi la planète.
Encore des détails plus que pratiques à l’usage avec notamment ces tirettes en forme de crochet pour maintenir les poches bien fermées. Enfin, les sangles en forme de X de ce sac à dos sont matelassées avec une épaisseur généreuse accompagnées d’un rembourrage au dos du sac pour un confort absolu.

 


Le sac à dos Babolat Backpack Pure Drive 136 s’avère assurément être un choix valeur sûre afin de protéger ses raquettes Pure Drive Babolat dans les meilleures conditions, et ce de la manière la plus esthétique !
Dimensions : 32 x 77 x 20 cm
Volume : 32L

 

 

MERRELL

MQM Flex 2 GORE-TEX®

La célèbre marque américaine Merrell créée par Clark Matis, Randy Merrell et John Schweizer fête son quarantième anniversaire cette année. Ayant acquis rapidement une solide réputation dans la conception de chaussures de randonnée de hautes performances aux États-Unis, sa notoriété n’a cessé de croître depuis sur la planète entière.
La conjugaison d’un savoir-faire unique, d’une expertise technique et sportive de haut niveau alliée à une démarche marketing à toute épreuve ont fait, en effet, de Merrell une référence indiscutée en matière de chaussures de montagne et randonnée.

 


L’un des derniers modèles MQM Flex 2 GORE-TEX® compte assurément parmi les chaussures idéalement conçues pour les courses de trail en montagne et randonnée tant sa conception unique se trouve à la pointe des innovations. L’alliance d’une protection optimale du talon et d’une tige à la fois athlétique et résistante aux déchirures permet de proposer une chaussure à la fois dynamique et protectrice du pied, même dans les conditions les plus extrêmes d’altitude. La semelle intermédiaire bi-directionnelle en mousse EVA flexible retenant la technologie FLEXconnect™ a en effet été conçue pour offrir une souplesse et un amorti des plus performants pour une foulée redoutablement active.
Cette souplesse n’a cependant pas été obtenue au détriment des conditions d’adhérence sur terrains difficiles. Cette chaussure MQM Flex 2 GORE-TEX®offre, en effet, également une adhérence remarquable reposant sur une conception technique impressionnante du relief de la semelle extérieure. Une semelle extérieure en caoutchouc Quantum Grip™ de Merrell conçue tout spécialement pour la montagne, et faisant des merveilles notamment dans les dénivelés importants avec ses crampons de 5 mm. Le confort est aussi au rendez-vous lors des sorties longues. En premier lieu grâce à la Membrane GORE-TEX® imperméable, une conception InvisibleFit contrecollée qui a pour effet non seulement de laisser les pieds au sec, mais également de leur assurer une respirabilité et une légèreté similaires aux chaussures de running !

La tige en mesh imperméable assure également l’étanchéité du pied alors qu’une languette à soufflet vient protéger parfaitement le pied de toutes les projections de cailloux, terre et autres éléments extérieurs lors de la course.

 

 

La semelle intérieure profilée et amovible Kinetic Fit™ Base contribue, pour sa part, à ce un chaussant immédiatement confortable dès les premiers kilomètres avalés, un sentiment de souplesse impressionnant pour une chaussure, qui plus est, aussi protectrice.


Ce modèle MQM Flex 2 GORE-TEX®offre, en effet, une protection maximale du pied ayant fait l’objet comme toutes les chaussures Merrell de la plus grande attention, notamment avec un embout de protection en TPU et une plaque de protection, sans oublier l’amorti Merrell Air Cushion dans le talon qui a pour fonction d’absorber les impacts lors de la foulée tout en assurant la stabilité du pied. Un maintien également assuré grâce au système de laçage intégré à la languette.

 

 

Au final, le modèle Merrell MQM Flex 2 GORE-TEX® compte assurément parmi les meilleures chaussures de montagne randonnée & trail, particulièrement dynamique et protectrice en taille basse pour garantir les meilleures conditions d’entraînements.

Poids : 708 g

 

 

Compex®

Molecule™


La réputée marque Compex est connue depuis longtemps pour sa haute technologie dans le domaine de l’électrostimulation. Son utilisation tant en milieu sportif qu’en kinésithérapie a fait largement ses preuves, notamment sur le plan de la récupération. Forte de cette expertise, la marque vient de lancer la Balle de massage vibrante Compex® Molecule ™, une balle non seulement d’une simplicité d’utilisation remarquable, mais aussi et surtout d’une efficacité impressionnante. Cette petite balle qui tient facilement dans un sac de sport (310 g) et qui peut être transportée partout avec soi propose quatre niveaux de vibration afin de mieux préparer les groupes musculaires. Deux approches sont possibles, soit anticiper et préparer la séance d’entraînement en sollicitant en douceur les muscles grâce à un massage complet ou alors en récupération, après l’entraînement, afin de réduire les douleurs, tensions et courbatures.
Sa composition extérieure en polyuréthane premium garantit une robustesse à toute épreuve.

Son revêtement texturé assure, pour sa part, une stabilité et une adhérence lors des différents mouvements, notamment ceux de roulement au niveau des membres inférieurs, évitant ainsi tout ripage.
Ses quatre niveaux se règlent instantanément par simple pression du bouton de mise sous tension avec un indicateur visuel permettant de connaître l’intensité retenue. En quelques minutes, et de manière intuitive, les mouvements se font tout naturellement sur les zones à échauffer ou à masser après effort, une manière idéale pour relaxer le muscle en profondeur. À noter que de nombreuses vidéos sont également proposées sur le site de Compex. Enfin, cette petite balle décidément performante et bien utile se charge facilement avec la prise secteur (fournie avec différents adaptateurs selon les pays).

 


La nouvelle Balle de massage vibrante Compex® Molecule ™ trouvera assurément bonne place parmi les accessoires indispensables de récupération et de préparation sportive avec un produit efficace et facile d’emploi.

www.compex.fr

 

TERRAILLON

La santé connectée

 

L’histoire de la marque Terraillon débute en 1908 lorsque Lucien Terraillon et Joseph Petijean décidèrent de racheter une manufacture d’horlogerie qui, quelques décennies plus tard, allait donner naissance aux premières balances de cuisine, puis en 1950 au premier pèse-personne. Depuis cette époque, Terraillon est devenu synonyme de marque de référence non seulement pour les balances, mais également pour toute une gamme de produits connectés ayant trait à la santé tels les thermomètres infrarouges sans contact et les tensiomètres bras connectés. L’excellence technologique a présidé à l’élaboration chacun de ces produits ; Des produits santé bénéficiant non seulement de matériaux de toute première qualité et durabilité, mais ayant été également soumis à des tests les plus approfondis. À cette performance technologique, s’ajoutent de surcroît pour chaque produit une ergonomie, un design et une esthétique irréprochables.

 


Les récentes évolutions sanitaires dues à la pandémie mondiale ont rendu indispensable le contrôle strict et suivi de la température corporelle, et ce sans contact, bien sûr, afin de limiter la propagation du virus. Le Thermomètre infrarouge à distance Terraillon propose ainsi la prise rapide et en toute sécurité de la température dans les règles les plus absolues d’hygiène puisque l’appareil n’entre à aucun moment en contact avec le corps de la personne consultée.

 

 

En une seconde, et avec un signal sonore, la température corporelle s’affiche clairement sur un large écran rétroéclairé indiquant en un code couleur vert clair pour l’absence de température corporelle, ou au contraire une élévation anormale en rouge. L’appareil peut enregistrer jusqu’à 9 mémoires pour le suivi de l’évolution de la température, et il est même possible de prendre la température d’un bébé dans son sommeil sans le réveiller !

À noter que le Thermomètre infrarouge à distance Terraillon permet également de mesurer la température ambiante des pièces ou habitats, ainsi que celle des liquides, avec la même simplicité et rapidité d’utilisation.

Le Thermomètre infrarouge à distance Terraillon se révèle assurément être un appareil indispensable aussi bien pour toute la famille que dans toute maison.
Fonctionne avec deux petites piles AAA incluses.

Le contrôle de la tension artérielle a pris ces dernières années un essor justifié en raison de la fiabilité accrue des appareils domestiques disponibles de qualité tel le Tensiosmart de la marque Terraillon. Il est largement admis dans la communauté scientifique que l’examen et le soin apportés à conserver une tension artérielle adaptée à l’âge et à la personne comptent pour beaucoup dans les préventions notamment des maladies cardiovasculaires.

 

 

L’hypertension artérielle (HTA) de plus en plus généralisée en raison du stress, d’une alimentation déséquilibrée et de facteurs génétiques, est en effet facteur de nombreuses maladies graves tels les AVC, infarctus du myocarde, artériopathie des membres inférieurs…
Sourde et silencieuse, une tension trop élevée se ressent rarement, d’où l’utilité d’une mesure régulière grâce à un appareil domestique aisément utilisable tel que le propose aujourd’hui le Tensiosmart Terraillon. Son emploi se révèle en effet des plus aisés, un brassard velcro confortable (22-32 cm) sur lequel est attaché l’appareil s’adapte facilement sur le bras après avoir été chargé sur secteur. L’écran affiché offre une grande lisibilité des résultats qui s’affichent en grands caractères grâce à la technologie LCD.

 

 

La prise de tension s’effectue automatiquement après avoir appuyé sur un seul bouton. Après quelques secondes, les résultats s’affichent, précisant la pression artérielle systolique et diastolique, mais aussi le rythme cardiaque accompagné d’un détecteur de rythme cardiaque irrégulier.
Soumis à de nombreux tests et mis à l’épreuve, le Tensiosmart Terraillon s’avère indéniablement être un outil aussi fiable qu’indispensable pour s’assurer de sa santé et seconder son médecin traitant.

 


À noter que deux utilisateurs peuvent être programmés aisément sur l’appareil et être enregistrés selon l’heure et la date. Parallèlement, enfin, l’application Terraillon Wellness Coach peut être téléchargée sur son smartphone (IOS ou Android) afin de récupérer les données transmises par le tensiomètre à chaque prise. Les différentes mémoires (jusqu’à 60) permettent ainsi le contrôle et le suivi de la tension sur le long terme. Un appareil fiable et une application performante indispensables pour le suivi connecté de sa santé.

 

 

Ellesse

L’étendard du style italien

Leonordo Servadio, fondateur d’ellesse dans les années 60, eut la judicieuse idée de faire de produits techniques destinés pour le ski une marque fashion et tendance dont l’essor allait s’étendre à toutes les disciplines sportives, peu de temps

après…

 

 

Le style avant-gardiste mis en avant par les meilleurs stylistes de l’époque allait se matérialiser dans de superbes lignes aux couleurs flash, des bandes sur le côté et le fameux logo emblématique de la marque Ellesse, une demi-balle de tennis aux couleurs acidulées reconnaissable parmi tant d’autres. C’est en hommage à ces origines qu’ellesse vient de sortir une toute nouvelle gamme intitulée fort à propos « Héritage » proposant des lignes de vêtements plus fashion que jamais inspirés de ces années insouciantes et revisités au goût de notre époque.

 

De beaux pantalons, vestes, crop-tops, manteaux, polaires, survêtements ellesse font ainsi revivre avec bonheur ces codes vestimentaires sportswear et sportifs qui n’ont pas pris une ride ! Les codes couleur sont également des plus attractifs avec des gammes déclinées en rose tendre, argent, turquoise mentholé, bleu-gris, un look inimitable vintage irrésistible.


 

 


La veste Mysal Oh Bleu Marine est taillée pour affronter les éléments. 100% nylon, elle s’enfile comme un pull-over afin de ne laisser aucune prise au vent. Sa doublure intérieure en micropolaire assure une protection maximale contre le froid, alors qu’une large capuche resserrée par un cordon protégera des averses les plus fortes.

 

 

 

 

L’esthétique ellesse est également au rendez-vous pour cette veste Mysal Oh Bleu Marine avec l’imprimé de la marque réfléchissant sur la large poche ventrale, une poche plus que pratique pour y glisser directement accessibles tous ses effets personnels.

 

Des poches latérales zippées, des fermetures éclair dissimulées afin de pouvoir enfiler la veste aisément viennent, enfin, compléter cet ensemble soigné, pratique et au design des plus réussis.

 

La veste Giovanna rose fausse fourrure joue, elle aussi, la carte vintage avec son coloris rose tendre ! Douceur et chaleur sont au cœur de ce blouson fausse fourrure polyester 100%. Doublée en satin de polyester, cette veste à la douceur extrême offre une tenue tendance et esthétique pour se protéger des frimas de l’hiver.

 

 

Les finitions de cette veste Giovanna ellesse viennent souligner le design de ce beau modèle avec le logo tissé sur la poitrine, les languettes tissées au poignet, une généreuse capuche à cordon de serrage en ruban plat. Le blouson resserré à la taille est également équipé de poches latérales et de poignets élastiqués. Un vêtement doux et confortable à l’esthétique tendance pour ces temps d’hiver.
 


La Tanker Mid Peak ellesse est de retour ! Fruit d’une alliance entre tennis et ski, les deux passions du fondateur de la marque Leonordo Servadio, la Tanker Mid Peak s’inscrit à merveille dans cette esthétique propre aux années 80 avec sa silhouette à deux bonnets. Une chaussure à la ligne et au design retravaillé avec lambris offrant un confort absolu et permettant de remonter agréablement le temps, un joli clin d’œil aux randonneurs et aux vêtements de ski.

 

 

En nylon et tissus antidéchirures destructurés, ce modèle esthétique présente de beaux détails soignés comme ces surpiqûres et des « semi-pallas » aux couleurs de la saison. Un modèle inimitable qui séduira jeunes et moins jeunes pour retrouver l’esprit années 80 et oublier 2020 !

Esprit vintage sur les collections ELLESSE !

 

Les valeurs sûres n’ont jamais autant eu la cote ! Le Diveria Sweatshirt Grey Marl d’Ellesse ne fait pas exception avec sa coupe classique et son encolure et poignets en tricot. Le fondateur de la célèbre marque Leonardo Servadio l’avait, il est vrai, toujours souhaité puisque ce dernier n’avait eu de cesse d’affirmer : « faites le beau, et meilleur ! ».
Ce Diveria Sweatshirt, dernier-né de la marque Ellesse, va en effet droit à l’essentiel avec cependant pour mieux se démarquer quelques belles et élégantes touches design notamment sa taille resserrée et le logo Ellesse placé sur la poitrine. Côté confort, c’est également une valeur optimale qui a été recherchée avec une doublure intérieure polaire garantissant chaleur et douceur maximales pour les entraînements d’extérieur.

L’esprit qui anima la célèbre marque à ses débuts souffle indéniablement toujours sur les dernières créations Ellesse en une belle alliance d’esthétique et de confort, gage des plus belles victoires, tant sur les terrains, que dans sa vie quotidienne.

 


La marque Ellesse propose, enfin, dans cette même gamme Heritage de beaux autres vêtements, tous inspirés de ces décennies vintage, survêtements aux couleurs chatoyantes, parkas, vestes d’extérieur, t-shirt ; Des vêtements tous plus élégants les uns que les autres à découvrir absolument pour rester dans l’air du temps, sans renier le passé !
(Disponible en plusieurs coloris)

 

 

TERRAILLON

Le partenaire de la forme

 

L’histoire de la marque Terraillon débute en 1908 lorsque Lucien Terraillon et Joseph Petijean décidèrent de racheter une manufacture d’horlogerie qui, quelques décennies plus tard, allait donner naissance aux premières balances de cuisine, puis en 1950 au premier pèse-personne. Depuis cette époque, la célèbre enseigne Terraillon est devenue synonyme de marque de référence, incontournable pour les balances, en une alliance de qualité et durabilité, de tradition et modernité. La qualité est, en effet, au cœur même des produits élaborés par Terraillon, ayant recours aux meilleurs matériaux et aux tests les plus approfondis.

 

La tradition et une expérience de plus d’un siècle dans les mécanismes de précision ont, en effet, su imposer une rigueur et un processus de fabrication sans concessions à chacune des étapes de production. La modernité n’est cependant pas en reste de l’approche de la marque, Terraillon ayant toujours su également intégrer innovations et avancées technologiques pour offrir des produits de haute technologie associée, qui plus est, à une esthétique faisant appel aux meilleurs designers.

 


Plus d’un siècle après, l’évolution incontestable des pèse-personnes donne le vertige si l’on songe que, désormais, c’est l’électronique qui se trouve embarquée dans ces machines de la plus haute précision. Dorénavant, le tout dernier né des pèse-personnes Terraillon se trouve en effet connecté au WI-FI et Master Coach offre l’exemple même de la balance impédancemètre la plus aboutie sur le marché.

Ainsi, Master Coach analyse le poids de la personne en ajoutant l’indice IMC et la composition corporelle permettant de distinguer la masse grasse, musculaire, hydrique et osseuse. Une rigueur technologique plus que nécessaire lorsqu’on sait que le poids à proprement parler n’est à lui seul en rien significatif, une forte masse musculaire ou une importante masse osseuse pouvant intervenir dans le poids total de l’individu de manière significative. Aujourd’hui, grâce à cette pesée « intelligente », tous ces paramètres indispensables se trouvent instantanément affichés sur la balance Master Coach et peuvent être transmis également immédiatement sur son smartphone via l’application MyHealth téléchargeable très facilement.

 

 

Une progression fine et fidèle de son poids de forme peut ainsi être consultée régulièrement afin de vérifier si sa nutrition et sa gestion des entraînements portent leurs fruits sur la masse grasse. Plusieurs personnes peuvent être enregistrées, chacune gardant ainsi ses données personnelles. Nul besoin de se peser avec son smartphone à ses côtés, la balance transmet automatiquement les données qui seront consultables ultérieurement sur son téléphone après notification. Qui plus est, un véritable et efficace Coaching minceur est même offert pendant 3 mois avec conseils de nutritionnistes.

 


Enfin, l’esthétique des plus réussies de pèse-personnes Master Coach de couleur anthracite ajoute au plaisir de la pesée avec son affichage grand écran offrent une maxi lisibilité. 4 capteurs de poids haute-qualité permettent de relever le poids avec une graduation de 100 g pour une capacité maxi de 180 kg.

 

 

Nouveautés Running

PUMA

 

Les inconditionnelles de la marque PUMA seront ravies de découvrir les nouvelles chaussures Zone XT Wns, ce grand classique revisité aujourd’hui selon les dernières technologies. Destinées prioritairement aux séances d’entraînement et au CrossFit, ces chaussures polyvalentes ont misé assurément sur le confort et la souplesse du modèle. Mais, cette sensation ne se fait nullement, cependant, au détriment du maintien du pied. Celui-ci a, en effet, fait l’objet d’un soin particulier et est assuré grâce à la cage en TPU , ainsi que par la coque au talon garantissant les appuis. La respirabilité des chaussures Zone XT Wns a également été au cœur des préoccupations de la marque, avec une empeigne en mesh.
Les nouveaux atouts de ce dernier modèle se situent également au niveau de la semelle intermédiaire HYBRID FOAM composée de mousse Ignite et combinée au procédé des perles NRGY. Cette conception associée à une tige unique offrent à la fois amorti et absorption des chocs lors de l’impact du pied au cours de la foulée ou des entraînements. La semelle extérieure en caoutchouc a misé, quant à elle, sur la solidité et l’adhérence, pour une chaussure résistante et taillée pour les entraînements intensifs.

 


Côté esthétique, le design de la dernière-née Zone XT Wns est, bien entendu, au rendez-vous pour ce modèle d’un blanc immaculé avec cette ligne élancée dont le profil d’une fréquence cardiaque se trouve discrètement dessiné sur la semelle extérieure, sans oublier le célèbre logo PUMA noir ajoutant à la réussite de ce modèle d’une élégance toute féminine.

 

Les entraînements seront également sous le signe de l’élégance avec le collant PUMA Train Pearl Full Tight. Ce collant long a fait l’objet de tous les soins de la part des designers Puma ! Le motif perlé en déclinaisons de roses, vif et saumoné, est en effet des plus réussi et offre un design et une élégance rare à ce collant long.

Un vêtement élégant, mais également technique, spécialement taillé pour les entraînements et les courses. Les tissus techniques retenus étant, en effet, conçus spécialement pour éliminer l’humidité grâce à la technologie DRYCELL. Enfin, sa coupe moulante et sa taille haute assureront une ligne et une silhouette impeccables pour ce textile élégant doté d’une petite poche au niveau arrière de la ceinture.
 


Avec les chaussures PUMA Speed 600 2 pour homme, priorité est donnée à la légèreté. Ce modèle s’avère être, en effet, le plus léger que la marque n’ait jamais créé avec un poids très sensiblement allégé sans que l’amorti et la stabilité n’en soient pour autant altérés.
Cette chaussure aérienne au possible conjugue, en effet, l’amorti HYBRID (Ignite Foam et perles NRGY) et la fameuse technologie ProFoam pour une semelle intermédiaire ultralégère, assurant ainsi une réactivité exemplaire dès les premières foulées. La mousse hybride insérée dans la semelle intermédiaire offre, en effet, ce rare compromis de soutien du pied tout en garantissant une foulée énergique. Légèreté et retour d’énergie séduisent immédiatement dès les premiers entraînements, un plaisir de la foulée augmenté par la parfaite ventilation de ce modèle très respirant, même après de nombreux kilomètres.
La semelle extérieure a été conçue, pour sa part, en un mélange de caoutchouc et de mousse SPEEDTRACTION pour garantir amorti et résistance à l’abrasion au fil des kilomètres.
La ligne fuselée de la PUMA Speed 600 2 allie, enfin, la robustesse de cette semelle extérieure avec des perles apparentes et la légèreté du Mesh Textile pour une chaussure taillée pour les meilleures courses aériennes !
 


Textile également décliné sous le signe de la légèreté et de la respirabilité pour le Top Puma Train evoKNIT SS Tee. Ce modèle en maille confortable est, en effet, d’un poids plume avec sa coupe ajustée. Ce matériau retenu est également des plus respirant grâce à la technologie DRYCELL permettant d’évacuer la transpiration au cours même de l’entraînement, sans que jamais la sensation de la sueur ne vienne gêner le coureur. Le confort est garanti par des coutures plates afin d’éviter tous risques de frottements. L’esthétique de ce Top Puma Train evoKNIT SS Tee est, enfin, particulièrement réussie avec ce modèle aux lignes brisées symétriques et ce motif nid d’abeille réparti en partie sur ce Top aux finitions parfaites, superbe en bleu ou en gris !

 

 

Interview Mathieu Thomas

un champion témoigne sur le handisport


Quelle était votre perception du monde du handicap avant que vous ne franchissiez cette barrière, la plupart du temps incompréhensible pour les « valides » ?

Mathieu Thomas : "J’étais jeune et je n’étais pas confronté, avant ça, au handicap. C’était un monde inconnu et c’est sans doute pour cela que j’ai mis du temps à l’accepter. Le chemin a été plus long, car j’ai dû apprendre à dépasser ce regard. Comprendre qu’être normal n’est pas le but recherché, mais qu’au contraire nous devons puiser dans notre différence. Nous ne sommes pas assez sensibilisés sur ces sujets, l’inclusion doit être plus présente dès l’école, et aujourd’hui j’ai envie de faire passer ce message. Je m'entraîne chaque jour avec des jeunes, je vais également dans les écoles raconter mon parcours et montrer que mon handicap est ma force".

Votre handicap est survenu d’une manière particulière à l’âge de 17 ans, souvent peu perceptible dites-vous aux yeux des autres. Étiez-vous déjà sportif avant ce diagnostic ?

Mathieu Thomas : "C’est vrai que l’on n’est pas encore prêt à combattre une maladie comme le cancer quand on est jeune, mais encore moins le handicap. J’étais sportif et je pratiquais beaucoup le basket-ball avec mon petit frère. Le fait que l’on m'ait coupé le nerf crural pour m’enlever ma tumeur a été un choc pour moi. Combattre le cancer pouvait se concevoir, mais non de devenir handicapé. Avec ce handicap, je n’arrivais plus à jouer comme avant. J’ai eu beau poursuivre cette passion en arbitrant et en entraînant, le fait de ne plus jouer comme avant était devenu trop dur pour moi. Je n’ai même pas pu continuer le basket en handisport, car cela se joue en fauteuil et donc ça voulait dire accepter le fait d’être handicapé. J’ai donc changé de sport par la suite, cyclisme, natation, des sports conseillés pour m’aider à me remuscler, mais surtout diminuer mes douleurs à la jambe. Ce n’est qu'à 28 ans que j’ai découvert le badminton. Il n’est jamais trop tard pour commencer un sport !"

 



Comment avez-vous vécu cette situation à laquelle vous n’étiez pas préparé ? Où avez-vous puisé la force morale qui vous a permis de surmonter cette épreuve ?

Mathieu Thomas : "J’ai vécu cette épreuve comme un grand défi. On n'est jamais préparé à vivre un tel choc, mais heureusement ma famille a été présente pour me soutenir. Ils m’ont surtout transmis les valeurs et l’éducation pour me donner la force de me battre. Cette confiance en soi, le goût de l’effort et que tout s’acquiert avec de la persévérance. Mes parents ont dû tout construire, ils sont partis de zéro. C’est avec ces armes et leur amour que j’ai puisé ma force, mais aussi grâce au sport. Le sport était mon seul lien social durant mon cancer. J’ai dû arrêter ma terminale car c’était trop de fatigue au quotidien. J’ai puisé ma force mentale grâce au basket. Il m’arrivait de sortir d’une hospitalisation de 3 jours pour ma chimio et d’aller le lendemain mettre mes baskets pour un match avec mon frère. Cela m’a aidé à combattre la maladie".

 


Comment fait-on le réapprentissage de son corps et du sport en situation de handicap ?

Mathieu Thomas : "Cela prend du temps et demande beaucoup d’effort, c’est comme une deuxième vie. Je n’avais pas d’autres solutions que d’aller de l’avant et d'arrêter de penser à la vie d’avant.

Mon médecin m’a averti que je ne pourrais plus courir et que je boiterais un peu. Mais comme je suis têtu, et surtout face à une personne qui me prévenait que je n’arriverais pas à quelque chose, j’ai voulu lui prouver le contraire. C’est comme ça que je suis arrivé en centre de rééducation, avec la volonté de marcher comme tout le monde et de réapprendre à courir. Alors oui, pas comme avant, j’ai en effet dû m'adapter, mais aujourd’hui j'y arrive, car je n’ai pas lâché !
Pour le sport, il est nécessaire de se diriger vers d'autres disciplines plus à même d'aider à sa reconstruction. C’est pourquoi j’ai fait beaucoup de vélo et de natation, cela soulageait mon genou".


Quel regard portez-vous sur le handisport ?

Mathieu Thomas : "Avant toute chose je dirais que le sport est un élément indispensable pour être en bonne santé. Avec un handicap, nous avons encore plus besoin de santé et d’adaptabilité. Le handisport est un super moyen de se dépasser. Pour moi, le handisport a changé ma vie, il a été le moyen d'accepter mon handicap que j’avais caché de mes 17 à 30 ans. Ce n’est que lorsque j’ai décidé de faire les jeux paralympiques, que j’ai enfin dévoilé au grand jour cette réalité de mon corps".

Certains athlètes souhaiteraient – à l’image des épreuves sportives pour hommes et pour femmes - que les barrières soient levées et des pratiques communes, quelle est votre position ?

Mathieu Thomas : "Je vois le sport comme un vrai vecteur d’inclusion. Pour moi, que l’on soit en situation de handicap ou pas, on pratique les mêmes disciplines, nous nous adaptons. Que ce soit en loisir ou à haut niveau, la pratique commune est pour moi essentielle, car cela apporte une vraie richesse sur le plan humain. Cela permet d’avoir une autre vision de la pratique de son sport. Que ce soit dans mon club (Issy-les-Moulineaux) ou au pôle espoir IDF de badminton, je suis le seul en situation de handicap. Nous nous soutenons tous mutuellement et la seule chose qui soit importante, c’est de partager la même passion du badminton et de la performance".

 



Quel message souhaitez-vous adresser aux lecteurs qui pourraient se sentir gênés par une personne handicapée ? Quelle attitude attendez-vous d’eux ?

Mathieu Thomas : "Nous sommes parfois gênés, car nous ne savons pas comment réagir face à l'inconnu. Pour beaucoup cela vient de la peur de blesser l’autre. Mais ce qu’il faut savoir c’est que notre handicap n’est pas ce qui nous caractérise. Le handicap nous a permis de prendre conscience que nous avons une force pour rebondir, d’aller de l’avant, de s’adapter, mais nous restons des êtres humains comme tout le monde. J’attends des gens la même attitude qu’avec des personnes normales, c’est-à-dire de la simplicité, du respect, de la sincérité. Et surtout de la bienveillance !"

Quels sont vos objectifs pour les mois à venir, sachant que tout est compliqué ces derniers mois ?

Mathieu Thomas : "Il est vrai que cette pandémie a changé ma façon de voir les choses. Sans compétition, il est difficile pour moi de me fixer de réels objectifs. On ne sait plus trop où l'on en est vis-à-vis de ses concurrents, c’est pourquoi je me suis lancé dans une grosse préparation pour les jeux de Paris 2024. J’ai 4 ans pour aller chercher l’or à la maison et pour mes proches. Pour 2021, l’avenir est encore incertain, mais je me tiens prêt dans un coin de ma tête pour aller performer sur ma dernière compétition qualificative pour les jeux de Tokyo. En attendant que les compétitions reprennent, je m’entraîne dur chaque jour, et je ne perds pas mes objectifs de vue : les jeux paralympiques !"

 

 

 

 

FITBIT Versa 3

La montré connectée pour le sport

 

La marque Fitbit a acquis une solide réputation internationale sur le marché des montres connectées et orientées sport et forme. Un nouveau modèle vient juste de sortir ayant pour nom Fitbit Versa 3. Ses atouts ? Légèreté, autonomie renforcée et une grande adaptabilité avec de nombreux smartphones.
La toute nouvelle Fitbit Versa 3 offre jusqu’à 6 jours d’autonomie, une nouveauté appréciable pour ces montres habituellement gourmandes en énergie et devant être rechargées (par câble USB) au quotidien. Très légère tout en étant d’une robustesse à toute épreuve avec son boîtier aluminium, elle s’adapte à tous les poignets avec un nombre impressionnant de bracelets interchangeables, plastique, cuir, métal, version sport ou ville, pour un look irréprochable décliné au pluriel.

 


Sa prise en main est des plus simples, un temps de charge initiale, quelques paramètres à indiquer et c’est tout un ordinateur de bord qui se trouve embarqué à votre poignet. Fréquence cardiaque en continu, nombre de pas effectués, résumé de séances de sport, et même suivi de qualité du sommeil grâce à la technologie PurePulse. Fitbit Versa 3 pouvant même se métamorphoser en véritable coach santé, avec conseils en prime.
Autre atout fort : Plus de 20 activités sportives sont proposées par cette nouvelle Fitbit Versa 3 allant de la marche au vélo en passant par la musculation, la natation (montre étanche jusqu’à 50 m) ou la randonnée avec indication des minutes en zone active.

De nombreux encouragements afin de réaliser ses objectifs sportifs sont intégrés sous forme de rappels. La saturation en oxygène (Sp02) permet également de mieux connaître l’oxygénation du sang, un paramètre important pour avoir suffisamment d’énergie lors des entraînements. La montre embarque aussi un GPS intégré permettant de ne pas avoir avec soi son smartphone, un précieux outil pour calculer la distance parcourue et intégrer la carte du parcours suivi.

 


Fitbit Versa permet également de prendre connaissance de ses alertes, appels téléphoniques, SMS, calendrier et applications smartphone directement sur le cadran de qualité de sa montre, une manière discrète et efficace de consulter ses informations sans avoir à sortir son téléphone. La montre Fitbit Versa 3 peut aussi, autre atout encore, se transformer en baladeur musical avec ses morceaux de musique préférés à partir de playlists. Enfin, de multiples autres applications peuvent également être téléchargées.

 


À noter un nouveau suivi de santé féminine intégré dans l’app. Fitbit permettant de mieux prévoir ses rythmes dynamiques en fonction de ses cycles menstruels. Fitbit Versa 3 joue assurément la carte variations selon vos tenues et humeurs avec trois versions proposées : Bleu nuit/aluminium or pâle ; Aluminium noir/noir ; Argile rose/aluminium or pâle. À cette diversité de design de la montre elle-même viennent, qui plus est, s’ajouter un vaste choix de bracelets interchangeables pour changer de style sans changer de montre.

 

 

ASICS NOUVEAUTÉS

AUTOMNE-HIVER 2020

La célèbre marque ASICS a opté pour le confort en cet automne-hiver avec des produits de haute technicité pour garantir des entraînements et courses dans les meilleures conditions.
 


C’est notamment le cas du dernier modèle de la célèbre ASICS Gel-Cumulus 22 conçue pour les femmes. Pour les coureuses au pied neutre, la foulée se déroulera, sur route comme chemins, dans un véritable chausson. La technologie 3D a permis, en outre, de créer un modèle créé d’une seule pièce et sans coutures, une garantie contre les frictions inopportunes et un maintien accru du pied. Les épaisseurs prévues sur le col et la languette, ainsi que la coque au talon viennent renforcer encore cette impression de confort. Souplesse et flexibilité sont, en effet, au cœur de la conception de ce dernier modèle parfaitement ajusté au pied. Cette souplesse a encore été accrue par rapport au modèle précédent par une remarquable semelle intermédiaire équipée de la technologie FLYTEFOAM™.

 

 

Autre point précieux à l’usage des entraînements, la zone du talon en contact en premier avec le sol lors de la foulée a été repensée afin de réduire les effets indésirables de l’impact. Ne lésinant pas sur les moyens, les concepteurs de cette Gel-Cumulus 22 ont également intégré un composé caoutchouc résistant AHAR™ afin d’avaler les kilomètres de courses tout en limitant l’usure. La foulée se déroule souplement et sans contraintes, une vraie réussite. Qui plus est, ce confort et cette souplesse ne sont nullement au détriment du soutien de l’avant-pied grâce à la Tige également imprimée en 3D. La chaussure bénéficie enfin d’une excellente respirabilité avec son empeigne en Engineered Mesh.
Ce modèle dernier modèle de la célèbre Gel-Cumulus 22 pour femmes devrait rencontrer un franc succès pour ce rapport idéal entre confort, souplesse et haute technicité, offrant indéniablement une foulée dynamique et un look des plus réussi !

 

Priorité à l’amorti avec la toute dernière ASICS GEL-KAYANO 27 ! Le modèle mythique d’ASICS a, en effet, pour ce dernier modèle repensé l’empeigne (partie supérieure allant du coup de pied jusqu’à la pointe) de la chaussure pour garder le pied au frais tout en augmentant la flexibilité de la semelle avec un déroulé au plus près du naturel de la foulée. L’amortissement des chocs a aussi été l’une des priorités absolues de ce tout dernier modèle, racé et taillé pour la course. Pour cela, de nouvelles rainures flexibles ont-elles été ajoutées au talon afin de réduire l’impact et favoriser l’impulsion.

 

 

Le soutien du pied a encore été pour ce modèle accentué avec la technologie DYNAMIC DUOMAX™ chargée de réduire les effets des pieds tournant trop vers l’intérieur (surpronation). Les premières foulées rassurent immédiatement avec un sentiment de stabilité et d’amorti véritablement impressionnant dû au travail accompli sur la semelle intermédiaire réalisée avec la technologie SPACE TRUSSTIC™. L’avant-pied a également fait l’objet d’améliorations avec des rainures de flexion plus profondes pour accroître encore la stabilité tout en favorisant la foulée naturelle du pied. Enfin, l’esthétique de cette toute dernière ASICS GEL-KAYANO 27 n’est pas en reste puisqu’elle offre un modèle racé et élégant dans sa livrée noire et blanche équipée de matériaux réfléchissants à l’arrière-pied afin d’être mieux aperçu dans l’obscurité.

 

Textiles Asics

Asics propose également toute une gamme de textiles bénéficiant des dernières avancées technologiques alliées à un look sans équivalent. Ainsi, le legging ASICS KATAKANA TIGHT pour femme est un modèle du genre en jersey avec sa taille haute élégante.

 

 

 

Tout a été pensé pour offrir un vêtement à la fois souple et sans entraves. Le jersey procure immédiatement une sensation de légèreté et de douceur, sans frictions sur la peau. Des poches à l’arrière équipent ce vêtement afin d’avoir sur soi l’essentiel, alors que le logo ASICS réfléchissant a été élaboré afin d’être visible dans la pénombre. Un modèle séduisant, plébiscité dès les premiers kilomètres !

Cocooning également assuré dans l’effort avec le survêtement ASICS BIG ASICS FZ HOODIE !

Ce top et le pantalon (disponibles séparément) ont été conçus en molleton, pour un effet douceur et souplesse immédiat.

 

 

 

 

La ligne générale dynamique le destine aux entraînements d’hiver, le sweat étant équipé d’une capuche avec cordon de serrage.

Des poches avant et un large logo ASICS au niveau de la poitrine complètent ce modèle alliant confort et une esthétique des plus réussies !

 

 

Les gants Harbinger

l’assurance de l’excellence

 

 

 

 

Depuis 32 ans déjà, la célèbre marque Harbinger contribue à élever les conditions d’entraînement dans les sports de force. Gants, ceintures et autres accessoires font, en effet, continuellement l’objet de recherches poussées afin d’offrir des produits de toute première qualité et de niveau professionnel au plus grand nombre.

Ce n’est pas un hasard si Harbinger est devenu depuis synonyme de gants d’haltérophilie et de musculation, une reconnaissance gagnée par les champions tout autant que les amateurs anonymes ayant fait confiance à cette marque créée en 1988 par David McCrane. Une haute valeur mise en avant notamment par le légendaire bodybuilder Lee Haney qui s’associa à cette aventure en devenant conseiller technique de la marque, un gage de sérieux lorsque l’on sait la force et la passion dont ce sportif a toujours fait preuve.


Depuis, Harbinger ne s’est jamais reposé sur ses lauriers, et pas une année ne passe sans que de nouveaux produits techniques de haute qualité ne voient le jour. Aujourd’hui Harbinger a rejoint le groupe Implus LLC., groupe connu dans le monde entier pour le fitness et la santé.


 

Trois catégories de gammes de gants sont aujourd’hui proposées par Harbinger pour une protection de qualité et de confort des mains selon l’usage souhaité. Les gammes Fitness, Lifting et Heavy Lifting offrent ainsi un vaste choix de gants conçus pour des usages en toute sécurité bien spécifiques.

 

 

La gamme Fitness propose ainsi des gants conçus pour une pratique du fitness allant du cardio à une musculation d’entretien. Les gants FlexFit offrent plus d’un atout, élaborés avec la technologie BioFlex placée au cœur de la paume pour une flexion naturelle lors de la prise alors que la technologie TechGel amortit les points tensions portant sur la main pour plus de protection. Ces gants à la fois souples et résistants en cuir naturel sont lavables et séchables en machine, tout en gardant parfaitement leur forme. Un choix idéal pour les pratiquants occasionnels ou réguliers des salles de sport et de fitness.

 


Dans la gamme Lifting, les gants Women’s Pro sont taillés pour les sports de force. Avec une paume cuir véritable, ces gants sont équipés de bandes en stretch aéré qui assurent un confort immédiat par la souplesse obtenue. Le cuir doublé et des coutures de qualité garantissent, de surcroît, une utilisation intensive de ces gants à la fois esthétiques dans leur version rose et noir et de la plus haute résistance. Ces gants sont réglables au poignet par velcro.

 

 

Avec la gamme Heavy Lifting, on entre dans l’univers pro des sports de force. Powerlifting, haltérophilie et musculation intensive seront le lot quotidien de ces gants exceptionnels de haute résistance et de tenue. Les gants Training Grip intègrent une bande de protection en gel réglable en velcro afin d’assurer le maintien de la prise lors des entraînements intensifs. Tout a été réuni pour faire de ces gants une extension de la main garantissant protection et sécurité, souplesse, articulation et aération. La paume en cuir véritable articulée assure une prise sans faille des barres les plus lourdes alors que le TechGel amortit les points de pression, une précaution utile lors des entraînements lourds répétés.

 

 

CASIO G-SQUAD HR

Première G-SHOCK Fréquence Cardiaque avec GPS

 

2023 marquera le 40e anniversaire de la célèbre montre G-SHOCK de la non moins notoire marque Casio. Cette montre aujourd’hui indétrônable est née du projet de l’ingénieur japonais Kikuo Ibe qui après avoir fait tomber et briser la montre offerte par son père eut l’idée de créer un modèle indestructible…
Afin de mieux préparer cet évènement, une version inédite, qui ne pourra que ravir les amateurs de cardio, vient de faire son entrée avec la G-SQUAD HR, première G-SHOCK avec capteur de fréquence cardiaque taillée pour la pratique sportive.

 


Réputées traditionnellement pour leur solidité à toute épreuve, les G-SHOCK viennent ainsi d’intégrer un capteur de fréquence cardiaque comptant plus précisément – comme la célèbre marque japonaise ne fait pas les choses à moitié – pas moins de 5 capteurs !
Ainsi, en plus du désormais traditionnel capteur optique mesurant la fréquence cardiaque par flux sanguin, ce tout dernier modèle se trouve dorénavant équipé de quatre autres capteurs ayant pour fonction de mesurer l’accélération (selon comptage des pas, la direction (boussole), la pression (altimètre et baromètre), sans oublier la température (thermomètre).

 


La fonction GPS est, bien entendu, également intégrée à cette montre décidément conçue selon les dernières technologies de pointe avec des fonctions de repérage complétées par une liaison avec deux satellites GLONASS et Michibiki afin de parfaire encore la précision.

Cette montre peut donc mesurer très exactement la distance parcourue, la vitesse, le rythme, ainsi qu’un grand nombre de données dont la fameuse VO2max, précieuse pour les amateurs de cardio car plus cette dernière est élevée, plus le sportif est à même d’aller vite à une intensité donnée d’effort, un peu à l’image de la cylindrée d’un moteur…
Tous ces paramètres importants pour mieux conduire et analyser ses entraînements sont réunis et traités par une application spécifique à installer sur son smartphone, en quelques secondes les distances parcourues, les calories brûlées, et divers autres paramètres, peuvent ainsi s’afficher pour surveiller sa forme.

 


Côté esthétique, cette version particulièrement réussie, si elle conserve « l’inspiration » initiale G-SHOCK, adopte une allure résolument sportive qui devrait séduire un grand nombre de pratiquants. Tout a en effet été pensé afin de faciliter son utilisation dans un contexte sportif avec son bracelet uréthane souple, adapté et confortable, un cadran particulièrement lisible, une utilisation aisée par des boutons larges et antidérapants sans avoir à regarder sa montre. Le fond du boîtier est légèrement incurvé pour un confort accru. Conçue, enfin, pour une utilisation écoresponsable, cette montre se charge au choix par capteur solaire ou par USB.

 


Casio réussit assurément avec la G-SQUAD HR une belle alliance entre tradition et innovation, l’esprit de la G-SHOCK se trouvant sublimé par un concentré de technologies orientées sport de premier plan ! La fameuse G-SHOCK ne cesse d’innover et de nous surprendre.

 

 

 

ASICS

FUJITRABUCO™ Lyte

 

 

Parmi les chaussures de Trail plébiscitées, la toute nouvelle Fuji Trabuco Lyte de la marque Asics figurera sans aucun doute en excellente place. Forte d’une riche expérience en la matière avec sa gamme FujiLyte, la célèbre marque japonaise s’inscrit avec cette toute dernière-née dans la continuité d’une chaussure taillée pour les trails exigeants offrant dynamisme, légèreté et impulsion. L’esthétique particulièrement réussie de ce dernier modèle annonce la couleur – et les couleurs ! – avec une forme effilée privilégiant la rapidité et la légèreté sans oublier son poids plume de 250g pour le modèle homme grâce à la nouvelle semelle intermédiaire légère FLYTEFOAM™.


Taillée pour le hors-piste avec un abaissement du talon de 4 mm, la Fuji Trabuco Lyte Asics a fait également de l’adhérence l’une de ses priorités sur les terrains difficiles ; Une adhérence exceptionnelle autorisée par la technologie ASICSGRIP™ prévue pour la semelle extérieure. Grâce à ce procédé, la chaussure se comporte avec une adhérence étonnante même sur rochers mouillés malgré son extrême légèreté, le pied restant au maximum au contact du sol pour plus de stabilité et sécurité ; Une sensation et adhésion maximale renforcée grâce aux rainures flexibles à l’avant-pied permettant une meilleure adaptation aux différents terrains rencontrés.

Surtout, ces caractéristiques qui en font une chaussure de Trail de premier choix n’ont pas été conçues au détriment du confort de la Fuji Trabuco Lyte Asics, loin de là ! Avec son empeigne douce qui accueille généreusement le pied alors que des renforts, pour leur part, offrir une des meilleures protections. Il ne faut pas oublier, non plus, ces autres détails qui à la longue n’en sont pas, telle cette languette au niveau du talon qui permet d’enfiler et retirer plus facilement la chaussure ou encore cette petite pochette au sommet de la languette afin de ranger les extrémités de ses lacets pour éviter toute accroche…

 

Performance et légèreté sont assurément au cœur de ce nouveau modèle - la Fuji Trabuco Lyte Asics, une chaussure Trail à l’esthétique des plus réussies qui séduira, à n’en pas douter, tous les amateurs de chaussures taillées pour la compétition et les entraînements exigeants.

Surface : Hors-piste
Abaissement du talon : 4 mm
Poids : 249 g/8.8 oz
Soutien : Neutre
Amorti : Extra

 

 

ATX® - Athletic Training Xtreme

La méthode d'entraînement Kettlebells

Interview Dr. Johannes Lierfeld

 


Comment avez-vous découvert le sport ? Très tôt, vous vous êtes tourné vers les sports de force et les arts martiaux, quel regard portez-vous sur votre entraînement ?


Johannes Lierfeld : "Au commencement, je me suis entraîné pour pratiquer l'haltérophilie. Quelques années plus tard, j'ai débuté la « Luta Livre », un sport de combat de préhension reposant sur des projections et des mises au sol, une lutte libre venant du Brésil. C’est alors que j'ai découvert les Kettlebells Sport / Girevoy Sport à travers ma formation de grappling. Si la forme physique générale ne m'a jamais vraiment passionné en tant que telle, j'ai cependant été attiré par les capacités réelles de la pratique des Kettlebells, ces dernières offrant à la fois un important travail cardiovasculaire et un entraînement très efficace de force, de préhension et d’endurance. J’ai vraiment été immédiatement séduit la première fois que j'ai saisi une Kettlebell ! N’étant pas familier avec cet entraînement bien particulier, je me souviens d’avoir utilisé de lourdes Kettlebells en fonte pour des mouvements de balancement en répétitions longues, des presses lourdes, des Renegade Rows (tirage dos à partir d’une position de pompes sur Kettlebells ndlr)… J’ai participé à des compétitions, notamment le « Beast Challenge » en Californie en 2009 qui imposait des squats à une jambe (pistol squat), des press et pull-up à une main avec une Kettlebell de 48 kg. J’ai malheureusement échoué sur le pull-up après avoir réussi toutes les autres épreuves. En 2010, je me suis tourné vers les compétitions Girevoy de Kettlebells, ce qui me permet d’affirmer avec fierté que je suis un vétéran dans cette discipline en Allemagne, après avoir été un des premiers champions nationaux (2010-2012). Cependant, les niveaux de performance ont tellement augmenté depuis, que chaque compétition aujourd’hui équivaut à un niveau international, et je ne suis pas près de redevenir champion de sitôt ! (rires…)".

 


Pouvez-vous nous parler de votre expérience avec l'entraînement Kettlebell ?


Johannes Lierfeld : "Au début, j'utilisais principalement des méthodes «Hard Style» inspirées du grand spécialiste russe Pavel Tsatsouline (coach sportif de haut niveau et ancien instructeur des Spetsnaz - Forces Spéciales de l’Armée Rouge). Alors que mon intérêt pour ce sport grandissait, j'ai entrepris un voyage pour apprendre des célèbres maîtres russes de la discipline. J’ai alors pu rencontrer des champions du monde et détenteurs de records comme Anton Anasenko, Fedor Fuglev, Oleh Ilika, Valentyn Berbenychuk, Thierry Sanchez... J'ai beaucoup aimé participer à ce sport en plein développement. L'échange avec ces grands athlètes et la participation aux compétitions internationales comptent beaucoup dans cette riche et précieuse expérience.
Quelle différence faites-vous entre l'entraînement Kettlebell et l'entraînement conventionnel aux poids et haltères ?
La formation aux Kettlebells met l'accent sur une condition physique rigoureuse, ainsi que sur une technique efficace et sans faille. La musculation conventionnelle (entendue pour l’haltérophilie) nécessite également une technique irréprochable, mais repose sur une gamme de répétitions totalement différente, puisque ce qui compte dans cette dernière discipline, c’est une unique répétition. Par conséquent, la différence majeure de l'entraînement aux Kettlebells tient essentiellement à la respiration. Alors que la manœuvre de Valsalva (respiration retenue d’une certaine manière pendant le mouvement ndlr) aide grandement à stabiliser la colonne vertébrale pendant le levage de charges lourdes pour l’haltérophilie, la respiration dans les sports de Kettlebells doit être fluide, rythmique, ce qui évite ainsi beaucoup de pression dans le corps.

Un sportif de Kettlebells essaie de garder ses muscles aussi détendus que possible pour pouvoir continuer à travailler pendant un maximum de temps. Il faut ainsi «désapprendre» presque tout ce que l'on a appris en haltérophilie conventionnelle".

 

Vous avez plus de quarante ans, comment envisagez-vous votre entraînement à ce stade ? Quels conseils pouvez-vous donner aux praticiens de plus de 40 et 50 ans qui souhaitent se maintenir en forme tout en évitant les erreurs ? Et la diététique ?


Johannes Lierfeld : "À mon âge, je suis heureux de tout concours auquel je peux encore participer. Au fil des ans, j'ai vu tellement de personnes aller et venir dans ces sports que je suis ravi de pouvoir encore être toujours là, présent. Maintenant, je me concentre davantage sur la force de préhension et les entraînements strongman et powerlifting. Pour moi, il est devenu plus important de pouvoir concourir et d'être compétitif que de gagner des trophées. Mon adversaire le plus redoutable est moi-même ! Mon objectif est donc de toujours obtenir un record personnel et je ne m'inquiète pas trop du classement réel. Je crois vraiment que le fait le plus important est de continuer à faire ce que l’on aime. Nous n'arrêtons pas de jouer parce que nous vieillissons - nous vieillissons parce que nous arrêtons de jouer ! Toute disposition qui a été acquise dans ces disciplines tendra à disparaître si nous ne travaillons pas à la maintenir. C'est aussi simple que ça. À côté de cela, la récupération est un autre facteur majeur. Il y a vingt ans, je m'entraînais le lendemain d’une compétition, alors qu’aujourd’hui, j'ai l'impression d'avoir été heurté par un camion ! Aussi, je prends la récupération très au sérieux. Les facteurs principaux d’une bonne récupération sont un bon sommeil, une marche dans la nature, un sauna, et bien sûr des aliments de haute qualité. Pour ces derniers, sans être trop radical, je m'assure d'éviter les produits transformés industriellement, et mon alimentation repose sur des aliments solides, principalement sains et non transformés. Soyez bienveillant et à l’écoute de votre corps avec l’âge, et vous pourrez alors briser des records personnels même après 50 ans !".

 

 

Vous travaillez pour la société ATX (Athletic Training Xtreme), quelle est l'activité de cette société qui propose ses services à l'international via Internet ?


Johannes Lierfeld : "ATX (Athletic Training Xtreme) propose exactement ce que son nom indique : un équipement d'entraînement qui convient aux athlètes de haut niveau, mais qui est abordable pour le pratiquant lambda. Nos barres, disques, racks et RIG sont conçus pour durer des décennies, voire toute une vie. Nous avons des champions olympiques, et de toutes sortes de sports de force et d'athlétisme, qui optent pour nos produits en raison de leur qualité inégalée et des prix imbattables que nous offrons. Grâce à nos réseaux de distributeurs, nous sommes très actifs sur le marché international avec une forte présence sur de nombreuses compétitions. Enfin, je suis particulièrement fier qu'ATX soutienne autant les épreuves de force d’athlètes handicapés ! Ces derniers sont des sportifs incroyables qui représentant la quintessence de la volonté !".


En plus du sport, vous avez reçu une formation scientifique avancée qui vous a conduit aux sciences appliquées, pouvez-vous nous en dire plus ?


Johannes Lierfeld : "En tant que « late bloomer» (non précoce), non seulement dans le sport, mais aussi dans la voie scientifique, j'ai obtenu mon doctorat à l'âge de 37 ans ! Depuis lors, je me suis plongé dans les implications de l'intelligence artificielle et ai écrit deux ouvrages, tout en m'engageant également en tant que conférencier. Au cours de mes recherches, j'ai été choqué de voir à quel point la discussion sur l'IA (Intelligence Artificielle) était déséquilibrée ; vous avez soit des optimistes, soit des alarmistes, sans positions intermédiaires. De mon point de vue, la vérité se situe entre ces deux pôles. Je pense que nous ne pourrons trouver des solutions à ce que nous réserve le futur qu’en considérant non seulement ces deux alternatives, mais surtout tout ce qui se trouve entre ces bornes. Mon objectif est de contribuer à une vision plus complète du sujet".

« Kettlebell Simple et Sinistre » par Pavel Tsatsouline, Amphora, 2020.



Sous ce titre, il faut l’avouer, peu engageant, l’auteur Pavel Tsatsouline bien connu pour la promotion des kettlebells en occident a décidé de proposer un programme de choc à ses lecteurs ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les kettlebells ne sont pas une nouveauté dans le monde de la musculation, et ces haltères à poignet existaient déjà au

temps de nos aïeux, lorsque les machines n’avaient pas encore envahi tous les espaces de nos salles de sport…  Leur prise bien particulière permet une approche sensiblement différente des mouvements traditionnels avec haltères droits, ce qui a pour conséquence de solliciter le muscle sous des angles différents, voire inhabituels (gare à ne pas trop forcer la 1re fois…).

 

Dans ce dernier ouvrage, Pavel Tsatsouline propose à ses lecteurs un programme minimaliste afin de renforcer ses chaînes musculaires, mais aussi de gagner en souplesse et en résistance selon les angles et rythme d’entraînement exposés dans ces pages particulièrement bien conçues et mises en page. Ancien entraîneur pour les forces spéciales soviétiques, Pavel Tsatsouline est le spécialiste de ces poids en fonte d’une simplicité confondante et dont les origines remontent notamment en Russie au XVIIIe siècle sous le nom de girya. S&S, simple et sinistre ne fait pas dans la dentelle et ne retient que ce qui est efficace, la finalité martiale n’étant jamais loin. Si les mouvements semblent simples, cela ne signifie pas, tant s’en faut, qu’ils soient faciles ! Soulevés de terre, Swings, Relevés n’auront plus de secrets pour vous après avoir lu cet ouvrage exigeant, mais ô combien stimulant.

 

 

MILLET

L’excellence française des chaussures de trekking

 

 

La marque Millet a très tôt été synonyme de sacs à dos et de produits techniques d’excellence destinés à la montagne. Marque française de notoriété internationale, elle n’a cessé de renforcer son image tant auprès des sportifs et passionnés de montagne que d’un public de plus en plus large, en raison de la technicité éprouvée et du design réussi de ses produits. Les conseils techniques des professionnels de la montagne ont par-dessus tout garanti l’excellence des gammes de produits Millet, sans cesse remis en question, collections après collections. Que de chemin – de haute montagne – parcouru depuis les premiers sacs à provisions d’origine des années vingt, suivis de près par des sacs à dos adaptés aux ascensions d’altitude, pour atteindre en 1950 le premier « 8000 » avec Louis Lachenal et Maurice Herzog emportant avec eux le fameux sac « Annapurna 50 » ! Depuis, produits et lignes au design étudié n’ont cessé d’équiper alpinistes chevronnés ou simples randonneurs, faisant de Millet la marque phare française incontournable de vêtements, chaussures et accessoires de montagne.


Chaque année voit de nouvelles collections étudiées et choisies proposant des produits bénéficiant des dernières avancées technologiques, sans pour autant renier l’esprit de tradition et de sécurité à l’origine de la marque. Millet est particulièrement engagé ces dernières années dans une politique environnementale active avec la certification Low Impact garantissant la plus faible incidence possible des produits Millet sur la nature et l’environnement.


Parmi les nouveautés en chaussures trekking, deux modèles retiennent l’attention et sont assurément à recommander pour les marches de cette saison en montagne ou en campagne :

 

 


Chaussures Gore-Tex - Femme - HIGH ROUTE GTX W
Le modèle High Route GTX W pour femme a été élaboré tout spécialement pour résister aux marches rapides en condition extrême. Une chaussure aussi à l’aise sur les terrains plats que ceux en dénivelés grâce à une adhérence renforcée par une Semelle extérieure Vibram® WRINKLER EVO. Une Semelle intermédiaire EVA bidensité vient, qui plus est, assurer un contact maximal avec les sols même les plus instables.
D’un poids de 530g, cette chaussure au style classique offre tout confort avec sa membrane Gore-Tex imperméable, même après de longues heures de marche intensive. Pour autant, ce confort n’est pas au détriment de la résistance, la surface en cuir nubuck WR garantissant résistance aux chocs et frictions des sols rocailleux. Enfin, le haut du pied se trouve protégé par des guêtres en Néoprène afin d’isoler de l’eau ou de la neige lors des marches.

 

 


Tout a été prévu pour garantir à la fois l’adhérence, le confort, mais aussi et surtout la sécurité du pied avec des protections malléoles, des parepierres caoutchouc et un serrage rigoureux avec un laçage hybride (œillets sangle), tout en offrant une sensation immédiate de confort et de souplesse dès les premiers kilomètres.

Enfin, détail non négligeable, l’esthétique de ce modèle s’avère des plus réussies avec cette association de couleurs bleu-vert / noir et gris et bande rouge sur la semelle pour un design sobre et des plus dynamiques.
 


MATIÈRES :
Matière principale : Cuir pleine fleur déperlant
Matière secondaire : 3D mesh polyester
Matière secondaire : Renforts PU
Membrane : Membrane GoreTex®
Semelle extérieure : Semelle Vibram® WRINKLER EVO
Semelle intermédiaire : Semelle intermédiaire EVA bidensité
POIDS
530g

 

MILLET - Chaussures Gore-Tex - Homme - HIGH ROUTE GTX M

 


Millet a également développé pour le trekking des chaussures de haute excellence plus particulièrement recommandées pour les marches rapides en dénivellation. Des chaussures plus que prisées associant confort et adhérence renforcée.
La tige haute en cuir nubuck et la Semelle Vibram® WRINKLER EVO ont fait l’objet des soins les plus poussés afin d’offrir un rapport adhérence/stabilité/légèreté, idéal pour un poids de chaussure de 635 gr. Le classicisme se trouve au cœur de cette chaussure en cuir nubuck traitée hydrophobe et imperméable. Le confort est immédiat grâce à la membrane Gore-Tex qui garantit à la fois l’imperméabilité et la respiration de la chaussure, une garantie non négligeable après des heures de marche avec traversée de ruisseaux ou de zones neigeuses.
La protection du pied est au cœur des priorités de ce nouveau modèle qui bénéficie lui aussi d’une protection maximale avec malléoles, de guêtres en Néoprène pour isoler le haut du pied de l’eau.

 

 

Même après des journées de marche, la stabilité et l’adhérence de ce modèle de haute technicité emporte l’adhésion avec cette sensation rassurante de sécurité et de confort, même dans les conditions les plus extrêmes. Offrant toujours une esthétique et un design prisé et reconnaissable entre tous, elles sont disponible en noir ou en kaki.
Une chaussure technique offrant une adhérence et résistance optimales, particulièrement adaptée aux différentes conditions de terrain lors de ses trekkings.

 

MATIÈRES
Matière principale : Cuir pleine fleur déperlant
Matière secondaire : 3D mesh polyester
Matière secondaire : Renforts PU
Membrane : Membrane GoreTex®
Semelle extérieure : Semelle Vibram® WRINKLER EVO
Semelle intermédiaire : Semelle intermédiaire EVA bidensité
POIDS
635g

 

 

Interview Lionel Hugonnier

1er juin 2020

 



 

Vous avez été un sportif de haute compétition mondiale dans deux disciplines, l’une, connue, le judo, l’autre plus confidentielle, le ju-jitsu. Comment vous êtes-vous dirigé vers ces deux arts martiaux japonais ?

Lionel Hugonnier : "Mon père qui était judoka ne m’a pas vraiment laissé le choix à l’âge de cinq ans ! (rires) Mon attirance pour le ju-jitsu est venue du fait que j’ai toujours aimé les sports pieds-poings. Je me souviens m’être régulièrement entraîné avec des copains, j’avais un sac de frappe que j’utilisais quotidiennement. Lorsque je suis arrivé à l’INSEP à l’âge de 19 ans, je n’étais pas encore en équipe de France de judo, et j’ai alors remarqué qu’il y avait des tests de sélection de ju-jitsu. Cela m’a tout de suite beaucoup séduit alors même que je ne connaissais que très peu cette discipline, car elle alliait le judo que je connaissais depuis une quinzaine d’années et ajoutait tout ce qui était techniques d’atemi. À partir de là, tout a été très rapide, j’ai commencé à m’entraîner pour être finalement sélectionné pour les championnats du monde en 1994. Le ju-jitsu est une méthode de combat des samouraïs qui remontent à l’époque d’Edo et de cette discipline ont été extraites les techniques de projections et combat au sol qui ont donné le judo, les techniques d’atemi qui ont été à l’origine du karaté, et une dernière partie qui a donné naissance à l’aïkido".

Quelle expérience, avec le recul, tirez-vous de cet univers de la haute compétition ? Quelles valeurs cet univers vous a-t-il transmises ?

Lionel Hugonnier : "Un grand nombre de valeurs ont, en effet, découlé de cette pratique du sport à haut niveau et ont contribué à façonner ce que je suis aujourd’hui. Je retiens de cette expérience l’idée selon laquelle la moindre erreur pouvait vous faire perdre en quelques secondes une compétition dans la journée et même remettre en question une année entière après des années de longue préparation. Cette intransigeance du haut niveau vous impose d’être au top, sans erreurs. L’importance de tous les détails compte également pour beaucoup dans cette expérience avec des compétiteurs qui sont dans l’ensemble tous d’un niveau homogène. C’est ce souci de la précision et du travail bien fait que j’ai gardé par la suite dans les affaires".

Et quel regard portez-vous sur cette expérience comparée à l’esprit qui pouvait animer ces disciplines à leur origine au Japon ?

Lionel Hugonnier : "C’est, en effet, une approche que l’on découvre un peu plus tard avec l’âge. Lorsque l’on est jeune et que l’on a un peu « la tête dans le guidon » avec les compétitions, on ne voit juste que la partie sportive, même si cette philosophie de la discipline reste en nous, inconsciemment. Or, en effet, des choses essentielles dans les arts martiaux japonais comme se présenter propre sur un tapis, saluer ce même tapis, ainsi que son adversaire, l’arbitre - même lorsque l’on perd - toutes ces choses participent de l’esprit de ces disciplines. J’avais d’ailleurs été très choqué les premières fois que j’ai vu des amis jouer au foot par le comportement de certaines personnes qui s’insultaient, notamment dans les gradins…"

Suivez-vous encore ces sports ? Et quel est votre jugement quant à leur évolution ?

Lionel Hugonnier : "J’aime beaucoup le MMA (Mixed Martial Arts), la boxe anglaise, et bien sûr, le judo qui reste ma discipline préférée, même s’il y a eu néanmoins, selon mon avis, beaucoup trop de changements de règles ces derniers temps. Avec ces transformations, je ne m’y retrouve plus vraiment, plus comme avant ; Toutes les techniques issues de l’Europe de l’Est - telles que le ramassement de jambes, le corps à corps qui correspondaient à mon style - ont été retirées. Je trouve que c’est un peu comme si vous passiez de la lutte libre à la lutte gréco-romaine, c’est dommage car nous avons perdu dans cette discipline cette variété de styles selon les régions pour une uniformisation internationale, uniformité que l’on retrouve d’ailleurs dans de nombreux sports".

 

Après une blessure qui a interrompu votre parcours de haute compétition, vous vous êtes reconverti dans le monde des affaires, notamment celui du matériel de sport avec Mosaik Creation. Vous êtes mieux placé que quiconque pour connaître l’importance d’un sol de qualité dans de nombreuses disciplines.

Lionel Hugonnier : "Ma première société a été le fruit d’une coïncidence avec quatre copains de l’équipe de judo qui avaient déjà monté leur propre société pour proposer, pour la première fois à l’époque, des kimonos et du matériel de sport des arts martiaux sur Internet en 2003. Je me suis retrouvé seul à gérer cette société jusqu’en 2013 avec une augmentation de capital lors de l’arrivée de Teddy Riner dans la société. Avec Teddy, nous avons travaillé ensemble pendant deux années avant que je ne revende la société en 2015. Après avoir travaillé à Hong-Kong, ce qui m’a donné une expérience de l’international, j’ai découvert ce produit des dalles de pvc emboitable qui m’a donné l’idée de proposer ce produit avec la société Mosaik Creation, une société qui a dépassé ses objectifs de résultats chaque année".

Quels sont les défis auxquels vous êtes confronté à l’heure de la mondialisation et quelles réponses souhaitez-vous apporter sur le marché français ?

Lionel Hugonnier : "Notre marché est essentiellement en France à 90 %, contrairement à ma société précédente. Installé à Lyon, ma région d’origine, c’est un potentiel très important qui m’a poussé à me reconcentrer sur le marché national, et plus précisément local avec la région Rhône-Alpes Auvergne. Mes produits sont tous fabriqués en Europe, République tchèque, Irlande et Suède, ce qui est beaucoup plus facile qu’avec la Chine. La crise de la pandémie n’a pu que me justifier dans ces choix. Pour l’instant, nous ne sommes que distributeurs de produits manufacturés, mais nous travaillons actuellement sur un projet de création de nos propres dalles destinées aux terrasses et garages, avec un concept vraiment novateur avec des dalles clipsables, une nouveauté qui devrait sortir cet automne 2020".

 


Quels conseils pouvez-vous donner à nos lecteurs qui souhaiteraient installer une salle de gym à domicile ?

Lionel Hugonnier : "Mosaik Creation a développé un concept auquel je crois beaucoup le Do it Yourself. C’est le fil conducteur de pratiquement toutes nos gammes de dalles clipsables ; des dalles qui peuvent se clipser facilement et ne nécessitant qu’une bonne surface plane de départ. Elles peuvent être très aisément installées soi-même, sans l’aide de professionnels de la pose. Il est possible d’ajouter une esthétique avec des motifs pour un résultat réussi. Je pense qu’il est essentiel pour réussir le projet d’une salle à domicile de réserver un espace à part, propre à cette fonction. Un lieu où à la fois il est possible d’entretenir son corps et de se faire plaisir comme l’a montré la récente crise épidémique et le confinement. C’est une manière de se protéger de l’univers professionnel pour créer un lieu consacré à soi, à se retrouver en faisant des étirements, un peu de musculation, etc. Personnellement, je travaille avec des Kettlebells, sans pour autant charger les poids afin de préserver les articulations et éviter les blessures. Ce travail aux Kettlebells favorise l’amplitude des mouvements et sollicite toute la chaine musculaire, ce qui n’est pas sans me rappeler mes entraînements d’autrefois au judo. C’est idéal pour un entretien physique. Je me suis beaucoup servi des sangles lorsque j’étais en équipe de France, notamment en rééducation avec une moindre violence au plan musculaire".
 


Pour conclure, vous cultivez un jardin secret en tant qu’artiste-peintre, est-ce une manière de prouver s’il en était besoin que les disciplines dans lesquelles vous avez excellé cultivent une dimension complète de l’individu ?

Lionel Hugonnier : "C’est une question intéressante, je pense qu’un moment donné il y a peut-être eu, en effet, une fusion entre mes deux passions. La peinture et le judo ont été, très tôt, deux passions que j’ai menées de front. J’ai suivi une école d’art jusqu’à l’âge de 19 ans avant de partir en équipe de France, ce qui m’a permis d’avoir de bonnes bases avec 20 heures d’art, dont trois heures d’histoire de l’art hebdomadaire. Cela m’a également permis d’acquérir un académisme que je n’avais pas du tout auparavant, la proportion, l’analyse d’un tableau, la lumière, etc. Je crois beaucoup à cette maxime latine Mens sana in corpore sano, essentielle pour moi !"

Mosaik Floor

Sol de Fitness à domicile

 

 

Prévoir un sol de qualité et de haute performance pour son entraînement à domicile, c’est non seulement l’assurance d’une séance dans un confort maximal, mais également la condition sine qua non pour protéger le revêtement initial des coups et atteintes entraînés par l’utilisation régulière de poids, haltères et machines. Les Dalles PVC Clipsables Mosaik-Floor sont assurément la solution professionnelle idéale offrant une valeur sûre et une qualité optimale adaptées à tous les supports. Point fort, ces dernières ont bénéficié de l’expertise du grand champion de judo Lionel Hugonnier.

 

 

 

 

Aussi, n’est-il pas étonnant que tout sol réalisé avec les dalles Mosaik Floor offre à l’utilisateur une performance et haute qualité chaque jour appréciée.

Chaque dalle est très aisément assemblable par clip les unes aux autres, aucune marque de césure, et ce, sans colle, ni intervention d’un poseur professionnel. Autre avantage, celui de pouvoir aussi facilement être déclipsé en cas de modification ou déménagement.

 

Avec une résistance de 50 Tonnes au m², c’est l’assurance d’un sol de qualité professionnelle à domicile pour aménager tout spécialement une pièce à soi pour son entraînement et entretien physique.
Esthétiques avec leurs différentes finitions lisses, diamant ou pastillée, les dalles PVC Mosaik Floor Clipsables sont disponibles dans un éventail de 10 couleurs et en 2 épaisseurs (4 ou 7 mm). L’entretien se fait avec une simple serpillière ou une auto laveuse, pour un sol assurant non seulement une isolation thermique (2 degrés au sol) mais également phonique de 15 Décibels, ce qui est loin d’être négligeable avec le bruit occasionné par les poids et haltères.

 


Enfin, imperméable et antidérapant, ce sol Mosaik Floor, garanti 10 ans, offrira dans le confort et l’esthétique de nombreuses années d’entraînement dans les conditions optimales d’une vraie salle pro.

Commande livrée en moins de 10 jours à partir du site www.mosaik-floor.fr

 

 

ASICS GEL-KAYANO™ 26 MX

 

 

La GEL KAYANO d’ASICS est un grand classique haut de gamme de la chaussure de running.
Ce modèle GEL-KAYANO™ 26 MX, bien connu et plus que plébiscité des amateurs de belles chaussures, intègre la technologie GEL ayant donné son nom à la quasi-totalité des modèles ASICS et qui bénéficie, ici, d’une nouvelle empeigne contemporaine pour un confort maximal sur les longues distances. Cette technologie révolutionnaire mise au point en 1986 permet, en effet, de transformer l'onde de choc issue lors de l'impact de la foulée au sol en énergie positive.
Autre point fort, la semelle DUOMAX™, un procédé breveté par ASICS à base d'un nouveau co-polymère, offrant une légèreté exceptionnelle à la semelle tout en lui préservant son dynamisme et sa résistance pour un contrôle maximal de la surpronation (pieds se tournant trop à l’intérieur après l’impulsion).
Au final, cette technologie allège le poids total de la chaussure grâce à la combinaison des mousses de la semelle intermédiaire sans oublier la technologie GUIDANCE TRUSSTIC™ pour aider à guider le pied pour une foulée plus efficace.
Ce modèle - ASICS GEL-KAYANO™ 26 MX - est non seulement une référence en matière d'amorti, mais également un modèle du genre incomparable en matière de stabilité.

Ces caractéristiques technologiques font indéniablement de la dernière KAYANO une valeur sûre pour les coureurs au pied universel et pronateur pour les compétitions et entraînements toutes distances.
Une chaussure performante avec, qui plus est, au look esthétique des plus réussis !
 


- La nouvelle construction de la tige
- Largeur standard
- Technologie FLYTEFOAM™ Propel
- Semelle intermédiaire DUOMAX™
- Semelle extérieure moulée AHAR™
- Technologie GUIDANCE TRUSSTIC SYSTEM™
- Contrefort extérieur
- Technologie GEL™ à l'arrière et à l'avant du pied
- Semelle ORTHOLITE™
- Semelle intérieure en EVA
- Système de maintien du talon
- Détails réfléchissants

 

 

Interview Jérôme BIANCHI

Jérôme Bianchi est un kinésithérapeute bien connu du monde sportif. Physiothérapeute de l’équipe de France de Tennis qui a gagné la coupe Davis trois fois, conseiller de nombreuses championnes et champions (Amélie Mauresmo entre autre), et ancien rugbyman de haut niveau (il a même endossé le maillot de l’équipe de France de rugby), il connaît les exigences du sport de l’intérieur.

En exclusivité pour LEXNEWS, il nous livre ses convictions sur les bénéfices de l’électrostimulation dans la préparation et la récupération des sportifs.

 

LEXNEWS : " Pouvez vous nous rappeler l'origine du  concept même d’électrostimulation ? "

Jérôme BIANCHI : « La technique de l’électrostimulation existe depuis de nombreuses années. On s’est aperçu qu’un courant de basse fréquence et certains courants de basse polarité pouvaient permettre de soigner et d’agir sur les phénomènes d’origine douloureux.

Il a été également constaté, après études, que le corps induisait des stimulations musculaires sensiblement identiques à celles obtenues par l’électrostimulation. Il est possible de manière artificielle en ayant recours aux mêmes stimulations d’obtenir une réponse musculaire qui correspondait à celle de la réalité. »



LEXNEWS : " Que peut offrir l’électrostimulation au quotidien pour le sportif, sur le plan de la récupération et de la musculation ? "

Jérôme BIANCHI : « C’est une donnée très importante de nos jours pour le physique du sportif, qu’il soit de haut niveau ou seulement sportif du week-end. Nous arrivons de manière relativement simple, avec des conseils de son kinésithérapeute au départ, à optimiser le renforcement musculaire, et ce pour n’importe quel groupe musculaire.

Nous pouvons également agir de manière très efficace sur la récupération avec l’équivalent d’un massage qui n’est pas toujours accessible au terme d’une longue séance de travail ou course éprouvante en montagne. Nous obtenons des résultats significatifs y compris sur le plan de la musculation.

Nous optimisons le renforcement musculaire, notamment après des périodes d’immobilisation en rééducation. Nous arrivons après une opération par exemple à obtenir un gain de 30% de la force musculaire ce qui nous offre un gain d’un mois sur trois mois de rééducation tout en préservant les chaînes articulaires de trop fortes contraintes. »

 

LEXNEWS : " Quels sont les mauvais emplois et éventuellement les dangers de l’électrostimulation ? "

Jérôme BIANCHI : « Le risque majeur est d’utiliser l’intensité du courant de façon trop importante. Si l’utilisateur utilise une intensité trop forte, cela peut occasionner des microtraumatismes au niveau musculaire. J’ai déjà fait l’expérience de quelques personnes qui, derrière mon dos, avaient trop augmenté l’intensité et avaient eu des courbatures pendant trois jours au point de ne plus pouvoir marcher !

Il faut vraiment faire très attention car l’on peut abîmer la fibre musculaire au même titre qu’une activité physique mal dirigée. Cela est d’ailleurs très logique puisqu’il s’agit de la même physiologie : l’électrostimulation reproduit la contraction musculaire naturelle.

Il faut savoir qu’avec l’electrostimulation il est possible d’atteindre jusqu’à 120% des fibres musculaires travaillées, c'est-à-dire que l’on va au-delà des fibres musculaires que l’on peut utiliser lorsque l’on pratique une musculation classique. »

LEXNEWS : " Il ne faut donc pas forcer à l’extrême au même titre que pour l’entraînement classique ? "

Jérôme BIANCHI : « Exactement, l’activité sportive est malheureusement mauvaise dans deux cas : lorsque l’on n’en fait pas assez, ou bien lorsqu’on en fait trop ! Il faut trouver un équilibre, mais le seul problème vient du fait que l’homme est ainsi fait qu’il veut toujours dépasser ce qu’il a obtenu et repousser ses limites, et c’est là que vient le danger. Quant au placement des électrodes, cela ne représente pas de grands risques car si l’on n'est pas sur les points moteurs permettant de mettre en œuvre les contractions musculaires de façon optimale, les résultats seront seulement plus réduits. Il est évident que lorsque l’on connaît bien l’anatomie, l’efficacité est meilleure, d’où l’intérêt d’être conseillé au départ par un professionnel. »

LEXNEWS : " Quels seraient les conseils que vous pourriez donner à nos lecteurs qui souhaiteraient améliorer leur préparation physique grâce à l’électrostimulation et existe-t-il des ouvrages sur ce thème ? "

Jérôme BIANCHI : «Je pense que le premier conseil que je pourrai donner aux utilisateurs de l’électrostimulation serait de commencer par demander à son kiné un encadrement sur son appareil pour débuter. Les kinés connaissent parfaitement ces machines avec lesquelles ils travaillent depuis de nombreuses années. Ces conseils seront ainsi très personnalisés et pointus par rapport à la personne : cela inclura une planification et un programme en fonction des objectifs poursuivis. Il y a de plus en plus de matériels d’électrostimulation où le potentiomètre (permettant la variation de l’intensité) se règle automatiquement en fonction du groupe musculaire qui travaille. C’est une fonction intéressante car cela permet d’éviter les excès d’intensité. Il ne faut pas que la stimulation électrique soit insupportable, même si pour le renforcement musculaire cette stimulation est plus forte. Mais la marge est toujours étroite. »

LEXNEWS : " L’électrostimulation peut elle être utilisée en cas de blessures, et si oui de quelle manière ? "

Jérôme BIANCHI : « Oui, bien sûr, son utilisation est conseillée pour des pathologies qui ne sont pas très graves comme des crampes ou des contractures. Il existe des courants pour soulager la douleur sur toutes les machines sérieuses du marché. Là encore, il est important d’être conseillé si ces douleurs sont trop importantes ou récurrentes. Le kinésithérapeute va également avoir un rôle important dans ce domaine car il faut savoir que de nombreuses machines d’électrostimulation peuvent comprendre jusqu’à 80 courants différents selon les utilisations recherchées. »

LEXNEWS : " Comment les sportifs de haut niveau que vous encadrez perçoivent ils ce procédé et quelle place l’électrostimulation a-t-elle dans votre quotidien en tant que thérapeute ? "

Jérôme BIANCHI : « Les sportifs de haut niveau ont été les premiers à intégrer cette pratique dans leur quotidien. Cela leur a permis de se prendre en charge, d’agir sur certaines douleurs, récupérer après des matches… J’ai pas mal de sportives et de sportifs qui utilisent cet appareil et qui, lorsqu’ils sont au bout du monde, me passent un coup de fil en me disant j’ai mal au coude, est ce que je peux utiliser tel ou tel programme ? A partir de là, je peux leur recommander d’utiliser telle fonction pour soulager cette douleur ou tel autre programme pour la récupération le lendemain. C’est une donnée qui est complètement intégrée dans leur façon d’agir et ils s’en servent régulièrement. Ils ont besoin d’un résultat immédiat et rapide, et pour cela, l’encadrement d’un thérapeute est essentiel. »

LEXNEWS : " Jérôme Bianchi, merci pour ces précieux conseils que pourront suivre nos lecteurs afin de bénéficier au mieux des avantages de l'électrostimulation dans leur préparation physique ! "

 

 

 

  INTERVIEW FRANCO COLUMBU

Hommage

07/08/1941 -  30/08/2019

Le grand bodybuilder Franco Columbu vient de nous quitter à l'âge de 78 ans, en hommage, avec beaucoup de tristesse, nous republions l'interview qu'il avait bien voulu nous accorder.

 

LEXNEWS a eu le plaisir d’avoir une interview exclusive de Franco COLUMBU pour nos lecteurs. Grand champion d’haltérophilie puis de bodybuilding, ce natif de Sardaigne, émigré en Californie avec son ami, un certain Arnold Schwarzenegger, a conquis une à une les marches du succès pour terminer comme thérapeute réputé en chiropractie avec le titre de docteur et un Ph.D. en nutrition, acteur de cinéma et de TV... Ses conseils avisés sont un témoignage intéressant dans l’univers sportif actuel, où très souvent les informations contradictoires s’opposent. Découvrons avec ce champion humble et plein d’humour les arcanes du corps humain et le moyen d’en tirer le meilleur parti ! 

LEXNEWS : « Quel était votre premier objectif quand vous avez commencé à soulever des poids en Sardaigne, et pensiez vous à cette époque que cela allait devenir votre future activité professionnelle ainsi que  votre vie ?” 

Franco COLUMBU: « En fait, tout cela a été très surprenant : Quand j’avais entre 14 et 16 ans, en Sardaigne, nous avions pris l’habitude avec des camarades de soulever des rochers en granit ! Nous les soulevions au dessus de la tête et je faisais ainsi des compétitions avec les autres enfants. Comme je parvenais déjà à soulever des rochers assez lourds, les autres essayaient toujours d’aller plus loin, et bien sûr, je relevais tout le temps les défis…Un peu plus tard, après ces challenges locaux, j’allais à un endroit en Sardaigne du nom de Nuoro où ils recherchaient de nouveaux talents, de jeunes haltérophiles qui ne s’étaient jamais entraînés sérieusement auparavant. Je décidais alors de me lancer dans l’aventure ce qui m’a valu mon premier article dans un journal : C’était en effet la première fois que je participais à un tel évènement et que je gagnais dans cette ville ! » 

LEXNEWS : “C’était ainsi votre première victoire dans une compétition ?” 

Franco COLUMBU: « Oui, tout à fait ! C’était ma toute première compétition parmi des inconnus… Avec le recul, je réalise que je soulevais ces poids avec une mauvaise technique mais j’avais néanmoins remporté la victoire et c’est cela qui m’importait ! J’étais parvenu à soulever 90 kg au dessus de la tête pour la première fois.  Je réalisais alors qu’une nouvelle voie s’ouvrait à moi : Etre le plus fort et gagner !

J’ai parallèlement appris la boxe et je suis parti alors en Allemagne. J’avais 18 ans lorsque je me suis mis à pratiquer régulièrement l’haltérophilie à Munich. Je pratiquais alors les mouvements olympiques de base en haltérophilie. Je suis alors devenu rapidement l’un des plus forts dans cette discipline. Un soir, j’ai gagné un championnat d’haltérophilie à Stuttgart, et cette même soirée un certain Arnold Schwarzenegger allait gagner la compétition de bodybuilding Mr Europe sur la même scène !  

LEXNEWS : “ Ce fut votre première rencontre ?” 

Franco COLUMBU: « Oui, j’ai reçu mon trophée sur la scène et je lui ai alors demandé : Qui est tu ? Je connais pourtant tout le monde en Allemagne et il m’a répondu : Non, non, je suis d’Autriche ! Jusqu’alors, je pratiquais un peu le bodybuilding mais pas pour la compétition puisque je concourrai en haltérophilie. Mais lorsqu’il revint à Munich quelques mois plus tard, nous avons commencé à nous entraîner ensemble. Dés lors, nous avons fait des compétitions dans les deux disciplines, et de 1966 à 1968, nous avons gagné les championnats d’haltérophilie en Europe et j’ai débuté alors en bodybuilding. Arnold était bien sûr au dessus de moi pendant ces années. Mais en 1968, j’ai participé et remporté ma première compétition de bodybuilding avec le titre de Mr Italie. C’est finalement ce qui m’a poussé à continuer dans le bodybuilding parce que je ne m’attendais pour ma première compétition qu’à une dixième place et je terminais en remportant la victoire ! J’étais totalement excité par tout ce qui m’arrivait : Quelques mois plus tard, en septembre de la même année, je participais et remportais Mr Europe à Bruxelles. En octobre, j’allais à Londres et je parvenais à me classer second pour la compétition Mr Universe. Ces résultats arrivaient si rapidement que je ne pouvais pas faire autrement que poursuivre dans cette voie. Comme j’avais remporté tous les titres d’haltérophilie d’Europe que je pouvais gagner, je décidais alors d’abandonner la compétition et de ne plus me consacrer qu’au bodybuilding, ce qui me passionnait alors ! En 1970, j’ai remporté le titre de Mr Universe à Belgrade. Et je vais vous raconter une histoire inédite dont je n’ai encore jamais parlée ! Et vous allez être surpris…En 1971, il y avait une compétition Mr Universe à Paris. J’y participais et remportais le titre. Mais un juge avait appris que je vendais par correspondance des fascicules d’entraînement à la musculation que j’écrivais. Il estima alors que je devais être disqualifié puisque la compétition était destinée aux amateurs. Et c’est ce qui m’est arrivé ! Ils m’ont disqualifié uniquement parce que je faisais un peu d’argent avec ces fascicules. L’un des organisateurs était Serge Nubret, le grand champion français. Je lui ai dit : Eh ! Regarde ce qu’ils sont entrain de me faire ! Mais il ne put rien faire car il ne faisait qu’organiser la compétition et n’avait pas d’action sur les juges. Il se sentit très embêté de ce qui arrivait parce que nous étions amis et que nous avions l’habitude de nous entraîner ensembles. Et en plus, il avait honte que cela se passe dans son propre pays. C’est à partir de ce triste évènement que je décidais de passer professionnel. D’une certaine manière, cette mauvaise expérience a accéléré ma carrière et m’a permis dés lors de vendre plus de livres et de gagner plus d’argent ! C’est pour cela que je vous raconte tout cela pour la première fois parce que votre Revue est française et cela m’a rappelé tous ces souvenirs ! En 1975, j’ai gagné le titre de Mr Olympia et j’ai toujours pensé que si j’étais resté plus longtemps en amateur, je n’aurai peut être jamais gagné ces compétitions majeures dans notre sport ! » 

LEXNEWS : “ Merci pour ce scoop Franco, ne regrettons pas en effet cette décision d’un juge qui vous a finalement rendu service sans le vouloir ! Quelle est pour vous la qualité majeure que vous observez dans le bodybuilding et qu’est ce que cela vous a apporté ?”  

Franco COLUMBU: « J’ai toujours été un peu différent des autres bodybuilders. Très souvent, la majeure partie d’entre eux recherchaient seulement la symétrie ou le fait d’avoir une partie du corps la plus développée. En ce qui me concernait, je n’ai jamais eu une approche unitaire. En fait, j’avais toujours cinq choses présentes à l’esprit : Tout d’abord, vous devez avoir une apparence la plus agréable face au public. Je vois souvent lors des poses des têtes grimaçantes d’effort et cela n’est pas du tout indispensable, loin s’en faut. Cela ne vous fait pas avoir un corps plus musclé ! La deuxième chose importante est l’apparence de votre peau. Trop de personnes ne prêtent pas assez attention à cela et n’ont pas une peau saine et bronzée naturellement. En 1981, quand j’ai gagné Mr Olympia, j’avais pris l’habitude de sortir dehors et de me mettre au soleil afin d’obtenir un hâle naturel. Tout le monde me demandait quelle lotion j’utilisais alors que c’était seulement le soleil ! La peau doit véritablement apparaître saine, c’est la première chose que l’on voit d’une personne. Le troisième critère essentiel pour moi est la proportion : Parvenir à ce que tous les muscles soient développés de manière harmonieuse. Je ne voulais pas avoir le haut du corps surdéveloppé et ne pas avoir de mollets par exemple. Avec cela à l’esprit, je décidais tout de même de développer une partie de mon corps jusqu’à une certaine limite, (celle de la proportion), afin d’être le meilleur. Dans le fameux film « Pumping Iron », vous pouvez me voir avec mes fameux muscles dorsaux qui faisaient dire à Dany Padilla : Il pourrait voler ! Mais j’insiste sur ce point pour vos lecteurs, il ne s’agit pas d’apparaître horrible avec un corps déséquilibré, mais de rechercher cet équilibre difficile à atteindre.

 Je pense qu’il y a une chose importante que les lecteurs européens peuvent apprendre de ma propre expérience.

 

En 1976, j’ai gagné le titre de Mr Olympia, mais mes bras n’étaient pas les meilleurs, parce que vous savez, dans cette compétition, je me trouvais avec des gabarits de 120 kg alors que je ne faisais moi-même que 95 kg. J’ai remporté cette compétition mais certains soulignèrent que d’autres avaient des plus gros bras que les miens. Ainsi, en 1981, 5 années plus tard, je me suis souvenu de ce problème des bras alors même que les juges pour cette nouvelle compétition étaient quasiment les mêmes qu’en 1976 ! Quelques uns d’entre eux ne m’appréciaient pas et je me suis dit : tu ferais mieux d’améliorer la qualité de tes bras ! C’est ce que j’ai fait, et c’est de cela que vos lecteurs peuvent tirer profit ! Je n’ai entraîné que mes bras pendant deux mois en oubliant tout le reste du corps. J’arrivais alors à concentrer toute mon énergie et mon sang seulement dans ces bras et cela m’a permis de gagner 1.5 inch (3.8 cm) en deux mois seulement ! Et cette façon de m’entraîner m’a permis de rendre mes bras compétitifs avec mes pectoraux et mes dorsaux. » 

LEXNEWS : “C’était une sorte d’entraînement prioritaire ?” 

Franco COLUMBU: « Oui, absolument ! C’était un entraînement prioritaire de mes faiblesses. C’est quelque chose de très important. Et à partir de là, pour les trois ou quatre mois restant jusqu’à la compétition, j’ai réentrainé tout le reste du corps et mes bras sont restés épais. Le jour de la compétition, certains juges ont décidé de me présenter parmi des gros monstres avec des bras énormes. Alors que j’allais sur le côté de la scène, ils ont décidé de me placer au milieu ! Je regardais autour de moi et je me disais : Oh mon Dieu ! Il y a tous ces gars avec les meilleurs bras du monde autour de moi… Au dernier moment,  il y eut une pose (double biceps pose) et lorsque je m’appliquais à la réaliser je me rendis compte que tous me regardaient en se demandant ce qui se passait, y compris les gros compétiteurs autour de moi. En fait, tout ce travail avait fini par payer, c’était le résultat de ces deux mois de dur travail. L’un des juges a été tellement furieux qu’il a décidé de ne pas me faire revenir sur scène !  Je pense qu’il s’agit là d’un enseignement plus général dont tout le monde peut tirer profit : Tout le monde sait comment faire des séances d’entraînement et des curls pour ses bras, mais il y a une chose importante : Prendre conscience et tirer profit des enseignements et erreurs passés.

Une autre qualité importante est d’avoir une bonne routine de poses. Cela permet de montrer très efficacement les différents groupes musculaires. Si vous prenez Ed Corney par exemple, il était réputé pour sa routine de pose. Mais j’avoue que j’ai un point de vue différent sur la question : Pour moi, il n’était pas aussi bon qu’il ne le prétendait. Tout le monde me disait que j’étais fou de dire cela. En fait, si sa routine était bonne, cela lui permettait de faire croire à un corps plus musclé qu’il n’avait en réalité. S’il était resté immobile, cela aurait souligné ses faiblesses de volume. Cela lui a permis bien sûr de faire une bonne carrière, mais cela ne lui a pas permis de gagner les titres majeurs de la discipline.

La dernière chose importante est le système d’entraînement. Cela ne veut surtout pas dire qu’il faille s’entraîner le plus possible. Le corps n’a pas assez d’énergie  pour se surentraîner sans risque. La meilleure chose à faire est d’être sur que lorsque vous vous entraînez vous faites le choix des meilleurs exercices pour votre corps et que vous ne perdez pas votre temps à des exercices qui n’ont aucun effet sur votre corps. Sinon, cela vous fera gâcher cette précieuse énergie indispensable à votre développement. »

 

  

LEXNEWS : “ Pouvez vous nous expliquer les avantages de la chiropractie pour le sportif aujourd’hui ?” 

Franco COLUMBU: « Je vais prendre un exemple pour répondre à votre intéressante question. EN 1976, quand j’ai remporté la compétition Olympia, j’avais l’habitude de m’entraîner 3 heures le matin et 1 heure le soir afin de remporter la victoire. Cela fait près de 4 heures quotidiennes ! J’ai alors appris la chiropractie et le métabolisme du corps. En 1981, je ne me suis entraîné que deux heures et demi pour remporter la compétition Mr Olympia grâce à ce que m’avait appris la chiropractie sur l’anatomie humaine. Et je dois avouer que ces heures réduites m’ont permis d’être en meilleure forme qu’auparavant ! La raison est que lorsque vous apprenez la chiropractie, vous apprenez l’importance de l’anatomie bien sûr, mais aussi celle de la nutrition et des aliments. J’ai réalisé combien d’erreurs j’avais pu alors commettre par le passé et  certains exercices que je n’aurais jamais du faire ! »  

LEXNEWS : “Vous vous êtes rendu compte que certains exercices pouvaient être dangereux ? » 

Franco COLUMBU: « Absolument ! Dangereux ou inutiles. Je vais vous donner un exemple. La majeure partie des personnes font des flexions des bras (curls) avec une barre et leurs mains se trouvent placées les paumes en avant. Et lorsque vous étendez vos mains pour réaliser la flexion, le coude se trouve dans une position rectiligne, tourné vers l’avant, ce qui n’est pas sa position naturelle ! La position naturelle du coude se trouve être de chaque côté du corps, les paumes de la main se faisant face lorsque l’on marche. Et grâce aux connaissances obtenues par la chiropractie, j’ai pu faire le même exercice avec des haltères. Je débute le mouvement avec les paumes de la main face à face le long du corps comme lors de la marche, dans une position naturelle, je saisis les poids sans les tourner vers l’avant et je les soulève en respectant une trajectoire naturelle sans contrainte jusqu’à ce qu’ils se dirigent vers la poitrine en les tournant vers l’intérieur. Et ce mouvement devient alors beaucoup plus naturel tout en éliminant les douleurs de coude ! Je vous donne un autre exemple : Prenez le squat par exemple (flexion des cuisses avec une barre chargée). Le genou est conçu seulement pour se fléchir. Il est ainsi fait pour marcher droit et se pencher uniquement en avant. Eh bien lors d’un squat, n’oubliez pas que la plupart des personnes, y compris les haltérophiles, exécutent  cet exercice avec leurs jambes très écartées. C’est une catastrophe qui détruit le genou ! Ce n’est tout simplement pas un mouvement naturel. Au lieu de cela, il faut se placer de la même façon que l’on marche, les pieds légèrement écartés (la largeur d’un pied environ), fléchir les jambes et sentir le mouvement qui vous est le plus naturel. La chose la plus importante à comprendre est de ne pas pratiquer des exercices faisant intervenir un mouvement qui n’est pas naturel au corps et aux muscles.

 

C’est exactement le même problème que l’on retrouve pour le yoga. Vous vous asseyez, et vous étirez une jambe en face de vous alors que l’autre se trouve repliée sous vos fesses. Et vous vous mettez à pousser sur vos genoux vers les côtés et vers le sol et cela peut entraîner très souvent des douleurs aux genoux. Le ligament externe du genou se trouve alors trop étiré. Je recommande alors à mes patients : Faites votre yoga avec les deux jambes en face de vous, dans une position droite. Les genoux ne sont pas faits pour être tordus vers le coté. Je crois qu’il est fondamental de bien comprendre l’anatomie. »  

LEXNEWS : “ Pouvez vous nous parler de l’importance de l’alimentation et de la nourriture aujourd’hui ?” 

Franco COLUMBU: « Si vous prenez le cas d’une personne avec un bon métabolisme, comme celui que j’avais lorsque je faisais des compétitions, je donnerai un critère d’importance de 40% à l’alimentation et 60% à l’entraînement. Pour des individus ayant un moins bon métabolisme, cela sera plutôt de l’ordre de 50% – 50%. Ainsi, même si vous avez un très bon métabolisme, et que vous vous entraînez dur, la nourriture que vous mangez

compte pour 40% dans votre réussite. Prenons un exemple, un grand nombre de personnes pratique des régimes très stricts et ces régimes ne marchent pas parce que le corps devient très vite choqué. Par ailleurs, un grand nombre de bodybuilders mange trop de protéines et pas assez de glucides. Et cela ne marche pas plus ! Voici ce que j’ai appris grâce à mon expérience : Quand vous vous entraînez pour gagner du muscle, vous devez consommer des protéines. Les muscles sont en effet construits grâce aux protéines. Ainsi vous n’avez plus qu’à prendre des protéines en plus, ce qui parait très simple. Mais quand vous allez à  la salle afin de vous entraîner et d’avoir suffisamment d’énergie, vous devez manger des glucides. Si vous prenez Frank Zane, il était toujours entrain de faire des régimes, je lui en faisais souvent la critique d’ailleurs en lui disant : Oublie les régimes et va à la salle ! En fait, ma stratégie était d’avoir suffisamment de protéines pour construire du muscle, tout en sachant que l’apport de ces protéines doit être continu sur la période de 24 heures. Autrement dit, vous avez besoin d’un apport 4 fois et peut être même 5 fois par jour selon les cas. Mais vous devez absolument manger des glucides avant d’aller à la salle. Ainsi, si vous décidez de vous entraîner entre 15 et 18 heures, il est alors idéal de consommer suffisamment de glucides vers 13 heures. Vous pouvez manger des pâtes, du riz, des pommes de terre et pas trop de protéines parce qu’elles sont lourdes à digérer dans l’estomac. Quand vous avez votre séance d’entraînement, et que vous ne vous entraînez plus le soir, alors mangez des protéines et pas de glucides. C’est en effet le soir que le corps construit le muscle grâce aux protéines, même pendant votre sommeil. Et si vous mangez des glucides, cela ne vous aidera pas à vous entraîner et cela sera transformé en réserve et en graisse. » 

 

 

LEXNEWS : “ Ne pensez vous pas qu’un trop grand apport de protéines peut être dangereux pour la santé ? » 

Franco COLUMBU: « J’ai étudié la biochimie pendant 3 ans afin de résoudre cette question. Et voici ce que j’ai trouvé : Prenez une personne de 100 kg. Avec ce poids, cette personne a décidé de s’entraîner un peu afin de conserver sa silhouette sans chercher à gagner du muscle supplémentaire. Et bien dans ce cas, l’apport total de protéines par jour devrait être de l’ordre de 100g sur la base d’1g de protéine par kilogramme de poids de corps. Cela vous donne un ordre d’idée idéal. Si je décide de m’entraîner disons 3 heures par jour et que je décide de gagner le maximum de muscles possible, je prendrai alors, toujours pour ce poids corps de 100kg, les 100g de base + 25g. Ces 25g en plus de protéines ne sont à prendre que si vous décidez  de vous entraînez 2 à 3 heures par jour, sinon oubliez ! Avec cela vous gagnerez du muscle. Mais, il y a cependant un autre problème ! Ces protéines supplémentaires ont en effet besoin d’être transformées en muscle et pour cela vous avez donc besoin de  plus de vitamines B6 ! Qui plus est, lorsque vous prenez plus de protéines, votre métabolisme perd plus de cartinine et vous devez donc prévoir des suppléments ! Ainsi si vous dites : Eh bien je vais prendre plus de protéines afin d’être plus musclé, cela ne marche pas comme cela parce que tout cela est bien plus compliqué qu’il n’y parait. Une autre chose encore : Le corps ne produit pas suffisamment d’acide hydrochlorique et d’enzymes pour ces 25gr de protéines supplémentaires, de ce fait vous n’avez plus qu’à en prévoir également en suppléments. Ainsi, si vous prenez trop de protéines, mettons 50g voire plus, vous perdez tout simplement le bénéfice de ces protéines et en plus vous obtiendrez une putréfaction de la choline et finirez avec de la graisse supplémentaire dans le corps. Tout cela n’est bien sûr pas bon du tout. Vous ne devez manger que ce dont vous avez besoin pour vous entraîner et qui est utilisé par votre métabolisme. En fait, tout cela est très précis et il ne s’agit pas d’approximations. Il faut bien se rendre compte que si ces apports de protéines sont trop élevés par rapport à l’entraînement, cela ne sera pas bénéfique et ne donnera pas des muscles en plus. A l’arrivée, cet excès de protéines va stresser les organes.

Il faut donc faire ainsi : découvrir pour chaque individu l’apport maximal de protéines à effectuer selon l’entraînement suivi. Par exemple, si vous vous entraînez 1 heure cela pourra être 10g, pour 2 heures : 20g et pour 3 heures : 25g, mais vous ne devez certainement pas atteindre des chiffres de 50g, 100g, voire plus.

Il faut aussi tenir compte de la nature de ces protéines : Quelle sorte de protéines ? Il faut absolument obtenir les meilleures sources de protéines, cela est plus important que leur quantité. Les meilleures protéines peuvent être obtenues dans les œufs, le poisson, et la viande. Il faut bien réaliser que les protéines en poudre ne sont pas aussi bonnes que celles naturelles. » 

LEXNEWS : “ Quelles sont les pathologies que vous constatez le plus dans votre cabinet de chiropractie ? » 

Franco COLUMBU: « J’observe beaucoup de blessures des épaules chez mes patients qui viennent consulter dans mon cabinet. Très souvent, je constate que ces blessures sont dues à un déséquilibre des masses musculaires et je leur recommande des exercices ainsi que des traitements afin de rétablir ces équilibres. Je pense qu’un certain nombre d’exercices peuvent être dangereux s’ils sont mal exécutés, ce qui est le cas par exemple des élévations de barre au dessus de la tête. Je crois que c’est un des exercices qui agresse le plus le cou et les trapèzes. J’ai d’ailleurs comme projet d’écrire un livre sur ce sujet et le moyen d’offrir une rééducation efficace. » 

LEXNEWS : “ Vous entraînez vous toujours ? » 

Franco COLUMBU: « Oui, j’ai toujours plaisir à m’entraîner même si je le fais plus doucement qu’autrefois. J’essaye toujours de varier mes séances d’entraînement. Je me concentre plus sur la pratique de certains sports comme le tennis, le football, et je joue aussi au billard ! »   

 

 

LEXNEWS : “ Merci Franco pour tous ces précieux conseils que nos lecteurs apprécieront à n’en pas douter ! La musculation n’est pas une discipline qui se pratique de manière improvisée, vos remarques sont là pour venir nous le rappeler. » 

 

 

 

 

 

 

Vous pourrez trouver d’innombrables conseils sur l’entraînement, la diététique, la prévention des blessures ainsi que de  nombreuses séances d’entraînements pour débutants, intermédiaires et confirmés dans le livre incontournable « Franco Columbu’s complete book of bodybuilding » que vous pouvez commander directement sur le site Web du grand champion (en anglais mais facile à lire !) :

 

www.columbu.com

 

Interview Bill GRANT, New Jersey, 01/12/2007.

 

 

 

LEXNEWS a pu converser longtemps avec l'une des icônes de l'âge d'or du Bodybuilding, Bill Grant. Ce grand champion est en effet insatiable lorsqu'il s'agit de parler de son sport de prédilection, de sa passion bref de sa vie ! Bill Grant est non seulement un sportif de haut niveau réputé par sa symétrie mais également un pédagogue extraordinaire. A 61 ans, il possède un physique qui peut faire pâlir d'envie plus d'un jeune homme ! (voir photo ci-dessus). Il jette un regard très lucide sur la discipline et propose une approche qui devrait inspirer les plus jeunes tout autant que les moins jeunes pratiquants.

 

Download US VERSION

 

LEXNEWS: “Vous souvenez-vous à quelle époque vous avez soulevé vos premières haltères ?”

 

Bill GRANT : “C’est une grande question car en effet tout a toujours trait aux premiers débuts ! J’avais environ dans les 9 ans lorsque j’ai saisi ma première barre ; j’étais d’ailleurs trop jeune pour débuter cela. En fait, j’ai réellement commencé à m’entraîner dés l’âge de 12 ans et même là, c’était encore trop tôt. J’ai été introduit dans l’univers du bodybuilding par un de mes amis. A cette époque, à la fin des années 50, cet ami avait des poids dans sa cour. Il m’a montré comment soulever ces poids et c’est ainsi que tout a réellement commencé. A cette époque, il n’y a avait aucun endroit où s’entraîner contrairement à aujourd’hui avec les salles que nous avons partout. Vous deviez vous entraîner dans une cave ou dans une pièce de votre maison. Je suis allé dans différents endroits, et je m’entraînais également dans ma chambre. En fait je m’entraînais où je pouvais. En 1960 j’ai pris les choses au sérieux, j’avais alors 14  ans. Je suis allé au YMCA. C’est vraiment à partir de là, en effet, que tout a commencé sérieusement. C’est un endroit très sombre dans un sous-sol avec de la poussière mais c’était tout de même un endroit merveilleux ! Il n’y avait pas de machines sophistiquées, seulement des barres, des haltères, et une cage de squat… La seule machine que nous avions était une presse pour les jambes faite en bois ! Nous utilisions même des pièces de camion qui faisaient fonction de poids de 20 ou 25 kg. Nous n’avions vraiment pas cet équipement de luxe que les salles possèdent aujourd’hui. Je pesais alors 110 pound et je mesurais 4”9.

 

LEXNEWS: “Vous vouliez donc gagner du poids ?”

 

Bill GRANT : “ Oui, j’étais alors toujours harcelé, battu par tous et même par les filles ! J’avais deux sœurs et il arrivait qu’elle me frappe également. J’en ai eu assez d’être battu comme cela tout le temps. J’aimais beaucoup le football (américain) mais j’étais trop petit. J’ai fait ma première compétition quand j’avais 17 ans dans ma senior high school. J’avais pris plus de 20 kilos en 4 ans et je devenais de plus en plus fort. Cette compétition s’appelait “Mr High School New Jersey”. J’ai eu la 5ième place et ce fut mon tout premier classement dans une compétition. Je lisais alors tous les magazines religieusement et consciencieusement. J’admirais dans ces pages Serge Nubret, Sergio Oliva, Reg Park,…

 

 

LEXNEWS: “Malheureusement, comme vous le savez, Reg Park est décédé récemment. Le connaissiez-vous et pouvez-vous nous dire quel témoignage vous souhaiteriez laisser sur ce grand personnage du bodybuilding ?”

 

Bill GRANT : “ J’ai rencontré Reg pour la première fois sur le tournage du film “Pumping Iron” en Afrique du Sud en 1975. D’ailleurs Serge Nubret était également là à cette époque. J’avais du faire une escale de Los Angeles à Paris avant d’arriver à Johannesburg. Reg Park était un homme merveilleux ; il était non seulement un grand champion mais également un homme de valeur. Il est venu me chercher personnellement à l’aéroport ce qui fut un choc pour moi ! N’oubliez pas qu’à cette époque l’apartheid était à son apogée en Afrique du Sud. Je lui ai alors dit que j’avais besoin d’aller aux toilettes et il me répondit qu’il fallait mieux que je patiente car il pensait que je ne souhaiterais pas aller dans les toilettes réservées aux Noirs car elles étaient souvent sales et que c’était inacceptable. Il m’a alors dit : Si tu peux attendre, tu pourras venir chez moi et utiliser ses propres toilettes. Cela m’a vraiment surpris. Il m’a présenté son fils Jon Jon avec qui je suis encore ami aujourd’hui. Reg a vraiment été très gentil avec moi. Il m’a invité dans sa maison pendant une semaine. Il m’a même emmené à l’un de ses restaurants préférés en ville. Alors que j’entrais dans le restaurant, je me souviens des personnes qui me regardaient, vous savez Reg était très connu déjà à cette époque en Afrique du Sud en raison de ses films. Il y avait des Noirs qui regardaient par les vitres et qui étaient totalement abasourdi de me voir assis là avec Reg ! Cela vous montre le caractère de Reg, fait de gentillesse, d’amour et d’attention pour les autres.

 

LEXNEWS : “ C’était également très courageux de sa part d’agir ainsi ?”

 

Bill GRANT : “ Tout à fait, ce sont même les mots que j’ai utilisé dans mon hommage à sa mémoire dans un article rédigé pour IronAge. C’était un grand homme et il venait toujours à la compétition Arnold Classic. Il prenait l’avion chaque année pour y venir. J’ai été invité à sa table avec son fils lors de cette compétition il y a quelques années, et je me souviens avoir passé des moments formidables. Il était tout ce que j’avais admiré lorsque je l’avais découvert dans les magazines. Lorsque vous le connaissiez réellement, vous vous rendiez compte que tout cela était vrai. Je suis persuadé que c’est une grande perte pour le bodybuilding et nous avons perdu un grand bodybuilder. Il aimait réellement le sport et il était un grand porte-parole de notre propre sport. Les Noirs venaient s’entraîner dans sa propre salle sans que cela le dérange. C’était en effet une grande preuve de courage parce que cela aurait pu avoir des conséquences fâcheuses sur ses affaires et dans sa vie à cette époque. Un chic type ! »

 

LEXNEWS: “ Vous faites partie de l’âge d’or du bodybuilding. Quels sont vos souvenirs de cette époque et quelle différence faites vous avec aujourd’hui ? »

 

Bill GRANT : “ Premièrement, ce dont je me souviens le plus, c’est lorsque j’ai remporté le titre de Mr America en 1972 et que j’ai battu Lou Ferrigno lors de cet évènement. En 1974, j’ai également remporté le titre de Mr World au Madison Square Garden. C’était également un grand évènement car tous les copains du Gold’s Gym s’entraînaient pour cela : Arnold remporta le titre de Mr Olympia, de même que Franco. Mon troisième souvenir important remonte à il y a quelques années lorsque j’ai reçu le Muscle Beach Hall of Fame et cette année j’ai également reçu le Muscle Walk of Fame Award. C’est un peu la même chose que le Walk of Fame d’Hollywood. C’est vraiment magnifique de voir tous vos titres inscrits dans le sol et d’être ainsi gravé pour toujours dans la mémoire du bodybuilding. Je crois que c’est ce qui pouvait arriver de plus beau pour moi dans ma carrière. Je suis très heureux de cela.

La deuxième partie de votre question est plus difficile car j’aime toujours autant le bodybuilding aujourd’hui et je n’aime pas donner des leçons et être un moralisateur. Mais il me semble qu’à mon époque, il y avait un peu plus de respect et d’honneur. Les gens pouvaient regarder et admirer les bodybuilders à la télévision, dans les magazines et dans certains films comme « Pumping Iron ». Cela permettait une bonne image de la discipline dans le monde entier. Lorsque vous alliez en Europe, vous aviez des milliers de fans qui venaient assister aux manifestations de bodybuilding. C’est toujours un grand sport aujourd’hui mais un bon physique exige de la symétrie, de la muscularité, une attirance,… A l’époque, quand les gens nous regardaient, nous étions pour eux comme des statues et cela les inspirait réellement. Aujourd’hui, la première chose que vous entendez des personnes venant assister à ces manifestations est combien de drogues prenez vous pour avoir cette apparence ? C’est très frustrant car cela nous ramène loin en arrière et ce n’est pas un progrès. Une nouvelle fois, j’adore tous ces gars mais je crois que nous devons réellement rebrousser chemin et repartir où nous étions. Ce n’est pas que je sois jaloux ou envieux du développement atteint par les gars aujourd’hui mais je crois que nous devons revenir à la symétrie, à une esthétique qui pourrait inspirer le public qui peut s’identifier à cela. Les gens sont aujourd’hui terrifiés par l’apparence des bodybuilders contemporains. Je ne sais pas ce qui va nous permettre ce retour en arrière mais ce sera une démarche certainement très lente. »

 

LEXNEWS : “ Selon vous, le problème vient de l’argent, du business et des drogues comme les stéroïdes ?”

 

Bill GRANT : “ Exactement, comme dans les autres sports. Nous devons satisfaire les fans et les fans en veulent plus. Quand vous jouez au football, le public veut plus de buts, des moments plus spectaculaires, c’est la même chose au basket, au baseball,… C’est toujours très dur de faire mieux en sport en évitant les excès. Les médias ne cessent de vous inciter à devenir plus gros, de voir plus de masse… C’est impossible de faire cela de manière régulière, vous devez alors prendre la voie des produits chimiques. Ainsi nous ne pouvons pas condamner les bodybuilders directement, nous devons plus tôt nous sentir tous responsables de cette situation parce que nous voulons toujours plus. Je pense une nouvelle fois qu’il faut repartir en arrière et reprendre un bon départ à partir de là ».

 

 

 

 

LEXNEWS : “ Pensez-vous que cela soit possible de faire sans l’aide des stéroïdes, de dire stop aux drogues ? »

 

Bill GRANT : “ Ecoutez, j’ai vu un grand nombre de bodybuilders naturels qui avaient un look fantastique. Mais je crois que le réel problème est que nous sommes tellement habitués à  voir ces bodybuilders énormes que cela sera difficile de revenir en arrière. Aux Jeux Olympiques, il y a énormément de contrôles antidopages, mais nous savons bien qu’il y a toujours un grand nombre de nouvelles drogues qui ne sont pas détectées par ces tests. Il est impossible de faire le grand nettoyage mais il est possible dans notre sport de revenir à cette époque où nous avions une taille fine, de larges épaules et que nous avions l’air de statues avec de belles lignes. Aujourd’hui les gars ont une taille épaisse, volumineuse et cela n’offre pas un physique agréable à regarder pour la plupart des gens. Bien entendu, j’entends souvent les jeunes aimer voir ces athlètes être en compétition sur scène mais je les entends souvent dire aussi : je n’aimerais pas leur ressembler ! Je ne sais réellement pas ce qui pourrait être fait aujourd’hui. Je pense qu’il faut initier un mouvement reposant sur l’idée de santé des athlètes. Nous entendons de plus en plus souvent le décès de jeunes bodybuilders en raison de leur utilisation de drogues de toutes sortes et cela n’est vraiment pas une bonne chose pour le sport, c’est très effrayant. »

 

 

LEXNEWS : “On entend souvent dans les salles des jeunes dire qu’ils ont besoin de prendre ces stéroïdes car il n’est pas possible de faire autrement. »

 

Bill GRANT : “Je sais, c’est une attitude mentale qui n’est pas bonne. Les jeunes qui ont 14 ou 15 ans me disent souvent qu’ils ont besoin de prendre des stéroïdes. Je leur réponds qu’ils doivent laisser leur corps faire le travail et leur permettre de se construire. A cet âge, leur corps n’a pas besoin de ces drogues et le problème est que lorsqu’ils commencent à en prendre, cela a pour effet de stopper leur métabolisme et leur propre corps ne produit plus des hormones naturelles ce qui est absolument dangereux. Je crois que la meilleure chose à faire, et je répète tout le temps cela, c’est l’éducation. Il faut leur dire ce qui va arriver avec l’emploi de ces stéroïdes. Je crois que les anciens bodybuilders ne doivent pas avoir peur de dire : nous avons tous pris ces stéroïdes et nous pouvons vous dire combien elles sont mauvaises et ce qu’elles vont vous faire comme mal si vous les utilisez. Si c’était à refaire, nous aurions préféré ne jamais en prendre. C’est cela que l’on doit se poser comme question : le risque en vaut-il la peine ? Je ne crois pas et je suis persuadé que nous avons une grande responsabilité en tant que grand athlète de témoigner en ce sens. Les jeunes nous écouteront peut-être ! Les magazines sont très puissants et ont un important impact sur ce qui se passe. Je crois ainsi que tous les magazines doivent écrire ensembles sur les stéroïdes et expliquer pour quelles raisons il faut s’en préserver. Nous devons parler aux docteurs, aux athlètes qui y ont eu recours. Je ne peux pas dire à quelqu’un de ne pas en prendre mais je peux lui dire ce qui peut lui arriver s’il en prend. Ce sera alors son choix.»

 

LEXNEWS: “Vous êtes réputé pour votre physique parfaitement équilibré. Comment cela est-il possible d’avoir soi-même une image claire de son propre équilibre ? Il y a-t-il une taille standard classique pour chaque partie du corps comme l’entendait à son époque Steve Reeves ? »

 

Bill GRANT : “Steve Reeves avait en effet un physique parfait. Je crois qu’un physique doit être très équilibré avec chaque partie du corps en symétrie avec les autres et Steve Reeves avait en effet un standard sur la façon dont cela devait être et il avait atteint cette perfection. C’était quelqu’un qui dès qu’une personne le regardait, homme ou femme, s’écriait immédiatement « waouh ! ». C’est ce à quoi j’aime ressembler. Il reste toujours le modèle de ce à quoi un bodybuilder doit avoir l’air. Bien entendu, aujourd’hui, le standard a augmenté en raison de la nourriture qui est meilleure, des progrès de la science mais le corps ne peut pas être plus symétrique que le sien. Il y a également un autre athlète qui a cette symétrie parfaite, il s’appelait Bob Paris. Il avait un look parfait, ce genre de look qui est apprécié du public. C’est en effet pour lui une apparence qui reste raisonnable et qu’il est possible d’espérer atteindre. Je crois que c’est le standard que l’on peut avoir pour démarrer. Il y a également un nouveau venu, Dennis Wolff, qui entre sur la scène du bodybuilding professionnel. Il a ce genre de physique. Il est bien entendu bien plus gros que les personnes dont nous venons de parler mais il a conservé une taille très fine, de belles lignes et une bonne symétrie. Il n’est pas trop volumineux et il a une bonne allure à notre époque. Je pense que c’est le type de bodybuilder que l’on peut garder à l’esprit. Je crois réellement que Denis Wolff sera Mr Olympia. »

 

 

LEXNEWS : “Nous savons que vous êtes trop modeste pour le dire mais vous aviez un physique très esthétique et symétrique avec une taille particulièrement fine ! Comment aviez vous cette représentation de votre propre physique ? »

 

Bill GRANT : “Arnold a dit un jour : une bonne génétique est toujours le critère qui vient en premier. Quand j’ai commencé pour la première fois, j’étais très maigre mais j’avais une bonne charpente et une bonne génétique, j’ai juste construit sur cette base. C’était la même chose pour Frank Zane, il avait une excellente génétique. Il n’était pas énorme mais il avait un corps dont toutes les parties allaient parfaitement ensembles. Il n’avait pas d’énormes pectoraux ou des bras gigantesques mais il avait « juste » une symétrie parfaite de son corps. Je crois que vous devez travailler dans le cadre de votre génétique, je veux dire par là avec ce que vous avez. Nous voulons tous ressembler à quelqu’un que nous admirons et trop souvent cela n’arrive pas parce que l’on oublie ce dont on a hérité. Je crois qu’il est donc important de travailler avec ce que l’on a et de rechercher le physique le plus symétrique possible. Gardez à l’esprit une belle ligne de base qui vous permette de ressembler à une statue, c’est cela que je me suis efforcé de poursuivre quand j’ai débuté et par bonheur, j’y suis arrivé. »

 

LEXNEWS : “Avez vous pour cela suivi le standard classique élaboré par Steve Reeves dans le passé ?”

 

Bill GRANT : “Oui, les lignes du corps doivent être symétriques. Le cou doit être symétrique, la taille,… Oui je crois en cette approche et un grand nombre de gars à mon époque voulaient réaliser cela et je crois que nombre d’entre eux y sont parvenus. Je crois qu’Arnold avait cette approche, de même que Frank Zane, Serge Nubret, nous recherchions tous cela. Steve Reeves était le modèle absolu de nous tous, en fait entre lui et Reg Park. Bien entendu, nous étions un peu plus gros et musclés que Steve Reeves ne l’était mais nous avions le même look alors qu’aujourd’hui tout cela est à l’eau. Mais je crois que nous parviendrons un jour à remédier à cela mais ce sera un long processus. Je souhaite que chacun dans ce sport réalisera que l’abus de ces drogues est vraiment néfaste et dangereux à la fin. Je peux en parler ainsi car je m’en suis servi moi-même. Je peux parler en connaissance de cause de la direction où nous allons. Ce n’est plus une approche saine du sport comme ce fut le cas. »

 

LEXNEWS: “Vous êtes très concerné par la nutrition aujourd’hui avec votre société Bill Grant Nutrition. Pouvez vous expliquer à nos lecteurs l’importance d’une diététique équilibrée et comment il est possible d’aborder ce thème de la diététique qui semble souvent complexe ? »

 

Bill GRANT : “C’est une bonne question parce que la nutrition est réellement la clé. Si vous n’avez pas la bonne nutrition, rien ne pourra se produire. Vous devez savoir exactement ce que vous voulez faire de votre corps et vous devez suivre une diététique en conséquence. Un grand nombre de personnes estiment que si vous vous affamez, vous allez perdre du poids mais c’est seulement le contraire qui se passe ! Si vous ne mangez pas, votre corps va envoyer un message : stockez les graisses et brûlez les protéines, en l’espèce les muscles ! La seule manière d’agir est de faire en sorte que le corps brûle les graisses, et cela paraît toujours bizarre lorsque je dis cela mais il faut prendre plus de petits repas dans la journée. Les gens disent : quoi ? en me regardant comme si j’avais deux têtes ! Vous devez tromper votre corps d’autant plus que c’est un organisme complexe, ce n’est pas une simple machine. C’est incroyable ce qu’il peut endurer, combien de stress vous pouvez lui faire supporter et il récupère malgré tout. Il faut avoir une bonne diététique équilibrée composée de protéines, de glucides,… Il ne faut pas exagérer sur les protéines. Il y a des années, on nous disait que nous avions besoin de 200 ou 300 gr de protéines par jour. Je me souviens que Bill Pearl estimait à l’époque que 175 gr suffisaient et je pensais qu’il était devenu fou et que ce n’était pas assez. Il avait raison, et si vous prenez trop de protéines, votre corps ne pourra pas les assimiler et ce qui ne sera pas utilisé sera stocké dans votre foie et transformé en graisses. Encore une fois, à l’image de l’équilibre du corps, tout doit être équilibré dans une diététique. C’est la même chose quand aux suppléments. Nous savons tous qu’il y a un grand nombre de suppléments sur le marché aujourd’hui. Nombre d’entre eux ne sont pas très bons voire même pas bons du tout. Certains suppléments sont importants parce que la façon dont les aliments sont conditionnés, la manière dont ils poussent dans de mauvais sols font qu’ils ne sont pas d’aussi bonne qualité qu’autrefois. Si vous tenez compte en plus de tous les produits chimiques qu’ils administrent aux animaux… Vous savez c’est toujours quelque chose qui me surprend : on dit que les stéroïdes sont illégales pour les humains et que vous ne devez pas en prendre mais on en donne aux animaux que nous allons manger ! C’est quelque chose que je n’arrive pas à comprendre… »

 

LEXNEWS : “Prenez vous de la nourriture biologique ? »

 

Bill GRANT : “J’essaye de prendre de la nourriture biologique quand je le peux car toute la nourriture que nous mangeons aujourd’hui sont des calories vides. C’est pourquoi je pense qu’une bonne supplémentation est importante, surtout pour les personnes qui ont un emploi du temps très chargé. Vous n’avez pas besoin de 50 suppléments mais vous devez prendre des protéines, des minéraux, de la vitamine B12 car cela permet de transformer la nourriture en énergie, des acides aminés car le corps en absorbent 70% grâce à eux et seulement 30 ou 40% sans. Il est donc très important d’avoir une bonne supplémentation et c’est pourquoi j’ai créé un produit qui s’appelle « Creatine Cocktail ». Ce n’est pas un produit miracle qui vous promet d’être énorme en deux mois. Je ne fais pas ce genre d’offres avec mes produits ! La récupération est également très importante afin de bâtir votre corps. Si vous ne récupérez pas assez, vous n’allez non seulement pas faire de progrès mais vous allez vous blesser. C’est vraiment une approche scientifique et si vous n’avez pas cela en tête, rien de ce que vous espérez gagner ne se réalisera. Certaines personnes ont une génétique telle qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent, manger à leur guise, et ils parviendront tout de même à progresser. Mais la plupart des personnes ne sont pas ainsi. Vous devez prendre cela de manière très scientifique. Vous devez étudier, lire et savoir ce qui est bon pour vous. Un grand nombre de personnes prennent des choses seulement parce qu’ils l’ont lu mais je leur recommande de vérifier qu’il y a bien eu des recherches sérieuses sur ces produits. Chaque élément dans mes produits a fait l’objet de recherches et tous les éléments fonctionnent ensembles en synergie. »

 

LEXNEWS: “Vous venez d’aborder le thème de la récupération. Quelles sont les erreurs les plus courantes que vous voyez dans une salle et combien de fois par semaine est-il souhaitable de nous nous entraîner ? »

 

Bill GRANT : “ C’est également une question importante et j’insiste toujours sur ce point. Autrefois, quand je m’entraînais pour la compétition, je faisais un maximum de quatre séances par semaine. Cela me correspondait mais chaque individu a une période de récupération spécifique. Arnold était dans une toute autre situation : il pouvait s’entraîner six jours par semaine et ce deux fois par jour ! Je ne pouvais pas récupérer d’un tel entraînement. J’ai essayé cette façon pendant une semaine et j’ai perdu immédiatement plus de 2 kg cette même semaine… Mon corps ne pouvait pas tout simplement récupérer d’une telle intensité. Je suis revenu à mes 4 séances par semaine. Je m’entraîne les lundi, mardi, jeudi et vendredi et je garde 3 jours de repos. Mon corps réagit parfaitement à cela. Il y a également des différences à noter. Quand vous êtes jeune, vous êtes capable de récupérer très rapidement. Voici, en effet, également une chose importante à noter : quand vous prenez de l’âge, mettons après 40 ans, le corps ne va pas récupérer aussi vite qu’auparavant quoique vous preniez. Aussi faut-il faire moins de séances par semaine. Aujourd’hui, je fais deux séances par semaine ; je fais le haut du corps une séance, et le bas l’autre séance. Fondamentalement, j’ai besoin seulement d’un jour et le reste est consacré à la récupération et vous pouvez continuer à avoir des gains ainsi. Les blessures arrivent la plupart du temps lorsque nous nous entraînons comme nous le faisions quand nous avions 20 ans, il ne faut vraiment pas faire cela ! Il faut ainsi modifier son entraînement, alléger et savoir que moins va produire mieux. Et depuis que je suis ces deux séances par semaine, je me sens bien avec cet entraînement. Donc pour des hommes ayant la quarantaine, je n’irai pas au—delà de 3 séances par semaine. Vous savez les gens sont très surpris par mon look avec mes deux seules séances par semaine, vous pouvez regarder mes photos sur mon site : j’ai 61 ans ! Mes suppléments m’aident également, j’utilise toujours pour moi-même les produits que je vends. Je ne pourrai jamais vendre des produits que je n’oserai pas donner à mon enfant. »

 

LEXNEWS: “Quels sont vos conseils pour une partie du corps qui résiste à l’entraînement et ne veut pas se développer ?”

 

Bill GRANT : “ Nous avons tous des parties du corps en retrait. En fait, dans cette situation, il faut moins entraîner les parties du corps en avance sur les autres et à l’inverse donner un peu plus à ces muscles qui sont en retard. Mettons que vos pectoraux ne soient pas comme vous le souhaitiez. Dans ce cas, entraînez plus ces pecs et moins le dos et les épaules. Il ne faut pas interrompre ces autres groupes musculaires mais simplement lever le pied de façon à ce que les pectoraux puissent rattraper le retard et après cela, vous pouvez reprendre votre entraînement normal. J’avais un gros problème par le passé car mes bras se développaient si rapidement qu’ils continuaient à prendre même lorsque je faisais des tractions à la barre fixe (chins) ! J’ai alors stoppé tout entraînement direct des bras jusqu’à ce que le retard soit rattrapé et cela a marché. Souvenez vous, la plupart des groupes musculaires, surtout les épaules et les bras, sont impliqués dans les séances où l’on fait des soulevés notamment dans le développé couché et dans les mouvements de développé pour les épaules. Les triceps sont toujours sollicités dans ces exercices. A l’inverse, dés que vous faites des tractions vers votre corps, tirage vertical ou horizontal, vos biceps travaillent directement. C’est pour cette raison que la plupart des personnes ont du mal à développer leurs bras parce qu’ils les surentraînent. En fait, n’oubliez pas qu’il est très facile de faire du surentraînement ! Il est plus difficile de se sous-entraîner. Il faut faire très attention à cela. Prenons un exemple : je fais actuellement pour mes bras 9 à 10 séries. Je choisis 2 à 3 exercices pour les biceps et pour les triceps et fais 2 séries pour chaque. Je les entraîne en superset (une série de biceps enchaînée sans pause par une série de triceps suivi d’un repos et ainsi de suite. Ndlr) et ça, c’est vraiment le point important. J’entraîne ainsi ces muscles ensembles. Et chaque personne suivant ces conseils me dit toujours :  waouh, mes bras se développent ! Ce sont pour ces raisons que j’ai développé mes vidéos sur mon site web ainsi qu’un DVD. C’est ce que j’appelle l’entraînement de la vieille école. Les vidéos d’aujourd’hui ne sont pas instructives, vous ne voyez que des personnes s’entraîner. C’est bien de regarder une personne s’entraîner mais qu’est ce que cela va m’apporter s’il n’y a pas d’explications ? Vous devez expliquer ce qu’il faut faire et pourquoi il faut faire ainsi, c’est pour cela que je donne beaucoup d’explications dans mes vidéos. C’est ainsi que je vais continuer à pratiquer : je vais développer plus de vidéos du fait parce que j’adore ce sport qu’est le bodybuilding et parce que j’aime aussi beaucoup aider les autres. C’est vraiment très agréable de voir quelqu’un atteindre ses objectifs grâce à vos connaissances. L’entraînement personnel est une grande tâche, je me sens comme un sculpteur, à l’image de Léonard de Vinci, sculptant un physique. J’adore parler de mon sport et de ma passion ! »

 

LEXNEWS : “Merci beaucoup Bill Grant, votre passion vous habite en effet ! Elle devrait inspirer tous nos lecteurs qui découvriront à n'en pas douter ce beau témoignage de sincérité et de générosité.

 

 

 

Old School Training Series – Bill Grant, Mr. World – Mr. America, “Total Body Training” DVD, Bill Grant Nutrition, 2008.  www.billgrant.net

 

 

 

 

Voici enfin réunis tous les conseils du grand champion et athlète à la ligne extraordinaire. A 61 ans, Bill Grant affiche un physique époustouflant à faire pâlir d’envie un jeune homme de 20 ans ! Ces résultats sont le fruit d’une réflexion de plus de 40 ans acquise par l’expérience de la haute compétition. Bill n’est pas avare de son savoir et cela s’entend ! Il prodigue tout au long du DVD de nombreux conseils sur la façon de s’entraîner, les stratégies gagnantes et les pièges à éviter. A l’inverse de nombreux DVD d’entraînement, Bill est aux commandes. A 61 ans, il démontre lui-même les exercices et au regard des charges utilisées, ce n’est pas du cinéma… Avec une approche pleine de bon sens alliée à un humour particulièrement communicatif, Bill Grant démontre qu’il est toujours possible de développer un excellent physique quel que soit son âge. Plusieurs programmes sont proposés en détail avec la liste des exercices, la manière de les réaliser, le nombre de séries et le nombre de séances par semaine.

Bref, avec ce coach exceptionnel qui vous rappelle à l’ordre à l’occasion dans ses vidéos, il ne sera plus question de trouver une excuse pour ne pas s’entraîner ou se sur-entraîner !

 

(en langue anglaise parfaitement compréhensible, les vidéos pouvant même être regardées pour elles-mêmes en raison de leur clarté).

 

Extraits vidéo :

MPEG (5.8 MB) © BILL GRANT NUTRITION

 

 

 

www.billgrant.net

 

HOMMAGE REG PARK

LEXNEWS a la tristesse d'annoncer la disparition (22 novembre 2007) du grand champion Reg PARK. Notre Revue et ses lecteurs s'associent à la famille de Reg (Mareon, Jeunesse, Jon Jon, Frik, Michelle, Jhana, Kaya, Tamarac, Travis, Trent, Savanah, Johnny, Bonny, Taryn, Nicole, Chelsea, Kyle, Douw et Garth) pour partager ces instants de tristesse. Nous avions eu le plaisir et l'honneur de l'interviewer il y a trois ans, époque où il continuait à faire partager sa passion autour de lui. C'est un grand nom non seulement du bodybuilding qui disparaît mais également une icône de l'âge d'or du péplum ayant inspiré des générations de sportifs pour la musculation. Pour rendre hommage à sa mémoire, nous redonnons l'interview qu'il avait accordée à nos lecteurs ainsi que les témoignages de ses proches, Jeunesse, sa fille et Kaya, son petit-fils. (A venir dans une prochaine édition : l'interview de Jon Jon, son fils).

 

 

Reg et son épouse Mareon

 

BIOGRAPHIE : 

Reg Park a démarré très tôt une carrière sportive. Il fit partie de l’équipe de football Leeds United pendant plusieurs années jusqu’à se consacrer dés 1946 à la passion principale de sa vie : le bodybuilding. Il se plaça alors juste derrière le vainqueur de l’année, Steve Reeves, pour le titre de Mr Univers en 1950. Il remporta ce titre de Mr Univers l’année suivante en 1951, puis en 1958 et en 1965, et continuera la compétition jusqu’en 1973 donnant ainsi un bel exemple de longévité sportive !

Reg Park était aussi fort que son corps était développé, il fut en effet le premier bodybuilder à atteindre 500 lbs au développé couché. Après s’être marié avec Mareon native d’Afrique du Sud en 1952 à Johannesburg, la famille Park s’installa définitivement en Afrique du Sud où Reg développa une chaîne de salles de fitness. Dés décembre 1960, il fut invité à Rome pour jouer le rôle d’Hercule dans deux péplums, Ercole alla conquista di Atlantide(1961) suivi immédiatement de Ercole al centro della terra (1961). En raison de la notoriété des réalisateurs de ces deux films, Vittorio Cottafavi et Mario Bava, Reg Park devint très rapidement l’acteur incontournable des films épiques, réputation qui n’a pas cessé depuis. Il tournera encore trois autres péplums dont Maciste nelle miniere di re Salomone (1964) qui fut tourné en Afrique du Sud. Après sa carrière filmographique, Reg Park continua à se consacrer à la musculation et au coaching en entraînant de nombreuses personnes sur un plan professionnel (il sera la grande source d’inspiration d’Arnold Schwarzenegger)  ou privé jusqu’à ses derniers jours.

 

 

Interview Jeunesse et Kaya Park, samedi 9 février 2008  (Sandown, Afrique du Sud)

 

 

LEXNEWS : « Quels étaient les souvenirs de Reg quant à sa jeunesse ? »

 

Jeunesse Park :  « Reg avait une mémoire incroyable et il se souvenait quasiment de tout de sa vie. Alors qu’il était très jeune, la situation économique était très dure au nord de l’Angleterre lieu où il vivait. Lors de la grande crise de 1929 qui toucha le monde entier, ses parents ne pouvaient pas le garder avec eux pour l’élever, il devait avoir 4 ou 5 ans. Alors qu’il était né à Leeds dans le Yorkshire, Il a été envoyé chez son grand-père dans une toute petite ville minière. Cela a été le début d’une relation très profonde avec son grand-père et sa grand-mère. Il appelait d’ailleurs son grand-père « petit père ». Son grand-père était un mineur et était très pauvre. Mais ce fut son grand-père qui a eu l’influence la plus grande dans son éveil au sport et rapidement dans cet amour des activités sportives. Il se souvenait que sur le mur de la maison de son grand-père, il y avait une peinture d’un dieu grec avec un corps parfait et il se rappelait que très jeune alors, il avait réalisé en voyant cette peinture qu’il aurait lui-même un jour un corps comme celui-là. Ses premières années avec son grand-père ont eu ainsi une importance essentielle sur sa vie et il vouait un amour si fort pour lui qu’il parla de lui jusqu’à ses derniers jours. Il était convaincu avec raison que son grand-père avait été essentiel dans ce qu’il était devenu. »

 

LEXNEWS :  “Quel élément a été le plus déterminant pour consacrer toute sa vie au bodybuilding et à la santé ?”

 

Jeunesse Park :  «Je pense que cette énergie dédiée au sport lui vient justement de ses premières années que nous venons d’évoquer car il a été un très bon sportif très tôt dans sa jeunesse. Il a été en effet très tôt un athlète complet et un joueur talentueux de football. Lorsqu’il a été appelé sous les drapeaux, aux alentours de ses 18 ans, il a été envoyé en Malaisie pour y avoir la fonction de responsable de l’éducation physique des militaires.

Parallèlement, Reg avait découvert John Grimek qui a été une source d’inspiration très importante dans sa carrière de bodybuilding. Je crois que c’est lui ainsi que Steve Reeves qui l’ont littéralement inspiré à dévouer sa vie au bodybuilding. Reg a toujours été le type d’homme à vouloir être le meilleur de ce qu’il pouvait être. Quand il a décidé de faire du bodybuilding sa vie, il est resté totalement concentré sur cette tâche jusqu’à ses derniers jours. En fait Reg était du genre à ne jamais lâcher ce qu’il avait entrepris, il était réputé pour cette détermination incroyable. Le corps incroyable qu’il a construit naturellement est dû entièrement à cette détermination et cette concentration. »

 

 

LEXNEWS :  « Pensez vous que cette détermination infaillible lui venait de ses premières années difficiles que vous évoquiez ? »

 

Jeunesse Park :  «C’est difficile à dire mais je sais que Reg avait entrepris l’écriture d’un livre autobiographique dans lequel il raconte en effet ces années difficiles où il aidait ses grands-parents à traire les vaches, à faire le potager,… Il travaillait très dur pour son âge car il avait conscience de la situation difficile dans laquelle il vivait. Je pense qu’en effet cette situation a certainement dû avoir une influence dans cette détermination d’être le meilleur dans ce qu’il entreprendrait. Je ne sais pas si c’est quelque chose avec laquelle on naît ou bien si c’est un trait de caractère qui vient avec les années mais je sais que très tôt il a eu ce caractère. »

 

LEXNEWS : “Reg est réputé pour son incroyable compassion et fidélité en amitiés. Quel souvenir avez-vous de ces qualités ? »

 

Jeunesse Park :  «Tout le monde le voyait dans les premières années de sa célébrité comme un homme au sommet de sa gloire et de sa discipline. Mais nous, ses enfants, l’avons connu avant tout comme un père extraordinaire malgré cette célébrité. Alors même qu’il était très occupé par toutes ses activités, sa famille venait toujours en premier, c’était la chose la plus importante dans sa vie. C’était même plus important que sa passion de toujours le bodybuilding ! Il a été également un grand-père très aimé »

 

Kaya Park : « Je suis tout à fait d’accord avec cela ! Il y a eu récemment après sa disparition un hommage à sa mémoire à Los Angeles organisé par Arnold Schwarzenegger. Toutes les célébrités présentes dans cette manifestation ont pu témoigner que Reg était quelqu’un de très humble et de disponible pour ses amis. Il ne faisait aucune distinction de race, de religion, sexe,… Pour Reg, un homme est un homme et il traitait chacun sur le même plan. »

 

Jeunesse Park :  «Nous avons grandi avec beaucoup de personnes venant dans notre maison en Afrique du Sud. Des personnes comme Arnold Schwarzenegger, Larry Scott, Bill Pearl, Bill Grant, Chris Dickerson et bien d’autres encore restaient vivre avec nous pendant quelques temps. Reg s’est en effet très vite démarqué de l’apartheid en organisant des shows de bodybuilding à Soweto. Je crois que sa compassion et sa sympathie pour les autres étaient sans limites. Nous sommes d’ailleurs toujours étonnés de voir tous ces témoignages qui s’ajoutent jour après jour sur le site web de Reg et qui tous témoignent de cela, que cela vienne de personnes qui étaient très proches de lui ou même de personnes qui ne l’avaient même pas rencontré ! Il inspirait visiblement en retour beaucoup d’humanité et de compassion chez les gens. Je pense qu’il était un vrai héros pour beaucoup. Alors même qu’il était très âgé et proche de sa fin, un grand nombre de personnes venait lui rendre visite. Il ne parlait pas alors de lui mais posait toujours des questions sur leur famille, sur leur vie et leurs affaires, toujours dans cet esprit d’empathie dont nous parlions tout à l’heure. Par contre il était sans pitié pour les personnes qui venaient le voir exclusivement par intérêt. Et d’ailleurs quand il n’aimait pas quelqu’un, cette personne le savait très rapidement. C’était sa manière directe de relations franches avec les autres. Je me souviens d’une personne dans la salle de sport qui lui avait dit un jour « Pour quelles raisons tu accueilles tout le monde chaleureusement mais pas en ce qui me concerne ? » et Reg lui tourna le dos et lui fit cette réponse : « Non, je ne t’apprécie pas ! » Il était comme cela… Il savait très bien à qui il avait à faire. »

 

Reg et sa fille Jeunesse

 

LEXNEWS: “A quoi Reg occupait son temps en dehors du bodybuilding et de la forme ?”

 

Kaya Park : «Reg avait une grande passion pour tous les sports et toutes les activités physiques. Quand il était jeune, il jouait pour l’équipe de football de Leeds United . Chaque week-end, il appréciait de regarder les matchs quelque soit l’équipe. Il adorait également l’athlétisme, le rugby,… Je crois qu’il appréciait dans toutes ces disciplines le challenge que représentait le sport en général. Je crois que cette passion qu’il avait pour les sports était cette même passion qu’il avait pour la vie en tant que telle. Reg était du genre à regarder par la fenêtre et à admirer la beauté que la nature lui présentait de son propre jardin. »

 

Jeunesse Park :  «Je peux en effet témoigner que Reg passait beaucoup de temps avec Kaya à regarder des matchs à la télévision. Il connaissait par cœur les noms des joueurs quelque soit le sport. Reg aimait également la bonne cuisine, ma mère, Mareon, est une très bonne cuisinière ! Il adorait également la musique, Frank Sinatra, Tony Bennett, Nat King Cole,… »

 

Kaya Park : «Oui, c’est vrai et il adorait également chanter. Il avait une voix bien particulière et c’était une joie que de l’écouter chanter dans nos repas de famille. Cette voix était si unique que cela nous touchait toujours droit au cœur que de l’écouter ainsi réunis en famille. C’étaient des instants précieux… »

 

Jeunesse Park :  «Il avait en effet également l'habitude de chanter pour ma mère chaque soirée. »

 

Kaya Park : «Je me souviens d’une nuit, il devait 2 ou 3 heures du matin et je révisais mes examens. J’ai entendu Reg et Mareon parler alors qu’ils étaient mariés depuis plus de 50 ans, on aurait dit de jeunes amoureux ! C’était surprenant de voir qu’ils avaient l’habitude chaque nuit de parler ainsi aussi longtemps et avec une telle complicité. Il l’adorait et de manière générale Reg était quelqu’un rempli d’amour pour les autres. Je crois que c’est la raison pour laquelle nous avons tous été tant touchés par sa disparition. »

 

 

 

Reg et Mareon à Hawaï

 

 

 

LEXNEWS : “Quelle était la journée type de Reg ? »

 

Kaya Park : « Pendant la semaine, il se levait entre 4h30 et 5 heures du matin, il allait très tôt à la salle pour entraîner ses clients, il rentrait vers les 8h à la maison et prenait son petit-déjeuner que Mareon lui avait déjà préparé puis repartait à la salle jusqu’à midi. Il revenait déjeuner à la maison et passait le début de l’après-midi avec Mareon jusqu’à 3 heures. Il profitait également de cette période pour écrire ces leçons d’entraînement et à 15 heures il retournait à la salle entraîner ses clients jusqu’au début de la soirée. Il dînait à la maison et regardait souvent le sport à la télévision lorsqu’il ne rédigeait pas d’autres papiers pour la salle. Vous savez Reg était quelqu’un de si animé par ce qu’il faisait que pour lui ce n’était pas du travail. »

 

Jeunesse Park :  «Il m’a souvent avoué que lorsqu’il entraînait les autres ou lui-même pendant de si longues heures c’était pour lui comme une méditation. C’est quelque chose de très important que j’ai appris de lui : vivre pleinement chaque instant de sa vie, ne pas se tracasser du passé et de ne pas se soucier trop du futur. Pour lui, le plus important était d’être sûr d’apprécier chaque instant de la vie. Il était très positif au quotidien. Si l’on venait le voir en parlant de choses négatives, il tournait souvent les choses en faisant remarquer combien la journée était belle. Il insistait toujours sur l’aspect positif des choses même lorsqu’il a été très malade dans ses dernières semaines. »

 

 

LEXNEWS : “ Vous souvenez vous de sa carrière d’acteur et quels étaient ses sentiments à ce sujet ? »

 

Jeunesse Park :  « Je devais avoir 5 ou 6 ans lorsqu’il a débuté sa carrière d’acteur. Je m’en souviens bien car il avait l’habitude de m’emmener avec lui sur les plateaux où se déroulaient les scènes à Cinnecita en Italie. Je crois que cela a été une période très joyeuse dans sa vie car il adorait l’Italie et la nourriture italienne ! Il appréciait beaucoup de travailler dans ce domaine même si cela n’a pas été une activité qui a pris une grande place dans sa carrière sur le long terme. Je dois vous avouer que nous n’avons même pas de copies de ses films à la maison. Il y a encore quelques affiches que des personnes lui ont donné au cours des années mais Reg était de manière général très discret à son égard, il parlait d’ailleurs rarement de son propre physique qui était pourtant exceptionnel. Je crois qu’il a beaucoup aimé cette expérience, il avait beaucoup apprécié la culture italienne, il avait même fait l’apprentissage de la langue de ce pays qu’il a parlé régulièrement jusqu’à ses derniers jours, mais je crois que ce n’était pas quelque chose qui avait autant d’importance que sa passion pour la pratique physique. Cela lui a permis de gagner beaucoup d’argent et d’ouvrir ses salles de sports en Afrique du Sud. Je crois qu’il n’a jamais réalisé combien il pouvait être célèbre. Il savait qu’il était connu mais il n’y prêtait pas attention. Lorsqu’il est tombé malade et que les courriers n’ont pas cessé d’affluer chaque jour, nous avions l’habitude de les lui lire et il a en pleuré car il n’avait pas encore réalisé à ce point combien il pouvait être dans le souvenir des gens. Il s’interrogeait souvent en disant « comment se fait-il que toutes ces personnes se souviennent de moi ? ». Il ne savait pas combien de personnes avaient pu profiter de son exemple, nous nous en rendons compte seulement maintenant avec tous ces témoignages. Il vivait vraiment dans l’instant présent comme nous le disions tout à l’heure. Pour lui, ce qui était important c’était d’apprécier la vie, faire de son mieux au quotidien, aider les autres à réaliser leurs objectifs, aimer les autres, tout cela était important pour lui et non la renommée. »

 

 

LEXNEWS : “Quelle était le souhait le plus important de Reg lorsqu’il a appris qu’il était gravement malade et que souhaitait-il laissé pour les futures générations ? »

 

Kaya Park : « Je crois que pour Reg ce qui était le plus important c’était notre bonheur. Je me souviens que la nuit qui a précédé son départ, toute la famille était dans sa chambre. Il a dit à ma petite amie « Occupes toi bien de lui » et il a dit la même chose à chacun de nous. Je crois que c’était ce qui était le plus important pour lui. Je crois qu’il souhaitait que cette joie de vivre qui avait été la sienne soit également la notre. Pour moi, c’est son principal héritage que je retiens. Il nous a vraiment éduqué à nous aimer les uns les autres, nous aider, être en forme,… Il savait que la vie ne devait pas être gâchée d’autant plus que comme vous le releviez tout à l’heure dans votre question il savait que la vie n’était pas toujours facile. Il savait ce qui était important et ce qui ne l’était pas. La gloire, la fortune,… tout cela n’était pas important à ses yeux. »

 

Jeunesse Park :  « C’était très difficile pour lui de voir son corps se dégrader avec la maladie. Cela ne l’a pas empêché d’être très courageux et nous n’avons pas réalisé combien il a pu souffrir car il n’a pas voulu nous le montrer. Il ne s’est jamais plaint alors même que toute sa vie a terriblement changé avec ses derniers mois. Il était incroyablement calme et positif même dans ces instants dramatiques. La dernière chose que j’ai pu lui dire 45 minutes avant qu’il ne parte fut « à bientôt » en français car il avait horreur qu’on lui dise au revoir. Il savait que notre famille était forte et que mon frère et moi-même allions veiller sur notre mère. Dans ses derniers instants, j’ai posé ma main sur sa poitrine et je lui ai dis « nous nous occuperons d’elle » et il est mort après… »

 

 

LEXNEWS : “Croyait-il en une religion ?”

 

Jeunesse Park :  « Il était très sensible à la spiritualité même s’il ne pratiquait aucune religion. Il ne pensait pas qu’il était important d’aller à la synagogue ou à l’église pour bien agir. Il croyait que Dieu était dans chacun de nous, dans la nature et dans toute chose. C’est ainsi qu’il voyait la religion, en fait cela tenait plus de la spiritualité, le fait de savoir ce qui était bien ou mauvais en soi. Il avait ainsi une spiritualité profonde qui ne suivait aucune foi en particulier, c’est ainsi que nous avons été tous élevés. »

 

LEXNEWS : “Quels vont être les initiatives pour perpétuer son souvenir et qu’en est-il de la Reg Park Legacy Foundation ?”

 

Jeunesse Park :  « Reg avait écrit un livre sur sa vie ces derniers moise et nous sommes entrain de saisir le manuscrit avant de pouvoir trouver un éditeur. C’est quelque chose d’important que nous souhaitons mener rapidement à terme. Concernant la Reg Park Legacy Foundation, Arnold Schwarzenegger m’a dit récemment que Reg n’avait jamais reconnu sa propre grandeur alors même qu’il encourageait les autres à la trouver. Je me suis impliquée depuis 19 ans dans une Fondation environnementale et il y a quelques années j’avais parlé à Reg de créer une fondation pour aider les jeunes désavantagés pour avoir accès au fitness et au sport sans laquelle ils leur seraient impossibles d’avoir accès. C’est un très gros problème ici en Afrique du Sud où de nombreux jeunes ne peuvent pas pratiquer ces sports en raison de la pauvreté. Nous sommes levons ainsi des fonds pour venir en aide à ces jeunes. »

 

Kaya Park : «C’est en effet quelque chose de très important car Reg avait l’habitude d’aider de nombreuses personnes qui étaient handicapées après des accidents de voitures ou d’autres accidents de la vie. Je me souviens d’une personne de 81 ans qui avait eu un accident et qu’il entraînait 3 fois par semaine et qui lui avait dit « C’est grâce à vous que je n’ai pas eu à rouler dans une chaise roulante pour le reste de ma vie car vous m’avez gardé en vie et concentrée sur cet objectif ». Je crois que c’est en effet quelque chose de très important pour sa mémoire. »

 

LEXNEWS : « Pouvez vous nous parler de votre Fondation Foods and Trees for Africa qui d’une certaine manière perpétue également la mémoire votre père dans son amour pour la nature et la planète ? »

 

Jeunesse Park :  «J’ai commencé cette organisation il y a 19 ans quand je suis revenue vivre en Afrique du Sud. Notre objectif était, et est toujours, d’aider les plus pauvres à pouvoir profiter de la nature et de ses bienfaits. Cette organisation est devenue une institution nationale depuis qui aide à produire des aliments biologiques et à assurer la plantation d’arbres. Nous avons ainsi planté plus de 3 millions d’arbres dans les banlieues pauvres d’Afrique du Sud. Nous avons également réalisé un très grand nombre de programmes pour apprendre aux démunis comment maintenir un environnement sain et cultiver des produits. Il est vrai que d’une certaine manière nous poursuivons le même souci qui animait mon père, lui travaillait sur le corps, nous sur la nature. C’est une activité qui m’a toujours occupée et qui est devenue ces dernières années une question d’actualité mondiale avec le réchauffement de la planète ainsi que sa pollution. C’est très gratifiant pour moi et Reg était très fier de ce que j’avais entrepris. »

 

LEXNEWS : « Merci pour ce très beau message afin de garder la mémoire de Reg vivante, nul doute que tous nos lecteurs retiendront cette belle leçon de vie ! "

 

Le site de l'organisation Foods and Trees for Africa de Jeunesse Park :  www.trees.co.za

 

 

 

 

CARRIERE SPORTIVE

1946
Mr Britain, 4th

1949
Mr Britain, Winner

1950
Best Developed Athlete in America - IFBB, Tall, 1st
Best Developed Athlete in America - IFBB, Overall Winner Mr Europe
Overall Winner Mr Universe - NABBA, Tall, 2nd

1951
Mr Universe - NABBA, Tall, 1st Mr Universe - NABBA, Overall Winner

1958
Universe - Pro - NABBA, Tall, 1st Universe - Pro - NABBA, Overall Winner

1965
Universe - Pro - NABBA, Tall, 1st Universe - Pro - NABBA, Overall Winner

1970
Universe - Pro - NABBA, Tall, 2nd

1971
Universe - Pro - NABBA, Tall, 3rd

1973
Universe - Pro - NABBA, Tall, 2nd

 

FILMOGRAPHIE : 

1961 : Hercule à la conquête de l’Atlantide (Ercole alla conquista di Atlantide) de Vittorio Cottafavi

1961 : Hercule contre les vampires (Ercole al centro della terra) de Mario Bava

1964 : Maciste dans les mines du roi Salomon (Maciste nelle miniere di re Salomone) de Piero Regnoli

1964 : La terreur des Kirghiz (Ursus, il terrore dei Kirghisi ) d’Antonio Margheriti et de Ruggero Deodato

1965 : Le défi des géants (La sfida dei giganti) de Maurizio Lucidi

 

INTERVIEW EXCLUSIVE DE REG PARK

27/09/2005

ENTRAINEZ VOUS AVEC UNE LEGENDE !

 

La version numérique (e-books) des célèbres publications de Reg Park est dorénavant disponible à l’achat sur le site Web du grand champion. Sources inépuisables de conseils éprouvés par le temps, ces opuscules se divisent en 2 catégories.

Retrouvez tous ces e-books en vente sur le site de Reg Park : http://www.regpark.net/

 

1)  Un programme intitulé « Original 1956 Courses » qui se divise en 4 parties :

 

1. Build You Body with Barbells.

A Beginners course of bodybuilding.

Comme son nom l’indique, cette première partie concerne les pratiquants débutants. Comment forger son corps à l’aide des haltères ? Même si l’époque moderne ne jure plus que par les machines les plus sophistiquées, il parait indispensable, pour obtenir des résultats durables et complets, de revenir aux fondamentaux si bien présentés par Reg Park. 6 exercices de base sont expliqués par le grand champion dans le détail avec, à la clé, une table illustration, le représentant entrain d’exécuter ces exercices !

 

2. An Intermediate Course of Bodybuilding

Specifically for you if you have been training for at least 12 months

L’auteur offre un plan d’entraînement pour les personnes s’étant entraînées au moins pendant un an. D’une durée de 2 heures, la séance est complète et insiste sur des parties du corps qui n’étaient pas travaillées dans le premier numéro.

 

3. An Advanced Course for Body Builders

This advanced course is intended for you if you have been training for at least 3 years

Destinés aux pratiquants chevronnés (plus de 3 ans de pratique), ce nouveau numéro insiste sur des techniques plus avancées, dans l’optique de développer certaines parties du corps à l’aide de 16 exercices faisant l’objet d’explications et d’illustrations de la part de Reg Park en personne.

 

4. Power Course for Weightlifters and Bodybuilders

Part 4 of The Reg Park Journal 1956 bodybuilding course

Ce sont les fondamentaux de la puissance qui se trouvent détaillés dans ce dernier opuscule de la série. Parce que la musculation n’est pas complète sans la force qui doit l’accompagner, Reg Park a toujours insisté sur les mouvements de force dans les plans d’entraînements qu’il suivait et qu’il recommande également dans ses leçons.

 

 ******

NOUVEAU !

Reg PARK, votre coach particulier !

Reg Park reste l’une des personnalités phares dans le monde de la fitness, à la fois pionnier et vedette reconnue pour son investissement personnel dans l’univers de la forme physique.

Reg Park met dorénavant tout son savoir à votre portée en proposant un coaching individualisé par correspondance pour progresser dans la musculation. Reg se chargera de concevoir le meilleur programme quelque soit les objectifs poursuivis (préparation sportive, force athlétique, masse,…).

Celui qui inspira le fameux Arnold Schwarzenegger peut ainsi devenir votre coach particulier.

Chaque prise en charge comprend un programme personnalisé en fonction des objectifs recherchés, un programme nutritionnel, une analyse complète et la possibilité de poser des questions par e-mail à Reg pendant la durée du programme, + un abonnement gratuit au Reg Park e-Journal pendant 1 an et une photo de Reg avec son autographe !

Dés l’inscription, un formulaire détaillé sera à remplir et à adresser à Reg Park accompagné de 3 photos récentes pour élaborer un programme individualisé.

Reg Park est né le 7 Juin 1928 dans le Yorkshire, en Angleterre. Sa fascination pour le corps humain a été très précoce et c'est après guerre qu'il s'est dédié à la pratique du bodybuilding avec le succès que l'on sait (Reg Park a littéralement gagné toutes les compétitions de son époque). Longtemps en compétition avec son rival, Steve Reeves, Reg Park a également laissé son nom dans l'univers cinématographique des péplums, avec le fameux rôle d'Hercule qui le rendra célèbre à jamais pour le grand public des années 60. Enfin, homme d'affaires accompli, Reg Park a pu mettre à profit sa vaste connaissance de l'univers du fitness en créant de nombreuses salles de musculation, des marques d'équipements, ainsi que de nombreuses publications, dont le fameux Reg PARK Journal, atteignant le chiffre exceptionnel de 60 000 exemplaires vendus par mois. Reg Park vit aujourd'hui en Afrique du Sud et continue de mener une vie active au service de la forme.

En exclusivité pour LEXNEWS, Reg Park a bien voulu répondre à nos questions ! 

 

LEXNEWS : «  Vous avez été une source d’inspiration pour de nombreux bodybuilders et sportifs de manière générale, quelle a été votre propre motivation pour devenir l’un des meilleurs dans votre sport ? »

 

Reg PARK : « J’ai été très tôt fasciné par la beauté du corps humain alors même que j’étais encore un jeune homme et en particulier par des modèles comme celui d’Hercule ou le David de Michel Ange. C’est ainsi qu’à l’âge de 16 ans, j’ai décidé de commencer le bodybuilding.  De 1946 à 1948, j’ai fait mon service militaire dans l’armée anglaise. Je suis alors devenu sergent dans le Corps d’Entraînement Physique à Singapour où j’étais responsable de l’entraînement physique des jeunes recrues des toutes nouvelles troupes de l’Armée Malaisienne. Une semaine après mon retour en Angleterre à la fin de mon service, j’ai pu assister en tant que spectateur à la compétition de Mr. Universe qui se tenait à Londres. Lors de cet évènement, John Grimek, mais aussi Steve Reeves, tous deux américains, ainsi qu’André Drapp, français, se trouvaient sur la scène pour cette compétition. Jeune et un peu écervelé, j’ai alors déclaré que, moi aussi, je gagnerai ce titre de Mr. Universe un jour... ce qui se réalisa en 1951; Après avoir gagné en 1949 le titre de Mr Britain, j'ai gagné celui de Mr. Europe en 1950, ainsi que le titre de Mr America la même année ».  

 

LEXNEWS : « Quelles sont les principales qualités nécessaires à  cette pratique ? Pouvez vous nous expliquer la part du mental dans cette préparation dans votre vie quotidienne ? »

 

Reg PARK : « Je pense que lorsqu’il s’agit de réaliser un succès dans n’importe quel domaine de la vie, il est essentiel d’exprimer un désir intense, un dévouement sans faille dans ce que l’on entreprend, ainsi qu’une analyse constante de sa progression. »

 

LEXNEWS : « Comment jugez vous l’expérience des grands films que vous avez interprétés, et qui restent gravés dans la mémoire de nombreux cinéphiles ? Et quelles ont été vos relations avec le réalisateur Vittorio Cottafavi dans la grande fresque « Hercule à la conquête de l’Atlantide » ? 

Reg PARK : « J’ai particulièrement apprécié l’expérience d’avoir participé en tant qu’acteur à 5 films réalisés en Italie. Je garde en effet un très bon souvenir de Vittorio Cottafavi qui a été, sans conteste, le réalisateur le plus encourageant. Il m’a été d’une grande aide alors que j’étais un jeune acteur sans expérience ! »

 

LEXNEWS : « Quel est votre sentiment sur l’omniprésence des produits et suppléments dans le domaine du sport aujourd’hui et quel regard portez vous sur leur emploi quant à l’hygiène du corps sur le long terme ? »

 

Reg PARK : « Je trouve dramatique et triste la situation actuelle où des personnes acceptent volontairement de se détruire physiquement, mais également physiologiquement et mentalement pour parvenir au succès. Le poète romain Juvénal a écrit : “Mens sana in corpore sano”- “Un esprit sain dans un corps sain” Cette idée a toujours été l’une de mes convictions profondes. 

 

LEXNEWS : « Arnold Schwarzenegger a été l’un de vos plus fervents admirateurs, quel regard portez vous sur l’homme atteignant les plus hautes sphères politiques aux Etats-Unis ? »

 

Reg PARK : « J’ai rencontré Arnold pour la première fois lors d’un show à Londres en 1967, où nous réalisions une exhibition. Et nous sommes restés amis depuis ce temps, malgré une différence d’âge de 20 ans. Je pense que la réussite d’Arnold devrait être une source d’inspiration pour tous les jeunes hommes. Il est arrivé à New York avec 10 $ en poche et est parvenu à gagner les titres de Mr. Universe et de Mr. Olympia de nombreuses fois ! Il a débuté en tant qu’acteur pour finir avec le record d’être l’acteur le mieux payé par film (30 millions de dollars pour un film !). Maintenant, il est Gouverneur de la Californie, et je pense qu’il peut très certainement devenir un jour le Président des Etats-Unis. » 

 

LEXNEWS : « Quelles sont vos activités aujourd’hui et pouvez vous nous indiquer la place qu’occupe la pratique de la musculation dans votre emploi du temps quotidien ? »

 

Reg PARK : « Je suis aujourd’hui un coach dans un gymnasium proche de chez moi. J’entraîne non seulement des bodybuilders enthousiastes, mais également des femmes pour leur condition physique, ainsi que des patients avec lesquels je réalise une gymnastique corrective ».

"I wish you great success with Revue Lexnews! Regards, "

Reg Park

 

LEXNEWS : « Reg, merci pour votre témoignage qui inspirera de nombreux jeunes adeptes de la musculation et réjouira les plus âgés en leur rappelant le souvenir de ces belles années !"

 

 

 

 

 

 

Retrouvez Reg dans un de ses films les plus mémorables :

2)  Une étude détaillée des différentes parties du corps intitulée « Know Your Muscles » :

1. TRAPEZIUS and SKELETAL STRUCTURE

1956 course dealing with trapezius and skeletal structure.

Véritable encyclopédie anatomique, ces leçons de Reg Park composent un savoir indispensable à toute pratique intelligente de la musculation. Cette première partie s’attache tout d’abord aux grands principes de l’anatomie du corps humain avec une synthèse précieuse sur l’association des muscles au squelette qui les supporte. La deuxième partie de cet opuscule détaille les exercices sollicitant les muscles du cou et les trapèzes. Ce numéro est agrémenté d’une planche anatomique détaillée ainsi que de nombreuses photos des exercices proposés.

 

2. DELTOIDS

Know your muscles and how to develop them. Part 2 – Deltoids

Cette deuxième partie s’attache aux muscles de l’épaule ou “deltoides”. Prônant un développement complet des trois têtes composant l’épaule, Reg Park offre avec cette deuxième partie une étude complète des exercices permettant le travail approfondi des muscles de l’épaule avec des barres et des haltères.

 

3. BICEPS AND TRICEPS

Developing your Biceps and Triceps. Know your muscles and how to develop them part 3.

Les bras du grand champion étaient tout simplement phénoménaux au regard des standards de l’époque. Celui qui inspira le jeune Arnold dans son Autriche natale, offre dans ce troisième numéro sa méthode pour un développement musculaire optimal des bras. Une planche illustrée résume les différents exercices proposés dans le texte pour les biceps et les triceps.

 

4. FOREARM

Know your muscles and how to develop them Part 4. The Forearm.

Partie du corps souvent ignorée, les avant-bras font l'objet d'un travail spécifique dans ce numéro spécial. Indispensable pour la pratique du sport et pour un développement musculaire harmonieux, l'entraînement des avant-bras grâce à 5 exercices est au coeur de ce programme développé par Reg Park.

 

5. THE CHEST

Know Your Muscles and How to develop them Part 5. The Chest.

Ce numéro s'attache au travail des pectoraux. Reg entre dans le détail de l'anatomie de ce groupe musculaire si important pour la respiration et la pratique de nombreuses activités sportives. Pas moins de 9 exercices sont ici détaillés afin de travailler ces muscles dans toute leur amplitude.

 

6. THE MIDSECTION

Know your muscles and how to develop them Part 6. The Midsection.

Les abdominaux ont toujours été au coeur de l'inspiration des bodybuilders des années après-guerre. Inspiré par la statuaire grecque, Reg Park n'a pas fait exception et a toujours veillé au développement harmonieux de sa ceinture abdominale. Voici livrer ici les secrets d'un ventre plat et musclé ! 

7. THE BACK

Know your muscles and how to develop them Part 7. The Back.

Partie du corps souvent négligée, le dos demeure cependant un groupe musculaire vital, non seulement pour la pratique sportive, mais aussi dans la vie quotidienne. Les secrets du grand champion sont ici dévoilés pour se forger un dos digne d'Hercule !

8. HIP AND THIGH

Know your muscles and how to develop them Part 8. Hip and Thigh.

Les muscles des jambes et fessiers sont essentiels pour la mobilité du corps et la puissance de ses appuis. Cette dernière livraison s'attache au développement complet de ces muscles avec l'aide d'une planche détaillant chacun des 8 exercices proposés.

 

Pour plus de renseignements :

http://www.regpark.net/

 

 

 

Interview Larry SCOTT, Utah, 13/11/2007.

Le nom de Larry Scott raisonne avec le panthéon de l'âge d'or du bodybuilding. Véritable figure emblématique de cette époque, il est le digne héritier de la génération précédente aux noms célèbres tels Steve Reeves, Clancy Ross ou encore Reg Park. Parfait exemple de ce que la détermination et la ténacité peuvent faire, Larry Scott a inscrit son nom en lettres d'or dans la discipline. Rencontre avec un grand monsieur du bodybuilding et du sport en général qui porte un regard nuancé sur l'époque actuelle sans pour autant rester campé dans le passé !

 

 

LEXNEWS: “Quel élément dans votre vie a déterminé votre vocation pour le bodybuilding ?”

 

Larry SCOTT : « En fait, je suis tombé un jour sur un magazine Weider et je l’ai pris car il y avait une personne qui faisait une flexion de son bras et un message était écrit sous la photo : « vous aussi, vous pouvez avoir un bras comme cela en 30 jours ! » Je suis rentré à la maison et j’ai commencé à faire ces exercices chez moi. Il faut savoir que j’étais un jeune garçon de petite taille, plus petit que la moyenne à l’école. J’ai ainsi voulu gagner en masse musculaire afin de compenser cette taille. Et le fait de me mettre à réaliser les exercices de ce magazine a rapidement augmenté mon volume musculaire et mon corps s’est mis à se développer. Cela s’est fait à un tel point que mes camarades de l’école en sont venus à me demander ce que je faisais pour avoir tant changer ma physionomie ! Cela a été évidemment très important pour moi car cela a contribué à renforcer l’image que je pouvais avoir de moi-même ainsi que ma confiance en moi vis-à-vis des autres. Le fait que mes camarades de classe puissent soudainement s’intéresser à moi et me demander des conseils a été très important dans ma détermination à devenir plus tard Mr America. A partir de là, je n’ai eu de cesse de m’entraîner, de ne jamais manquer une séance et d’aller toujours plus loin. »

 

LEXNEWS : “Quelles étaient vos sources d’inspiration à cette époque et pouvez vous nous parler de Vince Gironda qui a eu une grande influence dans votre parcours ?”

 

Larry SCOTT : « Steve Reeves a été incontestablement ma plus grande source d’inspiration. J’ai même eu la chance de pouvoir le voir et d’échanger quelques mots lors d’une exhibition à laquelle il était invité lorsque je me suis rendu en Californie. Il m’a donné alors quelques conseils et je dois reconnaître que c’était l’un de mes héros lorsque j’étais jeune. La première fois que je suis parti en Californie, je me suis rendu à la salle tenue par Vince Gironda. J’ai fait sa connaissance et vous savez c’était quelqu’un qui avait une très forte personnalité ! Il avait sa propre conception sur la façon de faire les choses et il tenait à ce qu’elles soient faites ainsi dans sa salle. Mais il connaissait énormément de choses sur la façon de s’entraîner et les exercices à pratiquer. En fait, il était très en avance sur son temps dans la science de l’entraînement. J’ai ainsi commencé à m’entraîner dans sa salle et sous sa direction. Je lui dois énormément même si cela n’était pas facile tout les jours, vous savez vous aviez intérêt à faire très attention à ce que vous disiez avec Vince ! J’ai également eu la chance de pouvoir profiter des nombreux conseils de Rheo H. Blair qui était également présent dans la salle de Vince. C’était un des meilleurs nutritionnistes, et il m’a donné des conseils sur la façon de me nourrir qui ont été également essentiels pour ma réussite.»

 

 

LEXNEWS: « Vous êtes réputé pour le développement de vos épaules ainsi que la taille incroyable de vos bras, mais au début de votre carrière, ces parties de votre corps étaient plutôt des points faibles. Comment avez-vous surmonté ces difficultés ? ”

 

Larry SCOTT : « Je me suis rendu compte que mes bras se développaient très rapidement. C’était une partie de mon corps qui répondait le mieux à mon entraînement intensif. Par contre, mes épaules étaient véritablement ma partie la plus faible. Je me suis ainsi concentré sur les exercices pour les épaules que je pouvais trouver dans les magazines mais cela ne suffisait pas pour pouvoir rivaliser avec les concurrents que je voyais dans ces mêmes magazines. J’ai beaucoup réfléchi sur la manière de m’entraîner et j’ai du chercher de nouvelles techniques pour développer ces épaules d’une autre manière qui puisse leur permettre de répondre à l’entraînement. Vince m’a donné beaucoup de conseils dans cette tâche. Nous avons fait de nombreuses expériences en direct dans sa salle afin de trouver des solutions. Et d’une manière surprenante, c’est lorsque je me suis mis à utiliser des haltères plus que des barres que mes épaules se sont mises à se développer. A un tel point que mes épaules sont devenues par la suite mon point fort alors même qu’elles étaient mon point faible jusqu’alors ! En fait, nous avons tellement spécialisé l’entraînement sur cette partie du corps qu’elle a réussi à répondre plus que je ne l’espérais. »

 

LEXNEWS: “ Vous êtes le premier bodybuilder à avoir gagné la compétition de Mr Olympia (en1965 et 1966), comment voyez vous rétrospectivement cette compétition aujourd’hui?”

 

Larry SCOTT : « A cette époque, les stéroïdes n’avaient pas l’importance qu’elles ont maintenant. La masse n’était pas le seul critère et la façon dont je m’entraînais avec Vince donnait la priorité à l’esthétique et à l’équilibre du développement musculaire. Et je suivais ses conseils à chaque fois que je développais une partie de mon corps, ce n’était pas qu’une question de volume et de masse. Ce souci de l’esthétique prédominait à l’époque y compris dans les compétitions. Ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui si vous regardez les compétitions modernes. Je crois que c’est la différence notoire. »

LEXNEWS: “Justement, quel est votre sentiment sur les compétitions d’aujourd’hui et la taille incroyable de développement atteinte par les compétiteurs actuels ? ”

 

Larry SCOTT : « Je suis bien entendu très impressionné par la taille et le développement auxquels parviennent les compétiteurs actuels. Mais malheureusement, les drogues prennent une part de plus en plus importante dans l’entraînement aujourd’hui et bien entendu si j’étais un compétiteur aujourd’hui je serais bien obligé de prendre les mêmes substances pour atteindre ce niveau de masse musculaire. Il ne s’agit pas bien sûr de dire que j’étais meilleur à mon époque, c’était quelque chose de différent. Il est clair qu’aujourd’hui il est très difficile de dire à des jeunes ne prenez pas ces produits car ils n’ont que cela comme référence. Il y a bien entendu de nombreux inconvénients à prendre des stéroïdes mais, outre les effets secondaires très néfastes sur la santé, un jeune qui prend ce genre de produits très tôt dans son entraînement n’apprend pas à ressentir la façon dont son corps répond à son entraînement. En fait, dans cette optique, vous dépendez d’un facteur extérieur à votre corps et cela vous empêche d’apprendre et de sentir toutes ces choses qui vous permettent de sculpter votre corps. Bien sûr ces arguments ne sont pas entendus par les jeunes d’aujourd’hui, ils ne les écoutent même pas ! Ils veulent le moyen le plus facile. Le problème est que l’on ne peut pas prendre ces drogues longtemps inopinément. Vous imaginez la déception dés qu’ils arrêtent, tout ce qu’ils ont gagné disparaît presque aussi vite ! On constate alors de nombreuses dépressions nerveuses accompagnées de douleurs articulaires et organiques. Il s’agit vraiment de drogues ! ».

 

 

LEXNEWS: “Vous êtes également connu pour avoir donné la priorité aux questions touchant la nutrition dans l’entraînement. Pouvez vous nous expliquer pour quelles raisons et quels sont vos conseils en la matière ? ”

 

Larry SCOTT : « C’est une question en effet essentielle. On me demande très souvent comment se développer de plus en plus tout en réduisant son tour de taille ! En fait, c’est une grosse erreur. Vous ne pouvez pas faire les deux dans la même période. Tout dépend de ce que vous souhaitez faire. Je recommande aux clients que j’entraîne de réserver la période hivernale pour prendre quelques kilos de masse car c’est la période idéale pour cela : il fait froid, cette graisse supplémentaire vous tient plus chaud,… Et lorsque le printemps arrive, vous changez alors toute la façon de vous entraîner et de vous nourrir. Votre but est d’alors de brûler beaucoup plus de calories et de perdre la graisse en excès de l’hiver. C’est vraiment la seule façon de pratiquer. Cela correspond d’ailleurs au rythme naturel du corps et cela donne des résultats. »

 

 

LEXNEWS: “ Est-il possible de s’entraîner correctement sans prendre des suppléments protéinés ? ».

 

Larry SCOTT : « Je crois que c’est beaucoup plus difficile de s’entraîner sans ces protéines supplémentaires mais cela peut bien sûr se faire. En fait, ce qu’il faut bien comprendre c’est que vous devez changer les rapports de ce que vous ingérez en fonction de vos objectifs. J’entends par là les proportions des protéines, des glucides et des lipides selon que vous voulez gagner du volume musculaire ou au contraire perdre de la graisse. Mettons que vous soyez au printemps et que vous vouliez perdre de la graisse, il va falloir augmenter votre ration de protéines et c’est alors plus difficile de le faire sans l’aide des suppléments de protéine. Si vous voulez l’équivalent en aliments frais, il va falloir ingurgiter des volumes énormes de poulet et de thon pour trouver ce qu’il faut à votre corps. Les progrès seront beaucoup plus rapides avec des suppléments protéinés équilibrés. Pour moi, 80 % des progrès en bodybuilding sont dus à la nutrition. L’équilibre entre les protéines, les glucides et les lipides est essentiel à comprendre en fonction de la période à laquelle vous vous entraînez. Lorsque l’on s’entraîne pour une compétition, on apprend ces choses là car elles sont essentielles pour arriver affûté. Hors compétition, vous mangez plus de glucides afin d’avoir plus d’énergie pour l’entraînement, à l’inverse, à l’approche des compétitions, vous réduisez ces glucides et les lipides pour éliminer la graisse de votre corps.»

 

LEXNEWS : “Vous êtes connu pour avoir donné votre nom à un appareil et à un exercice désormais classique, le Scott Bench, quelle est l’origine de cette création ?”

 

Larry SCOTT : « Mon premier magazine dont je vous parlais tout à l’heure donnait une séance d’entraînement des triceps. J’ai ainsi commencé à m’entraîner au triceps ! J’aimais beaucoup travailler mes triceps et d’ailleurs ils ont rapidement surpassé mes biceps. En fait, je n’aimais vraiment pas travailler les biceps et un jour quelqu’un m’a fait remarquer que ces muscles pourraient être très bons si je les travaillais plus. J’ai alors demandé à Vince comment mieux les entraîner. Il m’a dit : tiens prends ce banc là (le fameux Preacher Bench)! J’ai ainsi commencé à l’utiliser et curieusement mes biceps ont réagi très vite à ce nouvel exercice. Je me suis alors spécialisé dans cet exercice. Mais c’est à Vince que l’on doit cet exercice ! »

 

LEXNEWS : “ Comment expliquez vous l’efficacité de cet exercice, est-ce dû à l’isolation du muscle qu’il autorise ? »

 

Larry SCOTT :

 « Complètement ! Il isole totalement le biceps et en plus vous pouvez ainsi travailler la partie basse de ce muscle et si vous avez grâce à une bonne génétique une bonne attache de votre tendon avec votre avant-bras, vous pouvez vous bâtir de sacrés bras avec cet exercice ! »

 

 

 

LEXNEWS : “ Pouvez vous nous donner des conseils pour nos lecteurs qui ont plus de 40 ans et qui souhaitent s’entraîner sans pour autant faire des séances aussi fortes que dans leur adolescence ?”

 

Larry SCOTT : « Le souci des personnes qui ont plus de 40 ans est la plupart du temps de réduire le tour de taille. Je constate cela souvent chez mes clients. Lorsque je demande à une quinzaine de personnes de plus de 40 ans ce qu’ils souhaitent faire le plus dans leur entraînement, j’obtiens comme réponde : affiner le tour de taille. Or, avec l’âge, les hormones de croissance naturelles de notre corps diminuent d’année en année. Il faut ainsi, avec des exercices répétés, essayer de réduire ces pertes tout en faisant très attention à sa diététique. Il faut veiller aux proportions dont je vous parlais tout à l’heure entre protéines, glucides et lipides. Et je ne sais pas ce qu’il en est en France, mais ici, aux Etats-Unis, lorsque vous allez dans les supermarchés, vous avez toujours des publicités pour des produits avec peu de graisse, mais ce n’est pas le seul problème : les glucides jouent un rôle essentiel dans ces aliments trop riches. Votre corps stocke tous ces glucides autour de votre taille même lorsque ces aliments sont à faible teneur en lipides. Vous devez donc faire très attention à ce que la nourriture que vous prenez soit à faible teneur également en glucides raffinés. Si vous ajoutez à cela un exercice que j’ai conçu qui s’appelle le « Ring of Fire » et qui est très efficace pour réduire le tour de taille, vous aurez ainsi une bonne méthode pour lutter contre ces kilos mal placés. C’est en effet le souci de la plupart des seniors comme je le vous disais tout à l’heure ainsi que de bons bras ! »

 

LEXNEWS : « Merci beaucoup Larry pour ces conseils ! Nul doute que pour aller plus loin, nos lecteurs pourront avec profit lire votre livre « Loaded Guns » une véritable mine d’or de conseils, synthèse de toute votre expérience dans l’univers du bodybuilding. »

 

 

www.larryscott.com

 

 

 

 

« Loaded Guns » by Larry Scott, The First Person to Win All Three Mr. America, Mr Universe, Mr Olympia, Ed. Larry Scott & Associates.

 

Véritable traité sur la musculation et la pratique du bodybuilding, “Loaded guns”, littéralement, revolver chargés, offre en effet une batterie de conseils digne d’abattre tous les obstacles sur la route du pratiquant. Synthèse d’années de travail et de sueur dans les salles de gym, cet ouvrage permettra en effet d’éviter toutes les erreurs auxquelles est confronté inévitablement le pratiquant de la musculation comme le rappelle Larry. L’auteur attache une grande importance à la science de l’entraînement. L’interview qu’il a accordée à notre revue insiste sur l’importance de bonnes techniques réfléchies et toujours adaptées à l’individu. N’oublions pas en effet que de nombreuses personnes avaient prédit à Larry qu’il ne parviendrait jamais à atteindre le niveau d’une compétition locale en raison de ses épaules étroites. Non seulement le grand champion a gagné toutes les compétitions internationales disponibles mais qui plus est, il est entré dans l’histoire du bodybuilding pour avoir eu en son temps les épaules et les bras les plus massifs jamais développés ! Une belle leçon de ténacité qui devrait servir d’inspiration aux jeunes et aux moins jeunes générations pour leur entraînement quotidien et dans leur vie de manière générale… 

"Larry...You amaze me how you can continue to come up with better ideas about training...This book is a treasure chest of bodybuilding pearls."

Arnold Schwarzenegger
Seven-Time Mr. Olympia
 

Cet ouvrage peut être commandé sur le site de Larry Scott et expédié en France : www.larryscott.com

 

 

 

Pour compléter ce dossier, nos lecteurs pourront voir avec profit le DVD « The Classic Collection # 2 » de la série « The golden era of Bodybuilding » des Editions GMV basées en Australie dirigées par Wayne R. Gallasch. Ce deuxième volume de cette série dorénavant classique consacrée aux stars du bodybuilding de l’âge d’or des années 40, 50 et 60, offre des vidéos introuvables par ailleurs de Larry Scott et notamment sa célèbre victoire de 1965 au Mr Olympia. Le posing de Larry est superbe et en avance sur son temps, on voit bien là l’influence de son célèbre mentor, Vince Gironda. Ce volume peut être commandé directement auprès de GMV Productions : www.gmv.com.au

 

Détails de l’édition :

 

THE CLASSIC COLLECTION VOL. 2 - NOW ON DVD

ALL NEW! Presenting the physique stars of the 40s, 50s and 60s in this classic extravaganza of old time bodybuilders.  From our film archives, we present an even greater number of stars from our old 16mm and 8mm films.  Three quarters of this tape is in black and white with colour for those filmed in the late 60s.  Music has been added.

 FRONT COVER PHOTO OF LARRY SCOTT BY IRVIN JOHNSON

The quality varies from mostly good to fair, usually depending on the stage lighting or age of the film.  Some clips such as Chuck Sipes and Rick Wayne are very brief, while segments of Grimek performing muscle control and Larry Scott posing are superb.

* Available in NTSC and PAL (region free)
* Also Available on VHS by request, use special comments area when ordering.


Take a trip back in time to the Golden Days of the iron game.
See the greatest legends in our sport, posing in all their glory: Reeves, Grimek, Pearl, Park and many more!

 

Un message de Larry adressé tout spécialement à nos lecteurs !

 

 

INTERVIEW, Sergio OLIVA, The Myth, Chicago, 13/07/2007

Nous apprenons avec tristesse la disparition du grand athlète Sergio Oliva survenue le 12 novembre 2012, champion que nous avions interviewé en 2007. En mémoire de ce sportif exceptionnel, nous republions l'entretien qu'il avait accordé à notre revue.

 

Haltérophile talentueux s'échappant de Cuba sous Castro, Sergio OLIVA a trouvé asile à Chicago, ville à partir de laquelle il a su développer des talents physiques exceptionnels et qui ont fait de lui l'un des bodybuilders les plus fameux de l'histoire du sport. La perfection de son corps lui a valu d'être nommé par ses pairs le "Mythe" ! LEXNEWS a eu le plaisir de l'interviewer dans sa ville de Chicago. Rencontre avec un personnage extraordinaire dont l'humour n'a d'égal que sa joie de vivre !

 

 

LEXNEWS : « On vous surnomme le Mythe. Si l’on regarde votre passé, votre parcours semble en effet être une vraie légende : Vous êtes né dans un pays pauvre, Cuba, sous un régime communiste contraignant, vous vous êtes échappé de votre pays et Fidel Castro vous a même menacé longtemps pour cela. Pouvez vous nous rappeler pour quelles raisons vous avez fait ce choix, et d’où vous viennent cette volonté et cette puissance hors du commun ? ”.

 

Sergio OLIVA : « Tout cela vient d’un héritage reçu de ma mère et de mon père. Ils avaient l’habitude de travailler comme des animaux. J’ai été élevé à Cuba et j’ai quitté l’école pour faire toute sorte de sports à l’âge de 12 ans : de la course, du baseball, de la boxe,… J’ai voulu très tôt m’échapper de Cuba et partir vers les Etats-Unis, mais j’ai du attendre patiemment car je ne voulais pas le faire dans un bateau de fortune et finir dans la gueule d’un requin !

Un jour, alors que j’étais allongé sur la plage, un monsieur est venu vers moi et m’a demandé si je voulais faire de l’haltérophilie. J’ai été assez maigre mais en même temps j’étais très fort et plein d’énergie. Je lui ai dit ok et le jour suivant, je suis allé à la salle du gymnase d’haltérophilie. J’ai fait très rapidement des progrès dans cette discipline à un tel point que je battais tous mes concurrents à  Cuba. Mes entraîneurs m’ont alors envoyé en Russie. Là-bas j’ai pu suivre un stage afin d’apprendre de meilleures techniques car les Russes étaient les meilleurs en haltérophilie à cette époque. J’ai appris très vite d’autant plus que j’ai toujours eu des facilités dans les soulevés. J’ai commencé par un total de 900 kg pour finir là-bas avec un total de 1300 kg incluant les trois mouvements classiques. Pour toutes ces raisons, les dirigeants estimaient que j’avais de grandes chances de rafler des médailles d’or. Ils m’ont alors traité avec le plus grand soin à Cuba en me donnant tout ce que je souhaitais : de la nourriture, de l’argent, une voiture mais ma famille, elle, n’avait rien à manger ! Je ne pouvais même pas leur donner une part de ce que je recevais sous peine d’aller en prison. Ils n’étaient intéressés que par ma personne et seulement pour les résultats que je pouvais apporter. Cela m’a littéralement déprimé et j’étais vraiment malade de cette situation.

Nous devions participer aux jeux Panaméricains à la Jamaïque ainsi notre équipe fut envoyée là-bas. J’avais bien entendu toujours l’intention de m’échapper mais je devais être prudent car la police secrète nous surveillait nuit et jour. J’ai cherché où se trouvait l’Ambassade des Etats-Unis tout en étant effrayé par les risques que je prenais. Un jour, je suis allé au centre ville pour la trouver sans succès, ce qui m’a profondément découragé. Alors que je revenais vers le bâtiment où était réunie toute l’équipe cubaine, quelqu’un m’informa que je devais rentrer à Cuba ! Je n’avais ni chaussures, ni chemise, et je me suis mis à  courir. Un grand nombre de personnes de l’équipe souhaitaient faire la même chose depuis un certain temps mais sans en parler car ils étaient également effrayés. Ils me disaient souvent : « Sergio, que penses-tu du gouvernement ? » et je leur répondais que je n’en pensais rien. Ils me regardaient tout le temps car ils avaient deviné que j’allais tenter quelque chose de même que je me doutais qu’ils allaient essayer eux aussi de faire quelque chose. En fait, on se regardait pour savoir qui allait faire le premier pas et, bien entendu, ce fut moi !

J’ai commencé à courir de plus en plus vite. J’entendais la police secrète me demander ce que je faisais et je leur répondais : « Je vais m’échauffer ! ». Alors que je me retournais tout en courant je pensais apercevoir la police me poursuivre mais en fait j’ai alors aperçu une grosse foule qui courait derrière moi. C’était tout le reste de l’équipe qui courrait derrière mes pas ! Nous avons ainsi dévalé vers le centre à Kensington et nous sommes tombés heureusement sur l’Ambassade américaine. Quand les Marines ont vu cette foule débouler, ils ont ouvert les portes pour nous faire entrer alors que la police secrète était à nos trousses. Mais c’était trop tard pour eux ! Alors que nous étions dans l’enceinte de l’Ambassade, nous nous sommes tous mis à pleurer, à crier et à danser…Nous n’arrêtions pas de crier : « Nous sommes libres !  Nous sommes libres ! ». Les Marines ne savaient pas trop quoi faire de nous et ils ont alors appeler Washington qui leur a dit : ils veulent s’échapper du régime cubain, amenez les à Miami. Ainsi, en deux heures, on nous a transporté à Miami en hélicoptère ».

 

 

 

LEXNEWS : “C’était sûrement mieux que dans un bateau de fortune !”

 

Sergio OLIVA : “Oh ça oui ! Bien mieux et surtout sans les requins ! Vous savez, tout cela s’est passé tellement vite. Je ne pensais pas m’échapper aussi vite parce que j’étais sensé avoir mes trois ou quatre médailles olympiques là-bas comme j’étais le plus fort. Mais je peux vous dire que j’ai préféré perdre toutes mes chances de remporter ces médailles et de gagner ma liberté aux Etats-Unis ! »

 

LEXNEWS : “Vous avez commencé une nouvelle vie en arrivant aux Etats-Unis”

 

Sergio OLIVA : “ Lorsque nous sommes arrivés en Floride, nous avons été très bien accueillis. Ils nous ont trouvé du travail et tout ce qu’il fallait mais je ne souhaitais pas rester à Miami car c’était trop proche de Cuba. Il faut savoir que Fidel Castro était très en colère après moi car il estimait que j’avais embrigadé toute la délégation cubaine dans cette fuite ce qui n’était pas vrai. J’avais juste commencé à courir, seul, ce qui avait donné le signal aux autres de faire la même chose de leur côté. Je voulais donc m’éloigner le plus possible de Cuba. J’en ai fait part à l’un des agents du F.B.I qui m’a répondu que cela ne posait pas de problèmes et m’a demandé où je souhaitais aller. Je lui ai répondu Chicago. Il a paru très étonné par ma réponse et m’a répondu : « Vous n’allez tout de même pas vous rendre à Chicago alors que vous venez de Cuba, un endroit de plage et de soleil alors que Chicago est plein de neige et de vent ! Je lui ai confirmé que je souhaitais tout de même aller à Chicago car, tout petit déjà, j’avais toujours aimé le nom de cette ville même si je ne l’avais jamais vue à la télévision !

Tout le reste de l’équipe s’est éparpillé : certains sont partis en Californie, d’autres à New York et certains restèrent à Miami. C’est comme cela que je suis arrivé à Chicago ! Le jour même de mon arrivée, il s’est mis à neiger. Je suis sorti de l’avion et j’ai reçu des flocons de neige sur ma main et j’ai alors dit : « Jésus Christ ! ». Les autres passagers étonnés m’ont demandé d’où je venais, et je leur ai répondu : de Cuba. Ils ont alors compris et m’ont dit que pendant la nuit, la température allait descendre en dessous de zéro et que je ferai bien de mettre un manteau doublé si je ne voulais pas geler sur place !

C’est ainsi que je suis arrivé à  Chicago, je me suis habitué à ce temps et maintenant vous savez j’ai même appris à l’adorer et je n’aime plus du tout la chaleur ! J’ai également eu tout de suite un bon contact avec les habitants de cette ville qui m’ont accueilli gentiment alors même que je ne parlais pas un mot d’anglais à mon arrivée. Ils avaient trouvé quelqu’un pour traduire les mots que je ne parvenais pas à comprendre. Le jour qui a suivi mon arrivée, j’ai commencé à travailler à l’usine. »

LEXNEWS : “Sergio, si vous le voulez bien, venons en à votre entraînement. Vous êtes réputé pour l’intensité de vos séances d’entraînements. Vous aviez des séances très intensives après 10 à 12 heures de travail pénible dans une fonderie !”.

 

 

Sergio OLIVA : “C’était en effet très dur. Je n’étais pas au début concerné par le bodybuilding. Je travaillais comme un animal. Quand il faisait 35° à l’extérieur de la fonderie, l’intérieur pouvait atteindre 200° ! Il faisait très chaud là-dedans. Mais comme je venais de Cuba, c’était plus facile pour moi. Il n’y avait pas à l’époque de temps de travail limité ; Vous travailliez autant d’heures que vous pouviez pour gagner plus d’argent. Ainsi, je travaillais 9, 10 ou même parfois 12 heures chaque jour. Quand j’avais finis mon travail, j’allais directement au YMCA (Young Men’s Christian Association, association chrétienne aux Etats-Unis offrant, entre autre, des possibilités d’entraînements sportifs Ndlr) afin de faire ma séance d’entraînement au poids. Je ne connaissais rien à l’époque aux séances de travail de bodybuilding proprement dites. Je prenais les magazines et comme je n’y comprenais pas un mot, je regardais les photos et m’entraînais à partir de cela… A cette époque John Grimek était en couverture des magazines. C’était mon favori parce qu’il avait un beau physique et qu’il était également fort et puissant. Il y avait également Steve Reeves, un autre de mes modèles en raison de son visage magnifique et de son physique extraordinaire. J’ai ainsi combiné ces deux modèles et ajouté un peu de moi afin d’établir une séance d’entraînement qui me corresponde. En fait, je vais vous dire quelque chose : c’est toujours la même séance que je fais encore aujourd’hui ! Je n’ai pas changé cette séance depuis 40 ans. Cela m’a tellement bien correspondu que je n’ai vu aucune raison d’en changer. Je n’avais demandé de renseignements à quiconque sur la façon de s’entraîner, de poser ou toute autre chose tout simplement parce que je n’en avais pas envie et surtout parce que je n’aurais pas pu le faire en raison de la barrière de la langue.

Je travaillais ainsi au YMCA pendant trois à trois heures et demi et, à peine terminé, j’attrapais un sandwich avant de me rendre directement à un cours du soir à 21 heures pour apprendre l’anglais pendant 2 heures ! Après cela, il était temps de manger un autre sandwich et d’aller au lit car il fallait que je sois debout le lendemain matin à 5 heures pour une nouvelle journée…

En fait, j’ai toujours été actif. Je faisais de la course, de la natation, je m’entraînais même pour une demi-heure. Tout cela est un cadeau de Dieu. Au début, je n’avais pas en tête de faire de la compétition en bodybuilding. Je pensais plutôt à l’haltérophilie. Mais quelqu’un à la salle m’a fait remarquer que je pouvais très bien faire les deux et j’ai ainsi dit : pourquoi pas ! Je me suis inscrit à ma première compétition d’haltérophilie et j’ai remporté le titre. Le même jour, j’ai été dans les coulisses pour me changer et mettre un maillot de pose. Je me suis échauffé puis j’ai grimpé sur la scène et concouru pour le titre de Mr Chicago Junior. Je ne savais rien à rien, le juge me disait de tourner à gauche et je tournais à droite, puis indiquait de se tourner à droite et je me mettais de dos ! Alors qu’il demandait une pose double-biceps, je commençais à fléchir mes jambes ! Mais j’ai tout de même gagné à ma façon parce que j’étais tout simplement le plus développé et le mieux défini de tous les compétiteurs. Vous savez ce n’était pas une compétition de celui qui parlait le mieux anglais ! Les seuls mots que je pouvais dire alors qu’ils me tendaient le trophée c’était : « Merci ». C’est ainsi que tout a commencé ! Je ne pensais pas concourir seulement en bodybuilding à cette époque car je tenais à faire encore des compétitions d’haltérophilie pendant quelques années encore. Et un jour, quand j’ai vu ces photos de Steve Reeves et de John Grimek, je me suis dit : je vais devenir un bodybuilder professionnel. Un des gars à la salle qui était jaloux me dit alors que je ne pourrai jamais devenir l’un d’entre eux puisque je ne parlais pas un mot d’anglais. Je lui ai répondu que j’avais bien remporté le titre de Mr Chicago Junior sans connaître un seul mot d’anglais. Ma détermination était ferme. J’ai ainsi arrêté l’haltérophilie car cela faisait trop avec le travail à la fonderie. Et je me suis mis à me développer, de plus en plus… »

 

LEXNEWS “Quelle était votre attitude mentale pour faire tout cela ?”

 

Sergio OLIVA : “Quand les années ont passé, j’ai pu apprendre toutes ces techniques mentales dont on parle souvent aujourd’hui. Mais vous savez quand vous allez à la salle et que vous passez votre temps à parler, vous n’allez nulle part ! Bien entendu, vous pouvez parler un peu, mais votre concentration doit être dans votre entraînement. Vous devez être très fort également dans votre mental. En fait, je me concentrais sur l’ensemble de mon corps pendant mes séances. Je ne pensais qu’à garder une proportion entre les différentes parties de mon corps tout en me concentrant sur la partie à travailler. C’est pour cela que j’ai réussi, en établissant un équilibre entre toutes les parties de mon corps et cette symétrie m’a rendu célèbre. »

 

LEXNEWS : “La question des stéroïdes et autres produits dopants sont souvent un débat récurrent dans le bodybuilding. Quelle était votre position à l’égard de ces produits à l’époque où vous étiez en compétition et qu’en pensez vous aujourd’hui pour nos jeunes athlètes ?”

 

 

 

 

 

Sergio OLIVA : “A l’époque des années cinquante, il n’y avait pas tous les stéroïdes qui existent aujourd’hui. Bien entendu, nous en avons tous pris mais ce n’était pas les mêmes que ceux de nos jours. Aujourd’hui, c’est une folie totale ! A l’époque, je savais à l’intérieur de moi-même que ce n’était pas bon, c’est d’ailleurs ce qui m’a fait cesser d’en prendre et qui plus est j’ai continué à me développer même en leur absence. C’est pour cela que j’aimerai dire aux jeunes athlètes d’aujourd’hui de rester à l’écart de tout cela ! C’est vraiment quelque chose de nocif et nous savons aussi qu’un grand nombre de bodybuilders en sont morts. Votre foie, vos reins sont touchés par la nocivité de ces produits. Un grand nombre de crises cardiaques sont également causées par l’usage de ces produits. Aujourd’hui, je fais le tour du monde et je dis toujours aux jeunes : Ne prenez pas ces stéroïdes, laissez votre corps se développer de lui-même. Ensuite, lorsque vous deviendrez un professionnel, ce sera à vous de décider de les prendre ou non, mais ce qu’il y a de sûr c’est qu’il faut être accompagné d’un docteur dans ce cas pour vous aider. Il est très dangereux de pratiquer une automédication avec les stéroïdes. Il faut savoir que vous devez faire un contrôle médical touts les 30 jours avec un prise de sang. Qui plus est, le danger est de toujours vouloir augmenter la dose de ces stéroïdes pour grossir de plus en plus. Mais si vous faites ainsi, la plupart du temps vous ne vous entourez plus alors des conseils d’un médecin car celui-ci réaliserait vite qu'à l'évidence que vous ne suivez plus ses conseils.

Pour moi, les stéroïdes et autres substances dopantes sont un réel danger et elles peuvent vous tuer ! »

 

 

LEXNEWS : Vous insistez souvent sur le fait que la diététique et le récupération sont les deux éléments majeurs pour la croissance musculaire. Il est souvent difficile de comprendre ce qu’est une diététique équilibrée. »

 

Sergio OLIVA : “Pour moi la diététique n’est pas un réel problème, vous devez utiliser tout simplement votre tête ! Vous devez sentir quelle diététique vous réussit. J’ai essayé différentes diététiques par le passé mais je ne suis pas très bon sur ce sujet car j’adore manger ! Et quand je travaillais à la fonderie, je n’avais pas à me soucier de diététique parce que je dépensais toutes les calories que je mangeais. J’avais par ailleurs une séance de musculation tellement intense après ma journée de travail et j’étais tellement concentré dans ma pratique du bodybuilding que je n’avais pas vraiment à me soucier de diététique. Bien entendu, et je remercie Dieu pour cela, j’avais assez de chance pour ne faire qu’un régime trois semaines avant le concours et cela suffisait ! Je faisais bien entendu attention à ce que je mangeais mais je ne pratiquais pas une diététique stricte. J’ai appris quelque chose de très simple et de très important : Vous ne pouvez pas faire ce que je fais, et je ne peux pas faire ce que vous faites ! J’ai eu à trouver ce qui fonctionnait pour mon métabolisme tout simplement parce que nous sommes tous différents. Si vous regardez des bodybuilders sur une scène, vous réalisez que leurs corps sont tous différents. J’ai même essayé à une époque le régime de Frank Zane et j’ai été malade pendant un mois ! Mon corps l’a rejeté parce qu’il ne pouvait tout simplement pas faire ce que celui de Frank pouvait faire. Ainsi je devais apprendre ce qui était bon pour Sergio. Il est très important de comprendre son propre métabolisme, certains brûlent tout ce qu’ils mangent alors que d’autres vont stocker toutes ces calories. Vous devez devenir comme un docteur et voir ce qui est bon pour vous. Je crois qu’il est très important pour les jeunes athlètes de comprendre cela et de ne pas copier aveuglément les diètes et les entraînements de leurs champions favoris. C’est même la pire chose à faire ! Vous devez tester pendant une période de 6 mois par exemple différentes démarches et étudier et apprendre par votre propre expérience. C’est ainsi que je suis devenu ce que tout le monde a pris coutume d’appeler un « mythe » parce qu’avec de bonnes dispositions génétiques, j’ai eu recours à une façon de m’entraîner très fondée sur les sens, c'est-à-dire ce que je ressentais par l’expérience. C’est ainsi que j’ai atteint cette perfection de la symétrie, de la proportion, de la taille, etc. »

 

 

LEXNEWS : “Quelle est votre position sur la prise de protéines et son éventuelle surdosage ?”

 

Sergio OLIVA : “Je n’ai jamais pris des protéines en surdose. J’en prenais bien sûr avec des acides aminés mais vous savez vous ne pouvez pas vous asseoir et vous dire que les protéines vont faire le travail pour vous. Je vais vous faire la même recommandation que tout à l’heure : apprenez à observer ce qui est bon pour vous. En ce qui me concerne, prendre trop de protéines ne m’a jamais réussi. Quand j’en prenais trop, j’allais à la salle et je me sentais trop lourd pour réaliser mes séances intensives. Je préférais dés lors en prendre moins que trop. »

 

LEXNEWS : “Vous avez connu la plupart des grands bodybuilders de l’âge d’or : pouvez vous nous rappeler quelques souvenirs de certains d’entre eux ? »

 

Sergio OLIVA : “Steve Reeves était extraordinaire. C’était un vrai gentleman et il avait un physique impressionnant. Nous avons voyagé ensemble à travers le monde et nous sommes même venus dans votre pays en France ! John Grimek, Steve Reeves et moi-même avons fait une grande tournée en Europe et ce fut fantastique. Nous avons souvent conversé ensemble et Steve était quelqu’un de vraiment gentil, il ne se prenait pas pour un dieu ! John Grimek était également très sympathique et avait un physique superbe. J’ai beaucoup appris d’eux. Je me souviens d’une compétition pour le titre de Mr Univers. J’étais très malade après avoir mangé quelque chose de mauvais. Et John Grimek accompagné de Serge Nubret sont venus me voir et m’ont dit : Allez ! Tu n’as rien à faire, mets toi juste un peu d’huile et échauffes toi un petit peu et tout sera ok ! C’est ce que j’ai alors fait : j’ai fait seulement 3 poses et je suis devenu Mr Univers ! Grâce à eux, j’ai pu concourir et gagner ce concours. Serge Nubret est un de mes amis personnels. Nous avons le même prénom ! Le haut de son corps est si magnifique. Si Serge avait eu de très grosses cuisses et mollets, il aurait battu tout le monde sur la planète. Il avait une telle proportion, une ligne superbe et en plus il avait une fière allure. C’est vraiment quelqu’un très très sympathique. Arnold Schwarzenegger est également un de mes amis. Nous avons été opposé l’un à l’autre dans les compétitions. Je me souviens d’une compétition que je n’ai pas gagnée en 1972 à Essen. En fait, les juges ont littéralement donné le titre à Arnold parce qu’à cette époque je n’étais plus en bons termes avec Joe Weider. Et Arnold a admis qu’il ne méritait pas de gagner parce qu’il savait qu’à cette époque personne ne pouvait me battre. J e savais que j’étais à mon meilleur même si je savais qu’ils n’allaient pas me donner le trophée. Cela ne m’empêche pas de voir chaque année Arnold et nous parlons ensemble avec grand plaisir. Il est devenu quelqu’un d’important et en plus il représente de manière idéale notre sport ! »

 

LEXNEWS : “ Quel est votre entraînement aujourd’hui ?”

 

Sergio OLIVA : “Je m’entraîne exactement de la même manière que dans les années cinquante ! Bien entendu, je n’utilise pas autant de poids et je ne fais plus 3 heures d’entraînement, mais je continue à travailler du lundi au vendredi, à raison d’une séance d’1,5 ou 2 heures. Mais je fais toujours la même séance avec des poids plus légers. Vous savez j’ai eu dans ma vie 18 blessures dans tout mon corps (coiffe des rotateurs, jambes cassées,…) mais je continue à travailler en sachant ce que je peux encore faire et ce que je ne peux plus faire. Je ne force jamais sur une blessure. »

 

« Merci Sergio pour ce beau témoignage d’une vie dédiée à votre passion, d’une vie trépidante qui devrait nous faire un peu relativiser ce que nous estimons être une vie stressante de nos jours ! Notre Revue et tous ses lecteurs vous souhaitent encore de très longues séances d’entraînement ! »

 

 

 

Un message de Sergio pour nos lecteurs :

 

Read, take your time, find a good routine, stay away from steroids, find what kind of metabolism you’ve got. Put it together and see how far you can go between you and God!”*

 

 

*(Lisez, prenez votre temps, trouvez la bonne manière de vous entraînez, restez éloignés des stéroïdes et trouvez quel métabolisme vous avez. Assemblez tout cela et vous verrez jusqu’où vous pourrez aller entre vous et Dieu !)

 

 

 

INTERVIEW EXCLUSIVE DE FRANK ZANE

Est il encore besoin de présenter une légende vivante du bodybuilding et de la forme en la personne de Frank Zane ? Celui qui a gagné tous les titres majeurs de cette discipline (Mr. America, Mr. World, Mr. Universe, et 3 fois Mr. Olympia), et même battu Arnold Schwarzenegger en personne, est littéralement entré dans le panthéon des athlètes les plus accomplis.

Il est une caractéristique qui touche directement Frank Zane : celle d’un physique harmonieux quoique développé à l’extrême sans rien enlever à la symétrie, à l’esthétique générale du corps et sans sombrer dans l’hypertrophie trop souvent excessive de nombreux adeptes.

 Indépendamment des étapes du développement du physique de Frank Zane, et ce même la soixantaine dépassée, l’équilibre est au cœur même de la démarche de l’athlète. Adepte d’une approche psychologique originale dans ce sport, Frank Zane accorde une importance extrême à l’esprit en relation avec le corps.

Rencontre avec un athlète digne des plus belles statues des sculpteurs antiques !

 

 

ôôôôôô

 

 

 

 

 

 

 

LEXNEWS : « Quelle a été votre première inspiration pour construire un corps si proche  des plus belles sculptures grecques classiques ? »

Frank Zane :  « Ma source d’inspiration première a été incontestablement le physique de Steve Reeves au début des années 60. J’ai été également fortement inspiré par les physiques des bodybuilders que je pouvais découvrir dans les pages des magazines de Joe Weider alors que je réalisais mes études supérieures. Plus tard, j’ai été fortement influencé par l’athlète Larry Scott dont les épaules et les bras m’impressionnèrent également. Je ne peux pas, bien sûr, omettre la formidable source d’inspiration qui a été celle d’avoir été un compagnon d’entraînement d’Arnold Schwarzenegger. »

LEXNEWS : « Vous êtes réputé pour votre fort investissement personnel quant à l’approche psychologique dans la vie quotidienne et, bien entendu, en sport. Pouvez vous nous dire quelles sont les relations que vous avez pu expérimentées entre l’esprit et le corps ? »

Frank Zane :  « J’ai un diplôme d’étude supérieur (master degree) en psychologie expérimentale. A partir de cette formation initiale, j’ai pratiqué la méditation régulièrement tout au long de mon parcours. Cela m’a d’ailleurs conduit à enregistrer des CD Audio comprenant des processus d’hypnose afin de faciliter la relaxation et fournir une motivation accrue pour ses utilisateurs. J’ai également élaboré un procédé qui s’appelle la Mind Muscle Machine qui a recours au processus de la méditation afin d’induire un état de conscience ou au contraire un assoupissement en fonction des programmes. Un état de relaxation est obtenu en réponse d’un entraînement grâce aux fréquences hautes ou basses en fonction des résultats souhaités.  J’ai d’abord élaboré ce procédé unique pour mes propres besoins puis je l’ai adapté pour mes clients. Vos lecteurs qui seraient intéressés par cette machine exceptionnelle pourront trouver des informations sur mon site web.

LEXNEWS : « En relation avec la question précédente, comment jugez vous la tendance actuelle d’un ego surdimensionné en sport comme dans la vie de tous les jours ? »

Frank Zane :  « Je crois qu’il s’agit là d’une tendance naturelle de l’homme qui cherche à satisfaire son ego. Cela est particulièrement vrai jusqu’à un certain âge. Les bodybuilders expriment souvent cela par le biais des compétitions. Mais après cela, il faut avoir comme objectif plus général d’intégrer ce développement dans une dimension plus élargie. En ce qui me concerne, cela m’a conduit à enseigner et à être un exemple pour les autres »

LEXNEWS : « Quelles sont vos activités quotidiennes aujourd’hui ? »

Frank Zane :  « J’ai 63 ans, ce qui ne m’empêche pas de m’entraîner toujours sur une base régulière de 3 jours sur 5. Je réalise un programme dans ma salle privée à San Diego qui s’appelle « The Zane Experience ». J’enseigne à mes clients tous ce dont ils ont besoin de savoir pour obtenir les résultats maximum de leur entraînement. »

LEXNEWS : « Quel serait le premier et principal conseil que vous pourriez donner à nos lecteurs qui souhaiteraient débuter ou poursuivre un entraînement de bodybuilding ? »

Frank Zane :  «Premièrement, je pense que le bodybuilding doit rester avant tout un hobby. Il est difficile d’envisager de faire sa vie avec ce sport, très peu parviennent à en vivre d’ailleurs. Cette pratique doit être abordée comme un plaisir afin de se développer et d’être satisfait des résultats obtenus. La dimension matérielle doit passer au second plan, très peu de personnes sont capables d’avoir un physique d’athlète leur permettant d’en vivre. »

The Train with Zane Video DVD (Nouveau) En anglais

Entraînez vous avec un champion comptant parmi les plus grands de toute l’histoire du bodybuilding ! Avec ce dernier DVD de Frank Zane, c’est en effet la bible de la forme qui entre à votre domicile sur votre écran de télévision. Dans un style direct et chaleureux, Frank vous propose de vous mettre en forme quelque soit votre niveau avec différentes programmes de musculation adaptés à votre emploi du temps. En fait, il s’agit de la même approche que celle dispensée dans le fameux séminaire Zane Experience Program qui se déroule régulièrement à San Diego en Californie. Ce sont les secrets d’années d’entraînements qui se trouvent synthétisés et proposés de manière claire et inspirante dans ce DVD exceptionnel. La musculation est une discipline exigeante et sur le long terme pour laquelle il est indispensable d’intégrer les bonnes bases et les bons gestes dés le début : c’est tout l’objectif de cette vidéo. Illustrés par le champion en personne, les exercices sont proposés au choix dans leur variante pour haltères ou pour machine. Il est ainsi directement possible de prendre modèle sur ces séances d’entraînement pour les reproduire chez soi ou au gymnase. Ce DVD réjouira les fans d’une musculation raisonnée et intelligente, proposée par un grand maître du genre !

The Zane Body, Training Manual by Frank Zane (Nouveau) En anglais

Voici le tout dernier manuel de Frank Zane, un véritable condensé du grand spécialiste du bodybuilding, 3 fois Mr Olympia (la plus haute récompense dans la discipline) et grand pédagogue sur la forme et la santé. The Zane Body est un manuel d’entraînement destiné tant aux hommes qu’aux femmes (Il ne faut pas oublier que Christine, sa femme, a également participé à de nombreuses compétitions de fitness). Tout ce qui intéresse la musculation y est détaillé avec de nombreuses illustrations inédites de Frank en personne tout au long de sa carrière. La nutrition, le repos mais aussi les étapes préparatoires à des compétitions, font l’objet d’amples développements dans un style accessible et parfaitement pédagogique (l’auteur est également expert en la matière !).  Dans un format facile à transporter dans sa salle, ce tout dernier manuel devrait séduire un public nombreux, la barrière de la langue ne devrait pas poser problème, l’ouvrage étant qui plus est parfaitement illustré.